CATHYIMAGES

CATHYIMAGES

IMAGES DIVERS ,NATURE,FEMMES ,HOMMES,ENFANTS,VILES, PAYS, ACTEURS, CHANTEURS, NCIS.
 
Accueilhttps://www.catÉvènementsPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» IMAGES
Aujourd'hui à 13:54 par PascalP

» VOTE JANVIER 2017
Aujourd'hui à 13:18 par PascalP

» COMMENT CA MARCHE
Aujourd'hui à 11:54 par Nikola

» CHOIX DE LA MUSIQUE
Mar 25 Juil - 21:14 par Admin

» CHOIX DE MARCK
Mar 25 Juil - 21:02 par Marck53

» ACTUALITE/ QUE CHOISIR / DIVERS
Mar 25 Juil - 20:28 par Marck53

» LE DIABÈTE
Lun 17 Juil - 23:13 par kristel555

» INFO ACTU
Lun 17 Juil - 9:51 par Nikola

» ANIMAUX
Jeu 13 Juil - 12:45 par Nikola

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest




Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher
Forum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LE DIABÈTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: LE DIABÈTE    Jeu 18 Aoû - 11:11

Le diabète : comment limiter les risques ?
LES cas de diabète sucré (couramment appelé diabète) se multiplient si rapidement qu’on parle maintenant d’épidémie mondiale. Il existe deux principaux types de diabète. Le diabète de type 1 apparaît le plus souvent à l’enfance, et pour le moment les médecins ne savent pas comment le prévenir. Le diabète de type 2, qui concerne environ 90 % des diabétiques, fera l’objet de cet article.
Alors que par le passé, on croyait que ce diabète ne touchait que des adultes, depuis quelque temps on l’observe également chez des enfants. Des spécialistes affirment toutefois qu’on peut réduire son risque d’apparition. Vous voudrez certainement en savoir un peu plus sur cette maladie insidieuse.
Qu’est-ce que c’est ?
Le diabète se caractérise par une glycémie (taux de sucre dans le sang) trop élevée. Normalement, le sucre passe du sang aux cellules, qui le transforment alors en énergie. Mais chez un diabétique, ce processus est déréglé, ce qui endommage des organes vitaux et perturbe la circulation sanguine. Cela mène parfois à l’amputation d’un orteil voire d’un pied, à la perte de la vue ou à une maladie rénale. D’après un rapport de l’Organisation mondiale de la santé, de nombreux diabétiques meurent d’une crise cardiaque ou d’une attaque cérébrale.
L’excès de graisse dans le corps est un facteur de risque important, notamment lorsqu’il est localisé au niveau de la taille et du ventre. Plus précisément, la graisse située autour du pancréas et du foie semble affecter la régulation de la glycémie. Comment limiter les risques ?
Trois bons réflexes
1. Faites vérifier votre glycémie si vous présentez des risques de développer un diabète. Le diabète de type 2 est souvent précédé de ce qu’on appelle le « pré-diabète », caractérisé par une glycémie légèrement plus élevée que la normale. Ces deux maladies sont à prendre au sérieux, mais il existe une différence importante. On ne peut pas encore guérir le diabète, même si on peut le stabiliser. Par contre, des pré-diabétiques ont réussi à ramener leur glycémie à un niveau normal. Mais attention, le pré-diabète n’est pas accompagné de symptômes flagrants. Il peut donc passer inaperçu. D’après un rapport, 316 millions de personnes dans le monde sont pré-diabétiques, mais beaucoup d’entre elles l’ignorent. C’est le cas par exemple de 90 % des pré-diabétiques aux États-Unis.
Le pré-diabète n’est cependant pas sans danger. Non seulement il peut mener au diabète de type 2, mais d’après des études récentes, il pourrait aussi favoriser le développement de la démence chez certains individus. Si vous êtes en surpoids, si vous ne pratiquez pas d’activité physique ou si vous avez des antécédents familiaux de diabète, vous avez peut-être déjà le pré-diabète. Une analyse de sang peut vous le révéler.
2. Mangez sainement. Dans la mesure du possible, diminuez les quantités que vous mangez à chaque repas. Au lieu de jus de fruits sucrés ou de sodas, buvez de l’eau, du thé ou du café. Quand vous consommez du pain, des pâtes ou du riz, choisissez plutôt des produits à base de céréales complètes. Privilégiez les viandes maigres, le poisson, différents types de noix et les légumes secs.
3. Ayez une activité physique. L’activité physique peut diminuer votre glycémie et vous aider à garder un poids correct. Passez moins de temps devant la télévision et plus à faire de l’exercice.
Vous ne pouvez pas changer vos gènes, mais vous pouvez changer vos habitudes. Faire des efforts pour améliorer votre santé en vaut la peine.
[Note]
 Chacun devrait analyser soigneusement les solutions possibles et consulter un médecin avant de se décider.




Interview : Il s’est pris en main
Comment vous êtes-vous rendu compte que vous risquiez de développer un diabète ?
Lors d’un examen médical pour un nouvel emploi, le médecin m’a dit que je devais rapidement me prendre en main, sinon je serais bientôt diabétique. Quatre facteurs jouaient contre moi : mon origine ethnique, mes antécédents familiaux, mon surpoids et mon manque d’exercice physique. Comme je ne pouvais pas changer les deux premiers, j’ai décidé de m’attaquer aux deux derniers.
C’est-à-dire ?
Je suis allé voir un diabétologue qui m’a expliqué le lien entre l’alimentation, l’exercice physique, le poids et le diabète. J’ai alors décidé de changer mes habitudes. À chaque repas, je commençais par les légumes. Du coup, j’avais moins faim quand j’arrivais aux aliments plus « riches ». Je me suis aussi mis à faire du sport, ce que je négligeais depuis des années.
Et quels résultats avez-vous obtenus ?
En 18 mois, j’ai perdu un dixième de mon poids. Je me sens en pleine forme ! Je vais tout faire pour ne pas retomber dans mes mauvaises habitudes. Le diabète n’est vraiment pas à prendre à la légère !

Admin


Dernière édition par Admin le Ven 27 Jan - 23:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LE DIABÈTE    Ven 27 Jan - 23:55

http://www.lemonde.fr/sante/video/2016/04/07/diabete-pourquoi-une-telle-progression-de-l-epidemie_4898147_1651302.html

Admin
Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LE DIABÈTE    Jeu 4 Mai - 14:00

Le diabète prélève une part toujours plus importante des budgets nationaux de la santé alors que le nombre de ceux qui en sont atteints augmente partout dans le monde. Or, en l'absence de prévention primaire, l'épidémie de diabète va continuer de s'étendre. Pire encore, d'après les projections, le diabète devrait devenir l'une des principales causes d'incapacités et de décès dans le monde d'ici les vingt-cinq prochaines années ! Il est donc Temps de rétablir la Vérité.




DJAMELITO

Dimanche 26 Septembre 2010

 







Pour se débarrasser du Diabète, il faut : 

- Arrêter le traitement hypoglycémiant. 
- Eliminer tous les aliments raffinés (pain blanc, pâtes, riz blanc, sucre…) et tous les plats préparés industriels. 
- Manger des légumes crues dans son alimentation pour au moins1 repas sur les 2 (par exemple une bonne salade, tomates, oignon, persil, ciboulette fraiche de votre jardin, carottes, choux rouges, radis, jeunes pousses d’épinards…). 
- Avoir une activité physique régulière. 


Pourquoi manger cru ? Lors d’une cuisson l’amidon se transforme en glucose par exemple mais il y a énormément de raisons… 

Bref retrouver un régime d’avant...
 

A ceux qui veulent essayer ce retour à un régime d’avant surtout il faut arrêter le traitement hypoglycémiant sinon vous feriez des hypoglycémies. 
Ensuite quand vous apercevrez que votre taux de glycémie est stabilisé et redevenu à un taux normal vous pourrez réintroduire certains aliments mais tout en modérant ! 

Il faut savoir que des études ont été conduites au sein de populations sensibles en Chine : les modifications du mode de vie (régime alimentaire approprié et augmentation de l'activité physique, avec la baisse de poids qui en résulte), accompagnées de programmes éducatifs continuels, ont permis de réduire de près des deux tiers la progression vers le diabète au cours d'une période de six ans (moi je dirai carrément éradiquer le diabète). Ces mesures de prévention auront des effets qui iront bien au-delà du diabète : l’amélioration du régime alimentaire et l’activité physique quotidienne auront également des effets sur l’obésité, les maladies cardio-vasculaires et certains cancers. 

Pour les eternels septiques : 

 


Par contre les personnes qui sont dépendantes de l’alimentation actuelle c’est-à-dire les gourmands, doivent prendre un traitement. 

Souvent beaucoup de diabétiques suivent un régime. Ensuite ils tombent dans le cercle de l’hypoglycémie. Pourquoi ? Tout simplement car les médecins ne leurs diront jamais d’arrêter le traitement hypoglycémiant. 

Pourquoi ? À cause des pépites. À qui profite le diabète ? À Big Pharma. 


Qui payent ? 

- En raison de sa chronicité, de la gravité de ses complications et des moyens qui doivent être mis en œuvre pour les combattre, le diabète est une maladie coûteuse, non seulement pour le malade et sa famille, mais aussi pour les autorités sanitaires. 

- D'après des études en Inde, une famille indienne à faible revenu dont un membre adulte souffre de diabète consacre 25% de ses ressources à la prise en charge du malade. Aux Etats-Unis d'Amérique, ce chiffre est de 10% pour les familles ayant un enfant diabétique. 

- Aux Etats-Unis d'Amérique, le total des dépenses de santé est trois fois plus élevé pour un diabétique que pour une personne qui ne souffre pas de cette maladie. On a calculé par exemple que, dans ce pays, le total des dépenses consacrées aux soins du diabète s’élevait à 44 milliards $$. 

- Dans la Région du Pacifique occidental, une analyse récente des dépenses de santé a montré que 16 % des dépenses hospitalières étaient consacrées aux diabétiques. Dans la République des Iles Marshall, le chiffre correspondant est de 25 %. Fidji consacre aux complications du diabète 20 % de ses dépenses de santé à l’étranger, lorsque les possibilités de traitement n’existent pas dans le pays et que les patients sont obligés d’aller ailleurs. Le tout représente des sommes considérables pour des pays qui n’ont guère les moyens de faire des dépenses aussi massives sur des pathologies évitables. 

- Les coûts du diabète, qui ne sont pas simplement d'ordre financier, pèsent sur tout à chacun et partout. Il y a aussi des coûts immatériels (douleur, anxiété, inconfort, diminution générale de la qualité de vie, etc.), les plus difficiles à quantifier, dont l'impact est profond sur la vie des diabétiques et de leur entourage. 


Ce Protocole est sans Danger ! 

Avec ce protocole, on va être en carences en glucides ? FAUX car les glucides sont partout même dans les fruits et légumes ! 




  • En savoir plus sur http://www.alterinfo.net/Le-Diabete-peut-se-guerir_a50200.html#Sb3C0C
    BXjSSprDVH.99


Admin
Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
kristel555

avatar


MessageSujet: Re: LE DIABÈTE    Lun 17 Juil - 23:13

En cas de rhume, par exemple, vour pourriez essayer de prendre de la vitamine E et du zinc ;

Maux de tête et migraines : le magnésium et la vitamine B2 peuvent faire une différence importante ; 

Hypertension : augmenter vos apports de potassium et diminuer ceux de chlorure de sodium ;

Perte de cheveux : la vitamine D, la glutamine, la cystine pourraient vous aider ;

Fonctions mentales : évitez le déclin cognitif lié à l’âge avec deux substances naturelles, l’acétyl-L-carnitine et la choline.
Et si vous prenez des médicaments contre le cholestérol (statines), pensez à prendre de la coenzymeQ10 pour augmenter votre énergie cellulaire, renforcer vos tissus musculaires (en particulier votre coeur), et lutter contre les pertes de mémoire (effets secondaire fréquent des statines). 
Huile de colza, huile de lin, poissons gras, noix, mâche, potiron et pourpier contiennent des graisses qui réduisent la mortalité cardiovasculaire. Si vous manquez de ces graisses, vous augmentez votre risque de maladie et de dépression. Plusieurs huiles font même baisser votre taux de cholestérol.

l'oxydation, qui entraîne la mort cellulaire et des dommages sur l'ADN (source de cancers) ; elle est causée par la consommation d'aliments qu'il est pourtant facile d'éviter ;

la glycation : des protéines et des sucres – fructose et glucose – se combinent pour former des corps durs qui rigidifient vos organes. C'est un peu comme quand vous faites cuire un œuf trop longtemps : il n'est pas possible de revenir en arrière. Les dégâts sont irréversibles. La glycation se produit notamment lorsque vous mangez le « grillé » des viandes rôties, et en particulier des barbecues. 

l'inflammation : lorsqu'elle est chronique, elle tue les cellules cérébrales, ralentit la circulation et peut provoquer le détachement de plaques d'athérome, qui obstruent des vaisseaux plus petits (risques d'infarctus et d'attaques). 
Dans Les dossiers de Santé & Nutrition, vous pourrez découvrir (ce ne sont que quelques exemples) : 



la délicieuse recette du magret de canard qui reconstitue vos stocks d'antioxydants, pour lutter contre les radicaux libres et l'oxydation ;

comment cuisiner le gigot d'agneau pour que seules les bonnes graisses passent dans votre système sanguin ; 

le dessert aux framboises qui protège contre les maladies cardiaques ; 

la marinade au citron-vert qui reconstitue vos réserves d'oméga 3 ; 

les artichauts farcis qui détruisent les cellules cancéreuses ; 


Et des centaines d'autres recettes qui vous feront du bie
Les remèdes cachés dans votre garde-manger
Les conseils des dossiers de Santé & Nutrition peuvent parfois être aussi simples que de vous recommander de manger des bananes, des pommes, ou encore des avocats : 

Les bananes contre l'infarctus : les bananes sont une excellente source de vitamine B6 et de vitamine C, de fibres alimentaires et de manganèse. Mais elles contiennent aussi beaucoup de potassium, un élément qui s'est beaucoup raréfié dans l'alimentation des populations occidentales depuis 30 ans. Le potassium est nécessaire pour conserver une pression artérielle normale et un bon fonctionnement du cœur. Manger une banane (pas trop mûre) par jour peut donc aider à prévenir l'hypertension artérielle et à protéger contre l’infarctus. 

La pomme contre l'ostéoporose : la pomme contient de la procyanidine B-2, qui joue un rôle clé pour retarder les signes de vieillissement, prévient l'apparition de rides et stimule la croissance des cheveux. Des chercheurs français ont découvert qu'un flavonoïde appelé phloridzine, qui se trouve uniquement dans les pommes, peut protéger les femmes post-ménopausées de l'ostéoporose et peut également augmenter la densité osseuse. De nombreuses études ont également montré que manger des pommes peut aider à prévenir de nombreux types de cancer, l'asthme, le diabète, l'hypertension artérielle et la prise de poids ! 

Les avocats et le cancer : les avocats sont reconnus depuis longtemps pour leurs propriétés anti-cholestérol et leur capacité à maintenir la santé cardiovasculaire. Mais il y a du nouveau : selon les derniers résultats de recherche du Dr Steven M. D'Ambrosio et ses associés à l'Ohio State University, aux États-Unis, il semble que les composés phytochimiques extraits de l'avocat Haas (variété à peau rugueuse et sombre) sont capables de détruire les cellules cancéreuses par voie orale ainsi que d'empêcher les cellules pré-cancéreuses d'évoluer en cancer. 

C'est encore un exemple d'information vitale que vous n'aurez qu'en lisant Les dossiers de Santé & Nutrition.

Nous vous faisons également découvrir les plantes exotiques, que vous pouvez ajouter à votre cuisine et qui peuvent faire des merveilles pour votre santé : 

Deux cuillères à soupe de graines de salba, aussi appelées chia, contiennent plus de fibres qu'une dose de laxatif chimique Metamucil et vous apporte 3.050 mg d'oméga-3 - l'équivalent de plus de cinq gélules d'huile de lin, ou de dix gélules d'huile de poisson. Avec sa haute teneur en acide chlorogénique et caféique, ce super-aliment récemment découvert facilite également le métabolisme du glucose et le contrôle du poids parmi ses innombrables autres avantages pour la santé.

Des études ont montré que l'ashitaba (un légume à feuilles vertes d'Extrême-Orient) peut contribuer à améliorer la santé ainsi qu'aider à traiter un certain nombre de problèmes médicaux. Il s'agit notamment de l'immunité affaiblie par les infections bactériennes et virales, l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie, des douleurs musculaires, et dudiabète de type 1 et de type 2. Il favorise également la détoxification du sang, du foie et des reins.

Admin
Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE DIABÈTE    

Revenir en haut Aller en bas
 
LE DIABÈTE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» diabétique type 1
» Glaces pour diabétiques
» Tarte aux pommes spéciale diabétiques
» Pâtes au jambon et pesto (diabétique)
» Vinaigrette italienne (diabétique)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CATHYIMAGES :: QUE CHOISIR &SANTE & MALADIES & NUTRITION :: SANTE & DIVERS MALADIES & SOIN-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: