CATHYIMAGES

CATHYIMAGES

IMAGES DIVERS ,NATURE,FEMMES ,HOMMES,ENFANTS,VILES, PAYS, ACTEURS, CHANTEURS, NCIS.
 
Accueilhttps://www.catÉvènementsPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» LE DIABÈTE
Lun 17 Juil - 23:13 par kristel555

» VOTE JANVIER 2017
Lun 17 Juil - 9:52 par Nikola

» INFO ACTU
Lun 17 Juil - 9:51 par Nikola

» IMAGES
Dim 16 Juil - 21:22 par Admin

» ACTUALITE/ QUE CHOISIR / DIVERS
Dim 16 Juil - 15:29 par Admin

» COMMENT CA MARCHE
Ven 14 Juil - 11:21 par Stiven

» ANIMAUX
Jeu 13 Juil - 12:45 par Nikola

» INFORMATION
Mer 12 Juil - 12:03 par Admin

» [IMAGES] ACTEURS ACTRICES
Mar 11 Juil - 21:54 par kristel555

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest




Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher
Forum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 STRESS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: STRESS    Mer 16 Mar - 15:30

Le stress : comment le gérer


« J’avais l’impression d’être comme une souris qui court dans sa roue, mais qui ne va nulle part. Je travaillais souvent 16 heures par jour, et même le week-end en général. J’étais en colère contre moi-même parce que je ne voyais ma petite fille que lorsqu’elle dormait. Le stress me rendait malade ! » (Kari, Finlande).
CE QU’A vécu Kari n’est pas une exception. D’après une organisation caritative pour la santé mentale, 1 employé britannique sur 5 a déclaré que le stress l’avait déjà rendu malade au cours de sa carrière, et 1 sur 4 a pleuré au travail tellement la pression était forte. En 2009, une année de récession économique, le nombre de prescriptions d’antidépresseurs a connu une augmentation sans précédent.

Qu’est-ce qui vous stresse ?
▪ L’insécurité, financière ou autre.
▪ Un emploi du temps surchargé.
▪ Les conflits avec les autres.
▪ Des évènements traumatisants.
Quel effet le stress a-t-il sur vous ?
▪ Des problèmes de santé.
▪ L’épuisement émotionnel.
▪ Des troubles du sommeil.
▪ La dépression.

▪ De moins bonnes relations.
Le stress déclenche un incroyable mécanisme dans votre corps, une sorte de système d’intervention d’urgence. La libération d’hormones accélère votre respiration et votre rythme cardiaque, et augmente votre pression artérielle. Des stocks de cellules sanguines et de glucose se déversent dans votre système circulatoire. Ces réactions en chaîne vous aident à faire face à la cause de votre stress. Si la source de stress disparaît, votre corps retrouve son fonctionnement normal. Sinon, vous pouvez rester dans un état d’anxiété chronique, comme un moteur qui tourne en surrégime. Il est donc important que vous appreniez à gérer votre stress, tant pour votre bien-être physique que mental.

Gérer son stress
Le stress en lui-même n’est pas forcément mauvais. Dans un article, l’Association américaine de psychologie compare le stress à la tension d’une corde de violon. Pour que le son soit agréable, il faut que la corde soit tendue dans une mesure raisonnable. Trop peu, rien ne se passe. Trop, la corde casse. Conclusion : « Le stress peut soit signer votre arrêt de mort, soit mettre du piment dans votre vie. Tout dépend de la façon dont vous le gérez. »
De plus, nous n’avons pas tous le même tempérament ni la même santé. Ce qui est source de tension pour l’un ne l’est peut-être pas pour l’autre. Quoi qu’il en soit, si votre emploi du temps vous crée du stress au point que vous n’arrivez pas à vous détendre ni à répondre aux petites urgences, c’est sans doute que votre dose de stress est excessive.
Pour « faire face » à leur stress chronique, certains se réfugient dans l’alcool, la drogue ou le tabac. D’autres adoptent de mauvaises habitudes alimentaires, ou s’assoient passivement devant la télévision ou un ordinateur. Mais loin de régler le problème de fond, tous ces comportements risquent plutôt de l’aggraver. Alors, comment apprendre à gérer son stress efficacement ?

Beaucoup y sont parvenus . Ces conseils peuvent-ils vous aider ? Pour le savoir, revenons sur quatre sources courantes de stress.
1 L’INSÉCURITÉ
Personne ne connaît la sécurité absolue. « temps et événement imprévu [nous] arrivent à tous »Comment surmonter un sentiment d’insécurité ?
 Essayez ceci :
• Confiez-vous à un membre de votre famille ou à un ami. Les études montrent invariablement que le soutien de proches protège dans une certaine mesure des troubles causés par le stress. « Un véritable compagnon aime tout le temps et c’est un frère qui est né pour les jours de détresse »

• N’imaginez pas constamment le pire. Cela finirait par vous épuiser émotionnellement. En plus, ce que vous redoutez n’arrivera peut-être pas ! C’est avec raison que la Bible conseille : « Ne vous inquiétez jamais du lendemain, car le lendemain aura ses propres inquiétudes » 

• Priez. « Rejetez sur [Dieu] toute votre inquiétude, parce qu’il se soucie de vous »,  Dieu montre qu’il se soucie de nous en nous donnant la paix intérieure et en promettant qu’il n’abandonnera jamais ceux qui, de tout cœur, recherchent auprès de lui réconfort et soutien 

2 UN EMPLOI DU TEMPS SURCHARGÉ
Un rythme de vie incessant — se déplacer, travailler, étudier, s’occuper des enfants ou de parents âgés — peut maintenir votre stress à un niveau élevé. Et tirer un trait sur certaines de ces activités n’est peut-être même pas envisageable . 

Alors, comment faire face ?
• Essayez de prendre le temps de souffler, et dormez suffisamment : « Mieux vaut une poignée de repos qu’une double poignée de dur travail et de poursuite du vent » 

• Fixez-vous des priorités et menez une vie modeste . Pouvez-vous simplifier votre vie, peut-être en réduisant vos dépenses ou votre temps de travail ? 
Kari,  a réexaminé sa situation : « Je me suis rendu compte que je menais une vie égoïste. » Il a vendu son affaire et a choisi un emploi qui lui permet d’être plus souvent chez lui. « Notre niveau de vie a un peu baissé, reconnaît-il, mais ma femme et moi ne vivons plus dans le stress. Nous passons plus de temps en famille et entre amis. Aucune affaire, aussi juteuse soit-elle, ne me fera renoncer à la paix intérieure que je ressens aujourd’hui. »

3 LES CONFLITS AVEC LES AUTRES
Les conflits avec les autres, surtout au travail, peuvent être très éprouvants. Si vous êtes dans cette situation, voici quelques suggestions utiles :
• Quand quelqu’un vous contrarie, essayez de rester calme. Ne jetez pas d’huile sur le feu. « Une réponse, lorsqu’elle est douce, détourne la fureur » .
• Réglez le problème en privé et parlez de façon respectueuse. Vous honorerez ainsi votre interlocuteur 
• Efforcez-vous de comprendre ses sentiments et son point de vue. Une telle perspicacité « retarde [la] colère » parce qu’elle permet de se mettre à la place de l’autre . Elle aide aussi à se voir comme l’autre nous voit.
• Essayez de pardonner. Le pardon n’est pas seulement beau, c’est aussi un bon médicament. D’après une étude de 2001, « la rancune » provoque « une forte augmentation » du rythme cardiaque et de la pression artérielle, tandis que le pardon réduit le stress 

4 DES ÉVÈNEMENTS TRAUMATISANTS
Nieng, qui vit au Cambodge, a connu une série de tragédies. En 1974, elle a été blessée par l’explosion d’une bombe dans un aéroport. L’année suivante, ses deux enfants, sa mère et son mari sont morts. En 2000, sa maison et tous ses biens ont disparu dans un incendie. En 2003, son second mari est mort. C’en était trop... Elle a alors voulu mourir.
Toutefois, Nieng a trouvé le moyen de faire face en s'approchant des personnes bien et a l'écoute , et celle qui croie en justice divine. 

« Mieux vaut une poignée de repos qu’une double poignée de dur travail. »


« La première chose à faire »
« La première chose à faire [pour soulager son stress], c’est d’apporter quelques changements à son mode de vie, explique l’Institut américain de la santé (NIH). Mangez sain et équilibré. Dormez suffisamment et faites de l’exercice. Limitez votre consommation de caféine et d’alcool, et n’absorbez pas de nicotine, de cocaïne, ni d’autres drogues. » Le NIH conseille aussi de prendre des vacances, de passer du temps avec sa famille et ses amis, et d’apprendre à faire des choses de ses mains ou à jouer d’un instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: STRESS    Jeu 17 Mar - 17:13

Comment éviter les mots qui blessent
LE DÉFI
Chaque fois qu’un conflit éclate entre vous et votre conjoint, vous accablez-vous mutuellement de reproches ?
Les paroles blessantes sont-elles devenues votre façon de « communiquer » ?
Si c’est le cas, vous pouvez mettre un terme à cette habitude. Il vous faut d’abord analyser les causes de cette situation et comprendre tout l’intérêt que vous avez à y remédier.

POURQUOI C’EST COMPLIQUÉ
Le contexte familial. Nombre de maris et de femmes ont grandi dans des foyers où il était fréquent de mal se parler. L’un des conjoints, si ce n’est les deux, reproduit peut-être la façon dont ses parents s’exprimaient.
Les divertissements. Certains films et séries télévisées présentent les attaques verbales sous un jour comique, donnant au spectateur l’impression qu’elles ne sont pas bien méchantes, qu’elles sont même drôles.
La culture.
 On entend parfois dire qu’un homme digne de ce nom doit se montrer autoritaire ou qu’une femme doit être agressive pour ne pas paraître faible. Lors d’un conflit, des conjoints avec une telle mentalité risquent de voir en l’autre un adversaire plutôt qu’un allié. Leurs paroles risquent alors davantage de blesser que de guérir.
Quelle que soit leur cause, les paroles blessantes peuvent mener au divorce et entraîner de nombreux problèmes de santé. Certains disent même que les mots font parfois plus mal que les coups. Par exemple, une femme qui était maltraitée par son mari tant verbalement que physiquement confie : « Je trouvais les insultes plus difficiles à supporter que les coups. J’aurais préféré qu’il me frappe plutôt qu’il me dise des choses aussi blessantes. »
Que faire si vous et votre conjoint avez laissé des paroles blessantes fragiliser votre relation ?

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Soyez compatissant. Mettez-vous à la place de votre conjoint. Essayez de comprendre l’effet que vos paroles ont sur lui. Repensez si possible à une situation précise où il s’est senti blessé. Ne vous concentrez pas sur ce que vous avez effectivement dit, mais sur la façon dont votre conjoint a ressenti les choses. Voyez-vous comment vous auriez pu vous exprimer plus gentiment ?
 « Une réponse, lorsqu’elle est douce, détourne la fureur, mais une parole qui cause de la douleur fait monter la colère » (Proverbes 15:1).
Observez des couples qui se respectent. Si de mauvais exemples ont influencé votre façon de communiquer, essayez d’en trouver de meilleurs. Observez des couples dont la manière de s’exprimer mérite d’être imitée.

Ravivez les sentiments du début. Les paroles blessantes sont plus souvent un problème de cœur qu’un problème de mots. C’est pourquoi efforcez-vous de développer des pensées et des sentiments positifs envers votre conjoint. Évoquez ensemble des activités qu’autrefois vous aimiez faire tous les deux. Plongez-vous dans vos albums photos. Qu’est-ce qui vous faisait rire ? Quelles qualités vous ont attirés l’un à l’autre ?

Préférez les tournures en « je ». Au lieu d’agresser votre conjoint, expliquez ce que vous ressentez. Par exemple, « Je me sens mis de côté quand tu décides quelque chose sans m’en parler » aura plus de chances de susciter une réponse positive que « Ça, c’est bien toi ! Il faut toujours que tu prennes des décisions sans m’en parler !

Sachez quand vous arrêter. Si le ton monte et que vous ne contrôliez plus vos paroles, il peut être préférable de remettre la discussion à plus tard. C’est toujours mieux de partir quand une conversation dérape pour ensuite la reprendre calmement.


Les paroles blessantes sont plus souvent un problème de cœur qu’un problème de mots.

VERSETS-CLÉS
« Les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps »
« La femme doit avoir un profond respect pour son mari »
« Que tou[t] [...] cri, et injure, soient enlevés de chez vous »

QU’EST-CE QU’UNE « INJURE » ?
 « Que tou[t] [...] cri, et injure, soient enlevés de chez vous » l’« injure » et le « cri » ? Le mot originel traduit par « cri » (kraugê en grec) désigne le fait d’élever la voix. Par contre, le mot « injure » (blasphêmia en grec) se rapporte au contenu du message. Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’on peut dire des injures sans forcément crier. En fait, des propos méchants, humiliants ou insultants sont des injures, même s’ils sont prononcés sur un ton calme.
Revenir en haut Aller en bas
Sneki2

avatar


MessageSujet: Re: STRESS    Mar 28 Juin - 9:47

Comment gérer mon stress ?
Quel est votre niveau de stress ? Indiquez-le sur le baromètre ci-dessous.
․․․․․ Le stress ? Je ne connais pas.
․․․․․ Je gère.
․․․․․ J’atteins mes limites.
․․․․․ Je suis submergé.
GÉRER le stress, c’est comme tracter un lourd conteneur. Un gros camion peut facilement le transporter sur une longue distance. Mais pas une voiture. Tirer une telle charge même sur une courte distance pourrait abîmer son moteur. Il peut arriver la même chose à votre “ moteur ” si vous êtes submergé par le stress.
La situation est-elle désespérée ? Pas du tout ! Pour éviter la surchauffe, il vous faut soit alléger votre charge, soit vous équiper d’un “ moteur ” plus puissant. Vous pouvez même faire les deux. Voyons comment.
Allégez votre charge
DIFFICULTÉ : Un programme trop rempli.
“ Parfois on me demande un coup de main ou on m’invite, alors que j’ai des choses à faire absolument. Mais je ne veux décevoir personne. ” — Karina.
REMÈDE : Apprenez à dire non.
“ La sagesse est avec les modestes "" La modestie, le fait d’accepter ses limites, vous permet de dire non à une charge trop lourde pour vous.""
Bien sûr, il n’est pas toujours envisageable de dire non, notamment quand vos parents vous rappellent à vos tâches ménagères ! Mais si vous laissez tout le monde vous en rajouter, vous finirez par vous épuiser. Même les plus gros camions ont une limite de charge.
Astuce : S’il vous est difficile de refuser d'emblée, dites : “ On peut en reparler un peu plus tard ? ” Et, avant de donner votre réponse, demandez-vous : ‘ Puis-je vraiment me permettre d’investir le temps et l’énergie que réclame cette activité ? ’
DIFFICULTÉ : La tendance à remettre au lendemain.
“ Si une tâche me semble difficile, je la remets à plus tard. Mais ensuite je n’arrête pas d’y penser. Quand enfin je m’y attaque, je dois me dépêcher, et ça me stresse. ” — Serena.
REMÈDE : Commencez — même si vous ne finissez pas tout de suite.
“ Vaquez à vos occupations sans flâner 
Pour vous motiver, faites-vous une liste. Morcelez les grosses tâches en unités plus gérables. “ Je fonctionne par listes, dit une jeune femme nommée Carol. Généralement, je mets en premier les choses que j’aime le moins ; comme ça, à mesure que je les coche, ça devient plus facile. Et très vite tu arrives aux choses qui te plaisent le plus ! ”
Astuce : Si une certaine tâche vous rebute, réglez un minuteur à 10 ou 15 minutes, et démarrez tout de suite. Quand il sonnera, vous aurez effectué 10 ou 15 minutes du travail. À présent lancé, vous vous surprendrez peut-être à continuer avec bien plus de facilité.

Équipez-vous d’un “ moteur ” plus puissant
● Prenez soin de votre santé. De l’avis des spécialistes, une alimentation saine, une activité physique régulière et un bon sommeil rendent plus performant. Rassurez-vous, prendre soin de sa santé n’est pas si compliqué. Quelques mesures simples suffisent pour commencer. Pour le sommeil, par exemple, essayez ceci :
1. Dormez suffisamment. Fixez-vous une heure régulière de coucher et de lever, au moins les jours d’école ou de travail.
2. Prenez le temps de décompresser. Ne faites pas de sport dans les trois heures qui précèdent le coucher, et évitez les aliments riches et la caféine peu avant de dormir.
3. Au moment d’aller au lit, veillez à l’obscurité, au calme et au confort de votre chambre.

● Communiquez. N’hésitez pas à rechercher l’aide de vos parents ou de vos amis. Cela soulage-t-il vraiment ? Oui. Des études montrent qu’un soutien affectif réduit les effets d’un stress intense sur le cœur, les vaisseaux sanguins et le système immunitaire.
La Bible confirme ce constat, en disant : “ L’appréhension dans le cœur de l’homme fait se courber son cœur, mais une bonne parole le réjouit. Quand “ l’appréhension ” vous oppresse, de vrais amis peuvent vous dire une “ bonne parole ” d’encouragement, peut-être juste ce qu’il vous faut pour tenir bon.



L’OPINION D’AUTRES JEUNES
Patricia : Quand je suis stressée, je me détends en faisant du sport, comme du jogging, du vélo ou de la gym. Et aussi, je me confie à mes parents ou à ma meilleure amie — des personnes en qui j’ai confiance et qui me comprennent. Leur soutien m’est très précieux.

Zachary : J’ai remarqué que j’ai tendance à trop m’inquiéter, ce qui me stresse et ne fait qu’aggraver la situation. Alors j’essaie de prendre du recul : Que sont mes problèmes comparés à ceux des gens qui n’ont même pas de quoi se loger ou se nourrir ?

Gregory : Pour mieux gérer mon stress, je tiens un agenda. Ça me permet d’être organisé et à jour dans tout ce que je dois faire. Comme ça, je ne prends jamais de retard. Selon mon temps libre, je peux accepter ou décliner poliment et en toute honnêteté telle ou telle responsabilité.

Hailey : Quand j’ai des tâches ménagères à effectuer, je me fais un programme la veille au soir, en notant l’heure à laquelle chacune doit être finie. Par exemple, je prévois d’avoir nettoyé la cuisine pour une certaine heure, les chambres deux heures plus tard, etc. Ça marche vraiment bien !


ET SI VOUS INTERROGIEZ VOS PARENTS ?
  Demandez-leur : “ Et vous, quel genre de stress subissez-vous ? Quels moyens trouvez-vous les plus efficaces pour le combattre ? ”

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: STRESS    

Revenir en haut Aller en bas
 
STRESS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anti-Stress a lire jusqu'au bout
» Le Stress rend Obèse
» gérer le stress..
» Justice - Stress . .. Où va le monde ?
» Ce qui vous stress le plus

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CATHYIMAGES :: QUE CHOISIR &SANTE & MALADIES & NUTRITION :: SANTE & DIVERS MALADIES & SOIN-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: