CATHYIMAGES



CATHYIMAGES

IMAGES DIVERS ,NATURE,FEMMES ,HOMMES,ENFANTS,VILES, PAYS, ACTEURS, CHANTEURS, NCIS.
 
Accueilhttps://www.catCalendrierÉvènementsPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» MACRON ACTUALITE
Hier à 22:15 par Admin

» DÉCRYPTAGE / JOUE AVEC NOTRE SANTE
Hier à 22:03 par Admin

» ACTION LOCAL..
Hier à 21:48 par Admin

» GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?
Hier à 21:45 par Admin

» ACTUALITE/ QUE CHOISIR / DIVERS
Hier à 21:42 par Admin

» ANIMAUX
Lun 16 Juil - 23:26 par Marck53

» AUTOS SPORTIVE
Lun 16 Juil - 23:12 par Marck53

» INFO ACTU
Lun 16 Juil - 13:32 par Admin

» MACRON
Ven 22 Juin - 22:46 par Admin

Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest




Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher
Forum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 DIVERS SUJETS SUR LA TERRE /SCIENCE

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: DIVERS SUJETS SUR LA TERRE /SCIENCE    Jeu 17 Mar - 17:04

PORTRAITS DU PASSÉ
Robert Boyle
Les passionnés d’histoire se souviennent surtout de Robert Boyle comme du scientifique qui a donné son nom à la loi de Boyle-Mariotte. Cette loi explique la relation entre la pression et le volume d’un gaz. Cette découverte capitale a servi de base à d’innombrables avancées scientifiques. Mais Robert Boyle est plus qu’un grand homme de science. Il est aussi connu pour être un homme d’une grande foi en Dieu et en sa Parole inspirée, la Bible.

BOYLE naît dans une famille riche de Lismore Castle, en Irlande, en 1627. La période que les historiens appelleront le siècle des Lumières débute peu après. Pendant cette période, des penseurs tenteront de libérer les hommes du fanatisme qui les emprisonne depuis des siècles. Boyle a le même objectif. Lorsqu’il racontera par écrit les premières années de sa vie, il se donnera le nom de Philaretus, qui signifie « ami de la vertu ».
Le désir de Boyle de découvrir la vérité est aussi intense que celui de communiquer ce qu’il apprend aux autres. Ses nombreux écrits ont une grande influence sur beaucoup de ses contemporains, notamment le célèbre scientifique Isaac Newton. En 1660, Boyle devient un des fondateurs de la Société royale de Londres (Angleterre), institution scientifique qui existe encore aujourd’hui.

UN HOMME DE SCIENCE
Certains considèrent Boyle comme le père de la chimie. Il a adopté une démarche complètement différente de celle des alchimistes de son époque. En effet, ceux-ci gardaient pour eux leurs découvertes ou les écrivaient de manière à ce que peu de personnes les comprennent, en dehors de leur cercle. Boyle, quant à lui, publiait ses recherches de façon claire et détaillée. De plus, au lieu de se contenter d’accepter d’anciennes hypothèses, il encourageait à faire des expériences pour établir des faits.
Les expériences de Boyle appuyaient l’idée selon laquelle la matière est composée d’un certain type de particules qu’il appelait corpuscules et qui se combinent pour former différentes substances.
Le point de vue de Boyle sur la recherche scientifique est bien résumé dans son célèbre livre Le chimiste sceptique (angl.). Dans celui-ci, il recommande aux scientifiques de ne pas être arrogants ni dogmatiques, mais plutôt d’être prêts à admettre leurs erreurs. Boyle conseille à ceux qui ont des opinions tranchées de bien faire la distinction entre ce qu’ils savent être vrai et ce qu’ils pensent être vrai.

UN HOMME DE FOI
Boyle raisonnait de la même manière pour les questions religieuses. Ce qu’il avait découvert à propos de l’univers et de la merveilleuse conception des êtres vivants l’avait convaincu qu’il existait un Concepteur, un Créateur. Il rejetait l’athéisme très courant parmi l’élite intellectuelle de son époque. Pour lui, celui qui utilisait sa raison de façon objective ne pouvait que croire en Dieu.
Cependant, Boyle pensait que la raison seule ne suffisait pas pour trouver la vraie connaissance. Il était persuadé que les humains avaient besoin d’une certaine forme de révélation venant de Dieu. Cette révélation, disait-il, c’est la Parole de Dieu, la Bible.
Boyle était peiné de constater que beaucoup ne connaissaient pas vraiment les enseignements bibliques et que leurs convictions religieuses n’avaient pas de bases solides. Il ne trouvait pas logique que les croyances de quelqu’un dépendent uniquement de celles de ses parents ou de son lieu de naissance. Il avait le désir intense d’aider les gens à approfondir leur connaissance de la Bible.
Pour cela, Boyle a soutenu financièrement la publication de la Bible en de nombreuses langues. Parmi elles, des langues amérindiennes, ainsi que l’arabe, l’irlandais, le malais et le turc. Robert Boyle laisse l’image d’un homme doué mais humble, habité d’une envie inépuisable de découvrir la vérité dans tous les domaines. Et il voulait aider les autres à faire de même.

ROBERT BOYLE EN BREF :
▶ Né en Irlande en 1627.
▶ Considéré comme le père de la chimie.
▶ Premier scientifique célèbre à publier la description précise de ses méthodes d’expérimentation.
▶ A grandement influencé par ses écrits le jeune Isaac Newton, un de ses contemporains.
▶ A participé au financement de la traduction de la Bible en de nombreuses langues.
▶ Mort en 1691 en Angleterre à l’âge de 64 ans.

LA BIBLE EN IRLANDAIS
Robert Boyle savait que, déjà en 1573, un groupe de biblistes avait commencé à traduire certaines parties de la Bible en irlandais. En 1602, ils avaient publié dans cette langue ce qu’on appelle couramment le Nouveau Testament. En 1640, les Écritures hébraïques, communément appelées Ancien Testament, étaient elles aussi traduites. Cette partie de la Bible n’a été imprimée qu’en 1685, quand Boyle a apporté les fonds nécessaires. Il est intéressant de noter que les apocryphes avaient eux aussi été traduits en irlandais. Ce sont des livres non bibliques que l’on publie parfois comme faisant partie de la Bible. Mais Boyle, amoureux de la vérité, a refusé de publier ces livres mensongers.

[Indication d’origine]
Avec l’aimable autorisation de la Yale University Library

[Indication d’origine]
Portrait : © Pictorial Press Ltd/Alamy
[
Boyle conseillait à ceux qui avaient des opinions tranchées de bien faire la distinction entre ce qu’ils savaient être vrai et ce qu’ils pensaient être vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: DIVERS SUJETS SUR LA TERRE /SCIENCE    Sam 10 Déc - 12:24

Pourquoi le ciel est-il bleu?
Les immensités de l’univers sont plongées dans l’obscurité. Ce que nous appelons le ciel est en fait l’atmosphère qui entoure la terre, la région de l’espace visible à l’œil humain. En tournant le regard vers cette vaste étendue, beaucoup se demandent pourquoi le ciel est bleu. Oui, pourquoi bleu, et pas violet, vert, jaune, orangé ou rouge, autres couleurs de base du spectre visible?
La lumière du soleil est composée de rayonnements de différentes longueurs d’ondes, qui, chacun, se traduisent par une couleur du spectre visible. Aux plus longues de ces ondes lumineuses correspond le rouge, aux plus courtes le bleu ou le violet. Les molécules de gaz présentes dans l’atmosphère diffusent beaucoup plus facilement les ondes courtes (les bleues) que les longues (les rouges), d’où la couleur bleue qui caractérise un ciel dégagé. Grâce à ses innombrables particules solides en suspension, comme la poussière, l’air qui entoure la terre agit à la manière d’un miroir en diffusant la lumière.
Par contre, lorsque le soleil est bas sur l’horizon, la lumière doit voyager plus longtemps à travers l’atmosphère, et comme les ondes longues ont un plus grand pouvoir de pénétration que les ondes courtes, le ciel vire alors à l’orangé et au rouge. Les particules en suspension accentuent le rougeoiement. De même, lorsque le ciel s’emplit de fumée ou de nuages, c’est l’ensemble des ondes lumineuses qui se trouvent diffusées, donnant au ciel une teinte grise.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: DIVERS SUJETS SUR LA TERRE /SCIENCE    Sam 10 Déc - 12:27

Les couchers de soleil reflètent la gloire du Créateur
PEU importe le nombre de fois que nous l’avons déjà observé, le spectacle grandiose offert par un magnifique coucher de soleil fait toujours notre admiration. Éclaboussés de teintes violettes, rouges, orangées, roses et jaunes, des nuages éparpillés à l’horizon ajoutent encore à la splendeur du panorama.
Pourquoi le ciel s’embrase-t-il ainsi au coucher du soleil, alors qu’il est bleu dans la journée? Ce phénomène est dû au fait que la lumière du soleil traverse l’atmosphère sur environ 160 kilomètres avant d’atteindre la terre. Cette couche d’air fournit l’oxygène que nous respirons. Elle est également composée d’autres gaz, comme l’azote et le gaz carbonique, de vapeur d’eau et de particules de poussière.

Quand le rayonnement solaire pénètre dans l’atmosphère, il heurte les molécules gazeuses et les poussières en suspension, et il tend à se diffuser. Les couleurs qui composent la lumière du soleil se propagent sous forme d’ondes. Plus l’onde lumineuse est courte, plus elle est diffusée par les molécules de l’atmosphère. Les ondes de lumière bleue sont courtes et sont donc plus facilement diffusées. Par contre, les ondes de lumière rouge, plus longues, sont moins facilement diffusées.

Si le temps est clair, le ciel paraît bleu lorsque le soleil est bien au-dessus de l’horizon, parce que les ondes de lumière bleue sont diffusées par l’air et réfléchies sur la terre de tous les coins du ciel. Mais, le soir venu, quand le soleil plonge à l’horizon, la lumière parcourt une couche atmosphérique beaucoup plus épaisse pour nous atteindre. Elle heurte donc bien plus de molécules d’air et de particules de poussière qu’au moment où le soleil est haut dans le ciel. Les radiations à ondes courtes de lumière bleue sont stoppées et absorbées dans l’atmosphère avant que nous ne puissions les voir. Mais les radiations de lumière rouge, à ondes plus longues, franchissent la barrière qu’est l’atmosphère; c’est grâce à ce phénomène qu’on peut admirer les couleurs qui caractérisent le coucher et le lever du soleil.

Quand l’atmosphère renferme une plus grande quantité de poussière en suspension, par exemple à cause de l’activité volcanique, les couchers de soleil sont encore plus colorés. C’est ce qui se produisit en 1883, lors de l’éruption du Krakatoa, près de Java, en Indonésie. Le volcan projeta dans l’atmosphère une multitude de particules de poussière. La Nouvelle Encyclopédie britannique explique les effets du phénomène: “Le nuage de poussière fine fit plusieurs fois le tour de la terre, provoquant des couchers de soleil spectaculaires durant toute l’année suivante.”

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: DIVERS SUJETS SUR LA TERRE /SCIENCE    Sam 10 Déc - 12:30

Les sommets climatiques : du vent ?
“ Le monde doit s’unir pour faire face aux changements climatiques. Les scientifiques sont quasi unanimes : si nous ne faisons rien, nous subirons une recrudescence de sécheresses, de famines et d’exodes qui alimenteront de nouveaux conflits pendant des décennies. ” — Barack Obama, président des États-Unis.
D’APRÈS des scientifiques, la Terre est malade ; elle a de la fièvre. Ils pensent que la température planétaire approche du point de basculement, défini comme le seuil critique où une légère hausse de la température “ entraîne un bouleversement écologique qui lui-même déclenche une augmentation encore plus forte de la température planétaire ”. — The Guardian, quotidien britannique.
Comment en est-on arrivé là ? Peut-on faire marche arrière ? Les humains ont-ils seulement la capacité de remédier au réchauffement climatique, sans parler des autres grands problèmes mondiaux ?
De nombreux scientifiques incriminent l’activité humaine, notamment l’utilisation accrue de combustibles fossiles (charbon, pétrole...) consécutive à la révolution industrielle. Autre facteur : la déforestation massive. Les forêts sont comme des poumons pour la planète ; les arbres absorbent une partie des gaz à effet de serre responsables du réchauffement. Or la déforestation favorise l’accumulation de ces gaz dans l’atmosphère. Pour s’attaquer à ces problèmes, les grands de ce monde organisent des sommets climatiques.
Le protocole de Kyoto
En 1997, le protocole de Kyoto a fixé de nouveaux objectifs concernant les émissions de gaz carbonique. En signant cet accord, les pays de l’Union européenne ainsi que 37 autres pays industrialisés se sont engagés à réduire leurs émissions d’en moyenne 5 % par rapport aux niveaux de 1990, et ce entre 2008 et 2012.
Le protocole de Kyoto présentait cependant de graves failles. Par exemple, les États-Unis ne l’ont jamais ratifié et de vastes pays en développement, comme la Chine et l’Inde, n’ont pas accepté de limitations précises à leurs émissions. Pourtant, à eux seuls, les États-Unis et la Chine contribuent pour 40 % aux émissions de gaz carbonique de la planète.
Le sommet de Copenhague
La raison d’être du sommet de Copenhague, appelé COP 15, était de remplacer le protocole de Kyoto et de fixer de nouveaux objectifs contraignants pour 2012 et au delà. C’est ainsi que des représentants de 192 nations, dont 119 chefs d’État, se sont rassemblés à Copenhague, au Danemark, en décembre 2009. La COP 15 avait trois ambitions principales :
1. Parvenir à des accords juridiquement contraignants. Les pays développés accepteraient-ils les plafonds, ou limites, fixés à leurs émissions ? Quant aux principaux pays en développement, accepteraient-ils de ralentir la croissance de leurs émissions ?
2. Financer une solution permanente. Les pays en développement auraient besoin de milliards de dollars sur de nombreuses années pour affronter les effets boule de neige du réchauffement planétaire et développer des technologies vertes.
3. S’entendre sur un système de surveillance des émissions. Un tel système permettrait que chaque pays respecte les limites qui lui seraient imposées. Il garantirait aussi que les pays en développement utilisent à bon escient les fonds qui leur seraient alloués.
A-t-on concrétisé ces ambitions ? Les négociations ont été tellement laborieuses que même un accord bien plus modeste semblait inaccessible. Dans les toutes dernières heures de la conférence, 28 chefs d’État ont finalement mis au point un document appelé Accord de Copenhague, que l’ONU a validé en ces termes plutôt neutres : “ La conférence [...] prend note de l’Accord de Copenhague. ” (Agence Reuters). Autrement dit, il appartenait à chaque pays de l’appliquer ou non.
Et après ?
On a tenu, et on prévoit, d’autres conférences, mais le scepticisme va bon train. “ La planète continuera de cuire ”, écrit Paul Krugman, économiste et chroniqueur au New York Times. Trop souvent en effet, les intérêts politiques et économiques à court terme priment sur les considérations écologiques à long terme, ce qui encourage au maintien du statu quo. “ Si vous voulez comprendre la résistance à la lutte contre le réchauffement, suivez l’argent ”, écrit encore le journaliste. Dans son pays, cette lutte est torpillée essentiellement par “ les coupables habituels : l’avidité et la lâcheté [politique] ”.
Prenons l’exemple d’un cyclone : les météorologistes peuvent en mesurer la force et en prévoir la trajectoire de façon raisonnablement exacte au profit des populations concernées, mais tous les scientifiques, politiciens et industriels du monde ne peuvent l’arrêter.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: DIVERS SUJETS SUR LA TERRE /SCIENCE    Sam 10 Déc - 12:31

Un gaz à effet de serre est un constituant de l’atmosphère qui absorbe le rayonnement émis par la surface de la terre. Les gaz que les industries modernes rejettent dans l’atmosphère sont souvent des gaz à effet de serre : dioxyde de carbone (gaz carbonique), chlorofluorocarbones, méthane et oxyde d’azote... Les émissions de dioxyde de carbone à elles seules s’élèvent à plus de 25 milliards de tonnes par an. Des rapports indiquent qu’elles ont augmenté de 40 % depuis le début de l’ère industrielle.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DIVERS SUJETS SUR LA TERRE /SCIENCE    

Revenir en haut Aller en bas
 
DIVERS SUJETS SUR LA TERRE /SCIENCE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CATHYIMAGES :: [SUJETS PUBLIC EN GÉNÉRAL ] :: [SUJETS PUBLIC ]HISTOIRE ET LA NATURE-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: