CATHYIMAGES


INFORMATIONS, DIVERS IMAGES ,NATURE,FEMMES ,HOMMES,ENFANTS,VILES, PAYS, ACTEURS,, NCIS.
 
Accueilhttps://www.catCalendrierÉvènementsPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» MACRO MENTEUR IL FAUX QU IL S EN AILLE
Hier à 14:35 par kristel555

» VOTE 12 MARS
Lun 10 Déc - 2:32 par Mary10

» MACRON
Lun 10 Déc - 2:20 par Mary10

» GIFES
Dim 9 Déc - 22:37 par Sneki2

» ACTUALITÉ
Dim 9 Déc - 22:27 par Sneki2

» ACTION / DE QUE CHOISIR
Dim 9 Déc - 21:40 par Gabriel10

» CONSEILS
Dim 9 Déc - 21:36 par Sneki2

» ENQUÊTE /QUE CHOISIR
Dim 9 Déc - 21:33 par Sneki2

» ACTUALITE DIVERS / QUE CHOISIR 2
Dim 9 Déc - 21:25 par Gabriel10

Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest




Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher
Forum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 INFO ACTU

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Lun 24 Sep - 20:59



Ne comprenant pas la raison du blocage de sa rue, la victime se présente aux abords des véhicules et "commencé à filmer en cas de problème" selon ses propos rapporte le quotidien francilien. C’est alors que la situation s’envenime.


"Un des conducteurs m’a demandé pourquoi je prenais les plaques d’immatriculation. Je n’ai pas eu le temps de répondre, j’ai reçu un coup de pied par une personne puis une salve de coups par un groupe" poursuit-il.

Intervention providentielle

Pour tenter de calmer ses agresseurs, la femme et la belle-sœur d’Arnaud tentent de s’interposer, sans succès. "Mon épouse a aussi été blessée" confirme-t-il. Et en prenant que leur victime était un policier, les coups ont redoublé, lui faisant perdre connaissance.

Finalement, c’est l’intervention providentielle d’un gérant de café voisin et d’un client qui mettra fin au lynchage. "Ils ont aussi été agressés. Sans eux, j’aurai été anéanti, ces deux personnes sont des héros" affirme Arnaud, qui a passé la nuit à l’hôpital d’Eaubonne. Ses agresseurs seront interpellés peu après.


"Ce qui s’est passé est grave. Ils auraient pu me tuer. Je suis aussi inquiet pour ma femme et mon fils qui a tout vu, ça s’est déroulé à 20m de chez moi."

Une confrontation a eu lieu avec l’auteur des premiers coups.

Les pouvoirs publics indignés

Du côté des pouvoirs publics, c’est l’indignation. La maire de la commune affirme vouloir alerter les ministres de l’Intérieur et de la Justice de la situation.  "C’est consternant. Je ne compte pas en rester là. Nous allons déposer plainte et nous constituer partie civile" affirme-t-elle.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Dim 28 Oct - 12:35


Alexandre Benalla, interrogé le 5 octobre à Paris par les juges, a décidé de régler quelques comptes. Le JDD révèle certains propos de l'ancien chargé de mission face aux juges.

Selon l'ancien garde du corps, si l'affaire a éclaté c'est parce qu'il y a eu une fuite organisée volontairement.

Sans donner de nom, Alexandre Benalla cible "un haut fonctionnaire du ministère de l'Intérieur au grade d'inspecteur général", il lui reproche d'avoir averti un journal, alors qu'il "aurait dû saisir le parquet en vue de l'ouverture d'une enquête préliminaire". La raison ? Alexandre Benalla a pris de plus en plus de place au sein de la sécurité du Président de la République, ce qui aurait agaçé les policiers et gendarmes. Il vise également le directeur de l'ordre public et de la circulation (DOPC) à la préfecture de police de Paris, Alain Gibelin. Ce dernier avait nié avoir eu connaissance de la présence d'Alexandre Benalla au sein du dispositif du 1er mai. "Ces déclarations sont mensongères" a affirmé devant les juges Alexandre Benalla, qui confirme également qu'il a bien rencontré le général Éric Bio-Farina : "Il m'a dit: 'Tu viens toujours le 1er mai ?'". L'ancien chargé de mission à l'Élysée ajoute qu'"il était parfaitement au courant".

Une chronologie des événements dont il se juge victime


Quand à l''éventualité d'une intrusion de l'Élysée sur son téléphone portable pour faire disparaître des messages à distance, Alexandre Benalla charge une nouvelle fois le militaire : "Le seul à même de vous répondre, c'est le général Bio-Farina". Alexandre Benalla souhaite également revenir sur la chronologie des événements dont il se juge victime: "Si cette affaire était sortie à ce moment-là [plutôt que six semaines plus tard], il n'y aurait jamais eu d'affaire Benalla" ironise l'ex-chargé de mission de l'Élysée avant de rajouter "à ce moment-là, j'aurais eu une médaille".

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Jeu 1 Nov - 18:47


Dans L'Opinion, Daniel Cohn-Bendit confie que l'ex-collaborateur du président de la République était d'une aide précieuse pour la première dame. Il l'aidait notamment à garder un minimum de vie privée.

Daniel Cohn-Bendit s'est confié cette semaine à Guillaume Durand dans les colonnes de L'Opinion.

L'écologiste y parle notamment d'Emmanuel Macron, qu'il soutient depuis le premier tour de l'élection présidentielle. "Macron, c'est un Spontex. Parfois personne n'y comprend plus rien mais son tempérament est d'être Jupiter et les Tontons flingueurs à la fois", décrit l'ancien député européen qui ne doute pas que le chef de l'État "fera un second mandat".

Il balaye par ailleurs les prédictions de ses détracteurs qui estiment que la macronie est en perdition depuis l'affaire Alexandre Benalla, ce collaborateur présidentiel filmé en train de molester deux manifestants le 1er mai à Paris. Selon lui, cette affaire qui a alimenté les médias tout l'été "est d'une simplicité incroyable."



"Les Macron ont débarqué dans un univers qui leur était totalement étranger"

"Pendant toute la campagne, c'est l'homme à tout faire dans le bon sens du terme. Il portait les valises, il organisait tout", explique-t-il avant d'ajouter : "Un lien d'affection s'était installé, d'où les sous-entendus les plus ignobles qui ont été écrits sur le trio avec Brigitte. À lire certains papiers, tu te demandais si Benalla n'avait pas une liaison avec l'un ou l'autre. Non seulement c'est totalement faux mais Macron a découvert que ce mec avait totalement déconné. Comme il était en Australie et qu'il l'aimait bien, il n'a pas voulu l'enfoncer."

Selon Le Parisien Brigitte Macron l'aurait elle évincé bien plus tôt afin de mettre un terme à la polémique. Face aux rumeurs sur une liaison supposée avec son époux, la première dame aurait même décidé de se rendre discrètement au Touquet pour rejoindre sa fille et ses petits-enfants. Pourtant, elle appréciait Alexandre Benalla révèle Daniel Cohn-Bendit. "Le soir où j'ai décidé de ne pas être ministre, j'étais à l'Élysée, Brigitte est passée. On a discuté une heure et elle m'a dit : 'Tu comprends, il nous aidait à garder un minimum de vie privée, pour aller au théâtre, au cinéma, déjeuner tranquillement avec une copine'", explique-t-il à Guillaume Durand.

Selon l'écologiste, "les Macron ont débarqué dans un univers qui leur était totalement étranger trois ans avant. Normal que ça tangue."

PS:

Oui bien sur vous avez distraction , moi j'aimerais bien allée au théâtre même seul, mais je n'ai pas des moyen , alors vous s'en plaigne encore. 45 ans pas ciné ni aucune divertissement .. Oui verser quelque l'arme en nomme des pauvre .. Je suis choque ce qui se passe pour le peuple..

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Jeu 1 Nov - 18:59


Dessinateur du Chat, Philippe Geluck a confié à BFMTV son étonnement devant les hommages nationaux rendus aux deux artistes, en rappelant leur choix de vivre dans des pays à la fiscalité avantageuse.

Les aphorismes de son célèbre chat laissent deviner un personnage sans langue de bois et iconoclaste. Et ce n'est rien de dire que l'interview accordée par Philippe Geluck à BFMTV a confirmé cette impression de "sans filtre".

Le dessinateur et auteur belge, qui est en promotion pour "Le chat pète le feu", un best of des BD, et pour "Geluck pète les plombs", un recueil de ses oeuvres parues dans Siné Mensuel, n'y est pas allé de main morte contre deux légendes : Charles Aznavour et Johnny Hallyday.

Philippe Geluck a ainsi tiqué au moment des hommages nationaux rendus aux deux artistes disparus à quelques mois d'intervalle. "Je suis un petit peu heurté - un petit peu est un euphémisme - par ces hommages nationaux rendus en quelques mois à deux grands fraudeurs fiscaux : Aznavour et Johnny", a-t-il confié.
A lire aussi

Article
Michel Cymes se confie sur sa relation tumultueuse avec William Leymergie
Text
Fabrice Luchini veut entrer à l'Académie française
6Medias, publié le mercredi 31 octobre 2018 à 13h08

Dessinateur du Chat, Philippe Geluck a confié à BFMTV son étonnement devant les hommages nationaux rendus aux deux artistes, en rappelant leur choix de vivre dans des pays à la fiscalité avantageuse.

Les aphorismes de son célèbre chat laissent deviner un personnage sans langue de bois et iconoclaste. Et ce n'est rien de dire que l'interview accordée par Philippe Geluck à BFMTV a confirmé cette impression de "sans filtre".

Le dessinateur et auteur belge, qui est en promotion pour "Le chat pète le feu", un best of des BD, et pour "Geluck pète les plombs", un recueil de ses oeuvres parues dans Siné Mensuel, n'y est pas allé de main morte contre deux légendes : Charles Aznavour et Johnny Hallyday.

Philippe Geluck a ainsi tiqué au moment des hommages nationaux rendus aux deux artistes disparus à quelques mois d'intervalle. "Je suis un petit peu heurté - un petit peu est un euphémisme - par ces hommages nationaux rendus en quelques mois à deux grands fraudeurs fiscaux : Aznavour et Johnny", a-t-il confié.



Hallyday et Aznavour, "deux grands fraudeurs fiscaux", dénonce un célèbre dessinateurpar 6MEDIAS


"De quel droit on vole le contribuable"
(((( je suis dégouter)))

Résidents suisses, les deux artistes ont souvent été pointés du doigt de leur vivant pour cette option fiscale avantageuse. "Je trouve ça indécent de la part d'un pays qui devrait se battre contre l'évasion fiscale de déposer un drapeau tricolore sur le cercueil de gens qui ont volé le peuple français", a lâché le Belge connu en France pour son personnage de chat, mais aussi ses participations aux émissions de Michel Drucker et de Laurent Ruquier.

"Ce sont deux grands artistes, reconnaît Philippe Geluck en évoquant les chanteurs, mais de quel droit on vole le contribuable ? Si on arrivait à juguler la fraude fiscale en Europe, il n'y aurait plus de dette et tout le monde aurait un emploi, payé correctement", justifie l'artiste à BFMTV. Concernant Johnny Hallyday, il rappelle même qu'il connaissait l'ex-rockeur.

"Johnny, l'homme, me touchait. Je l'ai rencontré plusieurs fois. Il est craquant. Il paraît qu'il se faisait offrir Le Chat chaque année pour Noël. Il était un grand fan. Il a toujours été adorable avec moi", se souvient-il. Mais il fait néanmoins un distinguo : "L'homme était formidable, l'artiste éblouissant. C'est juste le contribuable qui m'énerve un petit peu."


Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Jeu 1 Nov - 19:04


La popularité d'Emmanuel Macron chute de 4 points en un mois à 21%, alors que celle d'Edouard Philippe reste stable à 27% et devance désormais nettement celle du chef de l'Etat, selon un sondage YouGov diffusé jeudi.

Après un léger rebond en septembre (+2) dans ce baromètre, la cote du Président de la République est à son plus bas niveau depuis le début du quinquennat. Et près de sept Français interrogés sur dix (69%, +2) portent un jugement "défavorable" sur son action, selon cette enquête pour le HuffPost et CNews.

Emmanuel Macron gagne notamment 2 points auprès des sympathisants de gauche et en perd 4 auprès de ceux du centre.

Le Premier ministre progresse pour sa part aussi bien auprès des proches de la droite (+10) que de la gauche (+9) et du centre (+4). Mais 57% (-2) des personnes interrogées jugent toujours négativement son action.


L'opinion des Français sur l'action du gouvernement se dégrade par ailleurs, avec 20% (-4) seulement de jugements favorables et 71% (+3) d'avis contraires.

Les préoccupations des Français restent les mêmes, avec en tête la protection sociale (retraites, sécurité sociale...) (19%, +1), devant le chômage et l'emploi (18%, +1), l'immigration (12%, -4) et l'insécurité (12%, +4).

Enquête réalisée en ligne du 24 au 25 octobre auprès d'un échantillon de 1010 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Jeu 1 Nov - 19:12




Faute de moyens, 30% des Français renoncent à se chauffer - 31/10/2018par CNEWS

François Le Clanche explique que sa retraite est passée de 1 080 à 880 euros et qu'elle a perdu son APL en 2016, détaille RTL. Elle assure que son bailleur n'aurait pas apprécié ses critiques concernant la vétusté de son logement, d'où son expulsion à la veille de la trêve hivernale... Contacté par RTL, Vannes Habitat évoque une procédure de 4 ans, des loyers impayés et des tentatives de relogement qui ont échoué, ce que dément la principale intéressée. Ce mercredi après-midi, la retraitée était dans l'attente d'une solution d'hébergement avec sa seule famille : ses trois chats...

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Jeu 1 Nov - 19:23

Voilà la pur Réalité , ouverte attaque ils sont fout de la loi, car depuis Macron est arrive c'est ça sa loi.
Il a dit qu'il va s'approprier 5€ de chaque personne de son APL. Aujourd'hui tous sont réduite a 200€. Alors QUI PEU ME DIRE C'EST POUR QUI CE L'ARGENT PRISE AU PAUVRE? CAR AU CONTRAIRE IL DEVRAIT TROUVER A LA MÊME MANIÉRÉ CHEZ PLUS AISE POUR AIDER LES PAUVRE.. COMMENT ON PEUT FAIRE UNE CHOSE PAREILLE? PRENDRE AUX GENS QUI N'ONT PLUS RIEN POUR MANGER QUAND IL RÈGLE TOUT , ET ENCORE LA PREUVE LA PERSONNE SITE PLUS HAUT...

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Hollden

avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Ven 2 Nov - 10:01


Hollande : "Nous sommes dans un moment très grave pour les démocraties"
Europe1 .fr avec AFP

Il y a 1 heure  02/11/18




L'ancien président François Hollande a mis en garde jeudi contre le "moment très grave pour la démocratie" que constitue la "vague" populiste actuelle.

La France "n'est pas à l'abri". "Nous sommes dans un moment très grave pour les démocraties où nous devons nous méfier de ces personnalités qui à un moment embrassent les aspirations d'un peuple", a déclaré François Hollande, lors d'un débat au festival Politikos à Rennes, en faisant référence à l'élection de Jair Bolsonaro au Brésil et de Donald Trump aux États-Unis.

"Il faut qu'il y ait conscience que la France n'est pas à l'abri de ce phénomène, de cette vague, de ce mouvement où des personnages qui veulent être dans le dégagisme, qui veulent être dans un rapport direct au peuple, peuvent arriver aux responsabilités suprêmes du pays", a poursuivi l'ancien président socialiste.

La démocratie pas "irréversible". "Il ne faut jamais croire que la démocratie peut être irréversible", a-t-il ajouté. "Qui aurait pu penser qu'un milliardaire américain n'ayant jamais exercé la moindre fonction publique, le moindre mandat au Congrès puisse devenir le président des États-Unis ?". "Il faut avoir conscience que nos institutions ne nous immunisent pas contre ce type de personnage", a-t-il dit.



Alors Ségoléne, voilà pourquoi il se comprends bien pour la critique.?

Admin

Revenir en haut Aller en bas
kristel555

avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Ven 9 Nov - 21:56


Des juges d'instruction vont poursuivre les enquêtes sur les comptes de la campagne présidentielle 2017 de Jean-Luc Mélenchon et sur les conditions d'emploi d'assistants d'eurodéputés de la France insoumise, au coeur d'un bras de fer entre LFI et le parquet de Paris.

Jusqu'ici, les deux enquêtes préliminaires, ouvertes à la suite de signalements, étaient menées sous l'égide du parquet. Mais, après des perquisitions houleuses réalisées mi-octobre au siège de LFI, chez M. Mélenchon et au domicile de collaborateurs parlementaires, la tension était montée de plusieurs crans.

Le leader du mouvement d'extrême gauche avait mis en cause le manque d'indépendance du parquet et dénoncé une "manoeuvre" du président de la République Emmanuel Macron. Ses avocats lui avaient emboîté le pas en réclamant la saisine de juges d'instruction, statutairement indépendants.

Vendredi, le parquet a ouvert deux informations judiciaires distinctes contre X, expliquant sa décision "au vu des éléments d'ores et déjà rassemblés et de la complexité des investigations qui restent à réaliser".

La première, relative au financement de la campagne, l'a principalement été pour "escroquerie et tentatives d'escroquerie au préjudice d'une personne publique ou d'un organisme chargé d'une mission de service public", "abus de confiance", "tenue non conforme par un candidat de son compte de campagne" et "opération illicite de prêt de main-d'oeuvre".

La seconde, qui concerne les assistants parlementaires, a été ouverte notamment pour "détournements de fonds publics" et "blanchiment de détournements de fonds publics".

- "Griffes de l'arbitraire" -

"Enfin, nous revenons à la normale judiciaire. Un juge d'instruction est désigné. Nous sortons des griffes de l'arbitraire", s'est réjoui le chef de file des Insoumis sur Twitter, peu après l'annonce du parquet.

Le dossier du financement de la présidentielle de 2017, où M. Mélenchon avait fini en quatrième position, avait démarré avec un signalement le 16 mars de la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP).

La CNCCFP, qui a validé fin 2017 les comptes des onze candidats malgré certaines dépenses retranchées --434.939 euros sur 10,7 millions d'euros déclarés concernant M. Mélenchon-- avait justifié son signalement par des "interrogations", notamment sur les dépenses facturées par la société de conseil Mediascop, dirigée par Sophia Chikirou, une proche de Jean-Luc Mélenchon, et par l'association L'Ere du peuple.

Cette dernière avait d'ailleurs été visée le 8 août par un signalement de Tracfin, la cellule de renseignement financier rattachée à Bercy, au procureur de la République de Paris.

La commission des comptes de campagne avait constaté que L'Ere du peuple, association sans activité commerciale déclarée, avait facturé à la campagne 440.027 euros correspondant à des locations de salles, de matériels informatiques et audiovisuels, et à des prestations de quatre de ses salariés, dont trois étaient également membres de l'équipe de campagne.

Quant à l'affaire des assistants d'eurodéputés, c'est une dénonciation d'une députée européenne -alors membre du Front national-, Sophie Montel, qui en est à l'origine.

Les investigations sur ces deux fronts, confiées jusqu'ici à l'Office de lutte contre la corruption financière (Oclciff), ont notamment donné lieu à 21 auditions. En outre, des perquisitions, autorisées par un juge des libertés et de la détention, ont été menées sur 15 sites le 16 octobre. C'est Jean-Luc Mélenchon lui-même qui avait révélé être visé par une perquisition, en la filmant pour la diffuser en direct sur Facebook.

Un peu plus tard, au siège de LFI dans le Xe arrondissement de Paris, le leader des Insoumis et des proches avaient pris à partie le représentant du parquet et les policiers.

Une autre enquête, pour "menaces ou actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire" et "violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique", avait dans la foulée été ouverte par le parquet de Paris et transférée à Bobigny.

En parallèle, le parti avait affirmé que quatre de ses sympathisants avaient porté plainte pour des violences des forces de l'ordre durant ces perquisitions.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
kristel555

avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Ven 9 Nov - 21:58

De toute façon, il y as toujours quelqu'un vise trimbaler critiquer etc...
ET LE MONDE PENSE QUE EN CRITIQUANT ON FAIT LA VIE
DE MONDE HEUREUX???
ÇA C EST ZÉRO...

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Ven 7 Déc - 14:46


Bientôt une prime de 1000 euros pour les salariés?



Les entreprises veulent bien contribuer à une hausse du pouvoir d'achat, mais pas sans une aide de l'État. Pour désamorcer la crise des gilets jaunes, des responsables politiques de la majorité ont demandé jeudi un geste des entreprises.

Les représentants des patrons, qui refusent tout alourdissement de leurs charges ou de la pression fiscale, se sont dits ouverts au versement d'une prime de fin d'année, à condition qu'elle soit défiscalisée et exempte de charges sociales.

Aval du gouvernement
L'idée, déjà avancée fin novembre par les chefs d'entreprise du mouvement Ethic et mise sur la table mercredi par le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a reçu l'aval du Premier ministre Édouard Philippe, du ministre de l'Economie, Bruno Le Maire et de son homologue des Comptes publics, Gérald Darmanin. La prime serait plafonnée et ne compterait pas pour la retraite, la rendant neutre pour les caisses de l'État.

Bruno Le Maire a souhaité que "le plus grand nombre d'entreprises puisse verser cette prime au plus grand nombre de salariés en reconnaissance de leur travail, de leur efficacité et de leur engagement au service de leur entreprise". "Si les entreprises, et nous les encourageons à le faire, peuvent mieux redistribuer la différence entre le capital et le travail, j'y suis personnellement favorable", a abondé Gérald Darmanin sur France Inter.

Une mesure suffisante?



Les représentants des organisations patronales ont salué l'initiative. "C'est une mesure que nous portons depuis des années", a martelé François Asselin, président de la CPME, ajoutant que son organisation souhaite une prime allant "jusqu'à 1000 euros net de charges", tout en reconnaissant que "beaucoup d'entreprises n'auront pas la possibilité de la proposer pour le moment".

Cette prime arrivera-t-elle à temps pour canaliser la colère des gilets jaunes? C'est peu probable. Un versement avant la fin de l'année s'avère compliqué, tant le délai est court.

"La prime va être difficile à mettre en oeuvre entre le 17, date de l'examen du projet de loi de finances [en deuxième lecture à l'Assemblée], et le 31 décembre. Mais peut-être que certaines entreprises ne vont pas attendre pour le faire", a relevé Alain Griset. Sans compter que tous les salariés n'en bénéficieront pas, et que les fonctionnaires seront exclus du dispositif.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Ven 7 Déc - 14:48

Serve moi un bal , je te rendrais deux.. il s amuse comme des gosses sur le peuple..

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Ven 7 Déc - 14:49


"Casseurs de M. Castaner" : le ministre de l'Intérieur va porter plainte contre Dupont-Aignan


Le chef de Debout la France avait, mardi, imputé les dégradations de l'Arc de Triomphe aux "petits casseurs de Monsieur Castaner".

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé, vendredi 7 décembre, qu'il allait déposer plainte contre Nicolas Dupont-Aignan pour ses propos accusant les "petits casseurs de M. Castaner" d'avoir saccagé l'Arc de Triomphe samedi 1er décembre.

"Pour l'honneur de ces femmes et de ces hommes [des forces de l'ordre], j'ai décidé de porter plainte contre M. Nicolas Dupont-Aignan qui, sans vergogne, dans l'enceinte de l'Assemblée nationale, a osé affirmer, je le cite, que c'étaient les 'petits casseurs de M. Castaner' qui avaient saccagé l'Arc de Triomphe. On verra si ce monsieur ose nous opposer son statut parlementaire. Il ajouterait alors la honte à l'indignité", a déclaré Christophe Castaner lors d'un point-presse, à la veille de "l'acte IV" de la mobilisation des "gilets jaunes".

Interrogé dans l'émission "Quotidien" (TMC), mardi 4 décembre, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) avait appelé les manifestants à "continuer la pression pacifique". "Ce n'était pas vraiment pacifique samedi dernier", lui fait alors remarquer le journaliste Paul Larrouturou.

"C'est le gouvernement qui bloque la France. C'est le gouvernement qui a laissé rentrer les casseurs. Ce sont les "gilets jaunes" qui ont protégé la tombe du soldat inconnu", affirme-t-il en référence aux images de manifestants formant une ronde de protection sous l'Arc de Triomphe.

"Ils ont aussi ravagé l'Arc de Triomphe", insiste le journaliste. "Non, ce ne sont pas eux", oppose Dupont-Aignan. "Ce sont les petits casseurs de M. Castaner."


Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: INFO ACTU    Ven 7 Déc - 14:52

EH BIEN QUELLE GAMINERIE.. JE VAIS PORTE PLAINTE.. COMBIEN PLAINTE LE PEUPLE DEVRAIS FAIRE CONTRE VOUS TOUS... J AI JAMAIS VU DE TELLE MANQUE DE RESPONSABILITÉ .. IL CHERCHE A REGLER LES CHOSES AU TRIBUNAL... DONC IL SONT INCAPABLE.. COMMENT AVOIR CONFIANCE D UN TELLE GROUPE QU ELLE EXISTE LA???

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INFO ACTU    

Revenir en haut Aller en bas
 
INFO ACTU
Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CATHYIMAGES :: FORUM PUBLIC &ACTUALITÉ& QUE CHOISIR & VIDEOS :: SUJETS PUBLIC CONCERNANT MACRON-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: