CATHYIMAGES

CATHYIMAGES

IMAGES DIVERS ,NATURE,FEMMES ,HOMMES,ENFANTS,VILES, PAYS, ACTEURS, CHANTEURS, NCIS.
 
Accueilhttps://www.catÉvènementsPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» LE DIABÈTE
Lun 17 Juil - 23:13 par kristel555

» VOTE JANVIER 2017
Lun 17 Juil - 9:52 par Nikola

» INFO ACTU
Lun 17 Juil - 9:51 par Nikola

» IMAGES
Dim 16 Juil - 21:22 par Admin

» ACTUALITE/ QUE CHOISIR / DIVERS
Dim 16 Juil - 15:29 par Admin

» COMMENT CA MARCHE
Ven 14 Juil - 11:21 par Stiven

» ANIMAUX
Jeu 13 Juil - 12:45 par Nikola

» INFORMATION
Mer 12 Juil - 12:03 par Admin

» [IMAGES] ACTEURS ACTRICES
Mar 11 Juil - 21:54 par kristel555

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest




Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher
Forum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Jeu 9 Mar - 21:01

Un litige ?
Vous avez un litige de consommation ? Vous pouvez



  • Rencontrer l’association locale la plus proche

  • Soumettre votre litige ou poser une question en ligne




Les associations locales





Les associations locales de l’UFC-Que Choisir sont gérées par des bénévoles. Elles regroupent plus de 140 000 adhérents et assurent 350 points d’accueil partout sur le territoire. Les missions des associations locales sont multiples : informer, conseiller, défendre l’intérêt des consommateurs individuels et les représenter, au nom de l’UFC-Que Choisir, dans diverses instances de concertation.
Les associations locales accueillent des centaines de milliers de consommateurs et traitent, pour leurs adhérents, plus de 80 000 litiges de consommation chaque année. Ces litiges concernent tous les secteurs de la consommation, même s’il s’agit le plus souvent des domaines des assurances, des banques, de la téléphonie ou de l’automobile. Si, pour le consommateur, son problème est unique, pour l’UFC-Que Choisir, les litiges sont une source permanente d’informations. Leur analyse permet de mettre en évidence les secteurs d’activité, les produits ou les services à améliorer, et de lier étroitement traitement individuel et collectif, par l’action en justice, mais aussi dans le cadre des représentations ou en tant que groupe de pression.
Au niveau local, départemental et régional, les associations UFC-Que Choisir participent aux Commissions départementales d’aménagement commercial (CDAC), aux Commissions de surendettement, aux Commissions régionales de conciliation et d’indemnisation (CRCI), aux Commissions départementales d’orientation agricole (CDOA), aux conseils d’administration de certains hôpitaux, aux Conseils économiques et sociaux régionaux (CESR), etc.




LA TENEUR EN FLUOR

C’est prouvé, se brosser les dents avec un dentifrice fluoré est un excellent moyen de prévenir l’apparition de caries. Avec une teneur de 1 000 ppm (100 mg/100 g), les résultats sont déjà probants et l’efficacité augmente avec la teneur, au moins jusqu’à 2 500 ppm. Veillez donc à choisir un dentifrice suffisamment fluoré. La plupart des références sur le marché affichent entre 1 000 et 1 500 ppm, l’emballage l’exprime parfois en mg de fluor pour 100 g de dentifrice (100 à 150 mg/100 g).
Ce conseil est valable pour les adultes, pas pour les enfants. En effet, pendant la période de minéralisation de la dentition, un excès de fluor peut engendrer une fluorose dentaire, qui se traduit principalement par des taches sur les dents. Jusqu’à 6 ans au moins, préférez un dentifrice « spécial enfant » dont la teneur n’excède pas les 500 ppm (50 mg/100 g). La plupart des références bio, même celles destinées aux adultes, n’ont pas de fluor dans leur formule.


1 490 ppm de fluor pour ce dentifrice.

Admin


Dernière édition par Marck53 le Ven 30 Juin - 16:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Jeu 9 Mar - 21:02

MÉDICAMENTS ET COSMÉTIQUES

Les dentifrices peuvent relever de plusieurs statuts. La plupart sont des cosmétiques, qu’ils soient vendus en pharmacies, parapharmacies, ou grandes surfaces. Ils n’ont pas à faire la preuve de leur efficacité avant leur mise sur le marché. Seules obligations : garantir leur innocuité et se conformer à une liste d’ingrédients autorisés ou interdits. Cela ne signifie pas qu’ils soient inefficaces dans la prévention de la carie : la plupart affichent une teneur en fluor suffisante, c’est un bon point sur ce plan. En revanche, il faut savoir que les autres allégations n’ont pas à être prouvées avant la mise sur le marché.

À l’inverse, les dentifrices qui ont le statut de médicament doivent avoir obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) délivrée sur la foi d’un dossier qui comprend notamment des études cliniques prouvant leur efficacité. Ils ne peuvent être vendus qu’en pharmacie.

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Jeu 9 Mar - 21:02

ALLÉGATIONS

« Renforce les gencives », « spécial dents sensibles », « anti-tartre »… Les allégations fleurissent sur les emballages. Mais encore une fois, les dentifrices ayant le statut de cosmétique n’ont jamais eu à les prouver avant la mise sur le marché. Ne vous y fiez pas aveuglément. En la matière, votre expérience sera la meilleure conseillère : votre dentifrice s’affiche comme luttant contre la sensibilité dentaire et vous avez toujours aussi mal en buvant votre thé brûlant ou en savourant votre glace ? Changez-en !
Ne vous laissez pas impressionner par les logos d’organismes tels que l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire) ou la FDI (Fédération dentaire internationale). Ce sont les fabricants qui sollicitent leur caution pour des raisons purement marketing. La première ne se base que sur la teneur en fluor et une abrasivité limitée, la seconde sur le respect de la norme. Elles ne cautionnent que l’efficacité sur la prévention de la carie, pas le reste.


AGRANDIR LA PHOTO

Pas moins de 8 allégations sur l’emballage de ce dentifrice Signal.

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Jeu 9 Mar - 21:03

TRAQUEZ LES COMPOSANTS INDÉSIRABLES

Comme d’autres produits d’hygiène, les dentifrices sont susceptibles de renfermer des perturbateurs endocriniens. Ces composés toxiques qui interfèrent avec notre système hormonal sont à éviter autant que possible. Les plus répandus dans les dentifrices sont le butylparaben et le propylparaben ainsi que le triclosan, doublement indésirable car il s’agit d’un antibactérien auquel les microbes pourraient devenir résistants.
Subtilité supplémentaire : pour les dentifrices médicaments, vendus en pharmacie, le propylparaben est nommé p-hydroxybenzoate de propyle sur les listes d’ingrédients. On trouve aussi du sodium propylparaben sous le nom p-hydroxybenzoate de propyle sodique.

Par ailleurs, le sodium lauryl sulfate, un composant qui peut provoquer des irritations, est assez souvent employé. Si vous constatez une sensation d’irritation après le brossage, c’est peut-être lui le coupable. Opter pour un dentifrice sans sodium lauryl sulfate permettra d’en avoir le cœur net.

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Jeu 9 Mar - 21:04

QUELLE QUANTITÉ DE DENTIFRICE ?

Inutile de forcer sur la dose de dentifrice. Pour un enfant, la taille de l’ongle de son auriculaire suffit. Ce repère pratique peut être conservé à l’âge adulte.

QUAND CHANGER DE BROSSE À DENTS ?

De nombreux fabricants conseillent, sur l’emballage de leurs tubes, de changer de brosse à dents tous les trois mois. La plupart étant aussi vendeurs de brosses, ils ont intérêt à augmenter la fréquence d’achat. En réalité, ce chiffre n’a aucun fondement scientifique. L’état de votre brosse à dents dépend énormément de la façon dont vous l’utilisez comme le prouve, notamment, une étude sur une quarantaine de jeunes gens : certains avaient réussi à rendre leur brosse hors d’usage en deux semaines tandis que pour d’autres, elle était toujours impeccable après deux mois et demi. Le bon moment pour changer, c’est quand les poils sont ébouriffés. Ce qui ne devrait pas survenir trop rapidement si on suit le conseil des spécialistes : lors du brossage, il faut exercer une pression très légère, inutile d’être trop énergique.

Enfin, pour éviter que votre brosse ne se transforme en bouillon de culture, un rinçage soigneux suivi d’une secousse énergique pour réduire autant que possible l’humidité est recommandé.

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Ven 24 Mar - 21:29

Banque en ligne
 

Bien choisir sa banque en ligne

Les établissements bancaires en ligne proposent une offre de plus en plus complète, de meilleures rémunérations que celles des grands réseaux et des tarifs imbattables. Elles séduisent un nombre croissant de clients. Les raisons pour vous y intéresser, à condition bien sûr de faire le bon choix et de se poser quelques questions avant de signer avec une banque en ligne !

À QUI S’ADRESSER ?


Les banques en ligne ont développé un modèle simple : elles n’ont aucun guichet en dur et ne sont accessibles que via un site Internet ou une application mobile.

Il en existe aujourd’hui six en France, toutes sont des filiales de grands réseaux bancaires. En y ouvrant un compte, vous bénéficiez donc des mêmes garanties en cas de faillite (par exemple jusqu’à 100 000 € garantis par compte de dépôt). Il s’agit de Boursorama banque (Société générale), BforBank (Crédit agricole), Fortuneo (Crédit mutuel-Groupe Arkéa), Hello Bank (BNP Paribas), ING Direct (Groupe néerlandais ING) et Monabanq (Crédit mutuel-CIC).

À ces six établissements s’ajoutent les filiales des assureurs, dont certains ont développé une offre de banque en ligne pour leurs clients (de type Axa banque, Allianz banque…). Mais leurs services sont nettement moins complets, et un peu plus chers que ceux des pures banques en ligne.

Les banques traditionnelles, avec guichets, développent également un service en ligne pour leurs clients. C’est le cas d’eLCL pour les clients LCL, Monbanquierenligne pour les Caisses d’épargne, la Netagence pour BNP Paribas… Mais il s’agit d’une simple duplication de leur offre bancaire « en dur », avec un choix limité de produits, et des tarifs similaires à ceux pratiqués dans le réseau. Seule eLCL affiche environ 25 % de frais en moins.

Enfin, deux banques sans guichets, pas à proprement parler de véritables banques en ligne, offrent aussi des services bancaires de base à des tarifs très compétitifs. Il s’agit du Compte Nickel, qui permet d’ouvrir un compte courant chez des buralistes, et de Soon (Axa banque), uniquement accessible via un téléphone mobile.


Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Ven 24 Mar - 21:30

AVEZ-VOUS LE PROFIL ?

Selon une étude réalisée par Audirep (un institut d’études marketing) en 2015, un Français sur dix se déclare client d’une banque en ligne. Mais le nombre de comptes ouverts y est en forte progression.
Si vous avez besoin de déposer des chèques ou de l’argent liquide quotidiennement à votre agence ou cherchez une relation privilégiée avec un conseiller bancaire, passez votre chemin : les banques en ligne ne sont pas faites pour vous. Si en revanche vous êtes familier d’Internet et que vous êtes capable de gérer seul votre épargne, ouvrez un compte en ligne. Vous pourrez ainsi surveiller l’état de vos finances derrière votre écran, réaliser rapidement des virements de vos comptes d’épargne vers votre compte courant, placer votre trésorerie facilement en quelques clics ou arbitrer vos placements en Bourse. Le tout gratuitement, ou à moindre coût.
Les banques en ligne ciblent particulièrement les clients actifs qui ont peu de temps pour se rendre à leur agence. Si vous avez besoin d’un renseignement ou souhaitez régler un problème, il suffit de vous connecter sur le site et de demander à vous faire rappeler par un téléconseiller à l’heure qui vous convient. Si vous voulez une réponse immédiate, des conseillers sont joignables par téléphone et mail avec des plages horaires très larges, le plus souvent entre 8 h et 21 h, voire 22 h, et 6 jours sur 7.
Enfin, pour les plus connectés d’entre vous, chaque établissement dispose d’une page Facebook et d’un compte Twitter, et est donc accessible via ces messageries instantanées. Pour aller encore plus loin dans le service qu’elles apportent à leurs clients, les banques en ligne ont développé des applications sur téléphone mobile ou tablettes. Elles vous permettent de gérer vos finances tout aussi facilement que sur Internet, sans avoir besoin d’un ordinateur.

EXISTE-T-IL DES SERVICES QUI NE SE FONT PAS EN LIGNE ?

Oui. Si vous devez déposer des chèques ou de l’argent liquide sur votre compte, Hello Bank et Monabanq permettent à leurs clients de les laisser dans les DAB (distributeurs automatiques de billets) de leurs banques mères (respectivement BNP Paribas et Crédit mutuel-CIC). ING Direct a ouvert deux « cafés » à Paris et Lyon où vous pouvez rencontrer des conseillers de visu et effectuer des démarches bancaires classiques. Pour les autres opérations ou les autres établissements, la relation physique avec votre banque passe par la Poste. C’est par ce biais que vous recevrez votre carte bancaire et votre chéquier. Mais aussi que vous enverrez vos chèques à encaisser. Bon à savoir : Monabanq propose un bordereau numérique, avec lequel vous encaissez un chèque sur votre compte avant que la banque ne l’ait reçu. Même possibilité chez Hello Bank, qui permet de scanner et d’enregistrer les chèques, via une application mobile dédiée pour gagner du temps sur leur encaissement.

LES BANQUES EN LIGNE SONT-ELLES MOINS CHÈRES ?

Oui, c’est même leur principal avantage. En moyenne, les clients des banques en ligne déboursent jusqu’à cinq fois moins chaque année pour obtenir les mêmes services de base. La différence la plus importante étant que, sur Internet, la cotisation à la carte bancaire est gratuite, alors qu’elle coûte en moyenne 40 € (carte bancaire classique) et 140 € (carte bancaire haut de gamme) dans les établissements en dur. Selon les cyberbanques, il faut tout de même répondre à des conditions de ressources ou de revenus pour en obtenir une.
Autre point positif : quasiment toutes les opérations bancaires de base (ordre de virement, prélèvement, retraits aux distributeurs…) sont gratuites dans les banques en ligne et réalisées le jour même. Les frais annexes (taux du découvert autorisé, frais de courtage…) sont également largement plus bas que la moyenne du marché.

Hormis quelques services payants, le seul point noir de ces établissements est à chercher du côté des retraits et paiements à l’étranger, qui sont facturés dans la moyenne haute des prix pratiqués par les banques traditionnelles. Passez donc à la loupe la plaquette tarifaire de la banque que vous visez, car selon votre profil, certains réseaux en ligne seront plus adaptés, et moins onéreux, que d’autres (voir encadré).

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Ven 24 Mar - 21:31

L’OFFRE DES BANQUES EN LIGNE EST-ELLE COMPLÈTE ET PERFORMANTE ?

S’il y a dix ans leur offre se limitait aux seuls services bancaires de base, à un livret d’épargne et un contrat d’assurance vie, elle est maintenant nettement plus large, chaque réseau en ligne ne cessant d’améliorer sa gamme en proposant toujours plus à ses clients.
Néanmoins, l’offre de produits bancaires est moins large que celle des banques traditionnelles. Avantage : elle est aussi nettement moins touffue et donc plus lisible et se concentre souvent sur les « essentiels » à détenir dans votre panoplie d’épargnant – livrets, assurance vie, compte-titres ou PEA.
Si vous cherchez un livret d’épargne bancaire, vous pourrez en ouvrir un à des taux plus alléchants que la moyenne, auprès de tous les établissements en ligne. Surtout lorsqu’ils lancent des offres promotionnelles. Ils proposent également un ou plusieurs contrats d’assurance vie, classés chaque année en tête des palmarès de la presse financière. Les banques en ligne ont également une longueur d’avance pour les opérations de Bourse : leur service est nettement plus rapide, clair et efficace que celui des banques en dur. Ainsi, vous bénéficiez d’une cotation en temps réel, d’outils d’allocations d’actifs et d’aide à la décision, etc.
Depuis peu, vous pouvez aussi souscrire un crédit immobilier dans la plupart de ces établissements. Ils vous permettront d’acheter un bien immobilier, des parts de SCPI (Sociétés civiles de placement dans l’immobilier), de réaliser de lourds travaux ou de racheter une queue de crédit. Les taux proposés sont dans la moyenne actuelle du marché. L’offre de crédit à la consommation est également en train de se développer dans la plupart des cyberbanques.

En revanche, aucune ne propose – pour le moment – de crédits spécifiques (étudiant, auto…), d’assurances (multirisque habitation, auto…) ou de produits de prévoyance ou de retraite.

LES BANQUES EN LIGNE SONT-ELLES SÛRES ?


Comme elles sont toutes filiales de grands groupes bancaires, leurs clients bénéficient des mêmes garanties légales qu’avec une banque en dur.
Pour les opérations en ligne, en revanche, une protection sûre à 100 % n’existe pas. Un piratage informatique est toujours envisageable, mais ni plus ni moins que lorsque vous utilisez les services en ligne d’une banque de réseau. Pour éviter qu’un malfaiteur n’ait accès à vos comptes, adoptez les bons réflexes sécuritaires.
Mais certaines opérations passent par le courrier, et c’est là leur vrai talon d’Achille. Ainsi, vous n’êtes pas à l’abri de vous faire dérober des chèques envoyés par ce biais, avant qu’ils n’arrivent à destination. Vous pouvez également être victime à la Poste ou dans votre boîte aux lettres d’un vol de chéquier ou de carte bancaire.

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Ven 24 Mar - 21:32

UTILISEZ NOTRE COMPARATEUR DE TARIFS

Si vous hésitez sur l’établissement où ouvrir un compte en ligne, allez faire un tour sur notre comparateur indépendant de tarifs bancaires. Lancé en 2012, il est accessible à nos abonnés et permet de comparer les prix selon votre âge et votre profil (petit, moyen ou gros consommateur de services bancaires). Les écarts tarifaires peuvent être importants selon que vous êtes jeune sans revenus fixes, cadre supérieur ou retraité, et selon que vous utilisez votre banque uniquement pour des opérations courantes ou pour investir de l’épargne. Globalement, quelle que soit la banque en ligne choisie, vous ferez tout de même des économies puisque, d’après notre comparateur, un consommateur moyen débourse en moyenne 40 € par an avec une banque sur le Web, contre de 140 à 200 € par an dans une banque de réseau.

LES BANQUES EN LIGNE PIONNIÈRES EN MATIÈRE D’INNOVATION

Les banques en ligne innovent régulièrement en lançant de nouveaux services pour faciliter la vie de leurs clients. Si le service est utile et plébiscité, la plupart des établissements sur Internet le proposent peu de temps après. Les offres sont très variables, ainsi certaines cyberbanques proposent à leurs clients globe-trotters de commander en ligne des devises et de se les faire livrer à domicile. D’autres offrent un service d’agrégation de comptes, qui permet de réunir au sein d’une même interface tous vos comptes courants, même ceux d’un autre réseau, pour faciliter la gestion de vos finances. Enfin, toutes les banques en ligne offrent la possibilité de mettre en place des alertes, qui se déclenchent via l’envoi de mails ou de SMS si le solde de votre compte courant passe en dessous d’un seuil prédéfini ou en cas de dépense importante.
→ Accédez à notre comparateur de tarifs bancaires

Marie Pellefigue

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Sam 1 Avr - 12:28

GUIDE D'ACHAT
Comment choisir son antivirus ?
Antivirus Comment choisir son antivirus ?

Installer sur son ordinateur un logiciel de sécurité Internet est indispensable, même si aucun antivirus n'est 100 % infaillible. Mais encore faut-il choisir celui qui correspond le mieux à ses besoins.

SOMMAIRE
1. Les « tout-en-un » 2. L'alternative gratuite 3. Les différentes sortes de fichiers malveillants

→ Test Que Choisir : Comparatif Antivirus gratuits

Surfer sur Internet n'est pas sans danger. Des millions de fichiers malveillants circulent sur le Web, cherchant à pénétrer sur un maximum d'ordinateurs connectés. Les virus perturbant les ordinateurs ou détruisant les données sont encore présents, mais, dorénavant, ce sont surtout les troyens et les logiciels espions qu'il faut craindre. Plus discrets (lire glossaire ci-dessous), ces programmes sont utilisés par les pirates pour récupérer sur les ordinateurs des particuliers et des entreprises toutes sortes de données personnelles (coordonnées bancaires, mots de passe, adresses e-mail...) utilisées à des fins malveillantes ou pour prendre le contrôle de l'ordinateur à distance. Ces logiciels espions peuvent se cacher au coeur de fichiers d'apparence anodine téléchargeables gratuitement sur le Web ou être dissimulés dans des pièces jointes. Il est également possible d'être infecté en surfant sur certains sites Internet, et même sur des sites très connus. Les pirates tentent aussi de récupérer des données personnelles par le biais du phishing, une technique basée sur l'envoi de courriels censés provenir d'un tiers de confiance (banque, site d'e-commerce, etc.) demandant à l'utilisateur de confirmer identifiants et mots de passe.
Face à cette menace, installer sur chaque ordinateur de la maison au moins un pare-feu et un antivirus est indispensable. Alors que le premier se charge de contrôler les échanges de données entre l'ordinateur et le réseau, le second tente de repérer les codes malveillants susceptibles de s'insérer sur le disque dur, soit en les comparant à une base de signatures tenue à jour par les éditeurs, soit en effectuant une analyse basée sur la reconnaissance de parties de codes ou sur le comportement des fichiers exécutés sur l'ordinateur.
LES « TOUT-EN-UN »

Pour faciliter la vie de leurs clients, tous les éditeurs de sécurité Internet proposent des suites complètes comprenant à la fois un pare-feu, un antivirus voire diverses autres fonctions protectrices (antiphishing, antispam, contrôle parental, etc.). Ces suites, censées apporter une sécurité complète aux utilisateurs, sont surtout destinées aux internautes les moins avertis cherchant avant tout un système de protection simple à utiliser. La grande majorité d'entre elles ont l'avantage de permettre à l'utilisateur de contrôler toutes les fonctionnalités du logiciel de sécurité depuis une interface unique.
Ces suites peuvent être achetées en magasin en version boîte ou téléchargées sur Internet sur le site de l'éditeur. Avant de faire votre choix, pensez à vérifier le nombre d'ordinateurs sur lesquels peut être installé le programme (la version boîte est généralement multiposte, mais il arrive que l'éditeur propose sur son site une version monoposte, moins chère) ainsi que la durée de la licence (1 ou 2 ans), c'est-à-dire la période pendant laquelle la base antivirus peut être mise régulièrement à jour. Au-delà de cette période, il faudra payer un abonnement supplémentaire sous peine de voir votre logiciel devenir rapidement obsolète.
Sachez par ailleurs que les logiciels de sécurité Internet utilisent plus ou moins d'espace disque (à prendre en compte si votre disque dur approche de la saturation), de mémoire vive et de ressources du processeur. Il est donc possible qu'ils ralentissent l'ordinateur. Pour se faire une idée précise des effets d'une suite de sécurité Internet sur votre ordinateur, il est recommandé, avant d'acquérir définitivement le logiciel, de télécharger sa version d'évaluation. La plupart des éditeurs en proposent une. Attention, car certaines ne peuvent pas être mises à jour, rendent inactives certaines fonctions ou ne sont pas traduites en français. En revanche, télécharger la version d'évaluation permet parfois de recevoir par courriel des offres de réduction sur la version payante !

Admin
Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Sam 1 Avr - 12:31

L'ALTERNATIVE GRATUITE

Si les suites de sécurité Internet coûtent relativement cher (40 à 70 euros en moyenne), il est toutefois possible de faire des économies en optant pour des logiciels gratuits. Tous les fournisseurs d'accès à Internet mettent à la disposition de leurs abonnés un logiciel de contrôle parental, certaines messageries contiennent un filtre antispam et la plupart des navigateurs web (Internet Explorer 7, Firefox, Opera) intègrent désormais une fonction antiphishing. Les systèmes d'exploitation Windows et Mac OS contiennent, quant à eux, un pare-feu basique intégré. Enfin, des éditeurs de sécurité mettent gratuitement à la disposition des internautes des antivirus dont les performances n'ont rien à envier à celles des versions payantes. Mais attention toutefois, car certains ne protègent pas contre les spywares ou les rootkits, ne portent pas d'attention particulière au téléchargement des fichiers, ne contrôlent pas forcément les courriels et leurs pièces jointes avant leur enregistrement sur l'ordinateur ou ne tentent pas de repérer en temps réel les sites Internet susceptibles d'infecter l'ordinateur. Ils ne bénéficient pas non plus des dernières innovations en matière d'analyse comportementale. Autant de manques qui pourraient se révéler fatals pour les utilisateurs les moins aguerris.
De toute manière, mieux vaut avoir à l'esprit qu'aucun logiciel de sécurité, qu'il soit gratuit ou payant, n'est infaillible. Pour limiter les risques au maximum, l'internaute doit faire preuve d'une grande vigilance. Il faut éviter de surfer sur des sites Internet incertains, de télécharger des fichiers dont la fiabilité n'est pas assurée ou d'ouvrir des pièces jointes douteuses, même si elles semblent provenir d'un de vos contacts. Il est également indispensable de remettre régulièrement à jour ses logiciels (pare-feu, antivirus, mais aussi système d'exploitation et navigateur web) et d'ouvrir un compte utilisateur dédié à l'Internet (surfer via le compte d'administrateur facilite l'accès des pirates aux fichiers et aux paramètres du système). Enfin, ne transmettez jamais identifiants ou mots de passe en ligne, même lorsque votre banque, apparemment en tout cas, ou toute autre institution vous le demande. Pour vérifier l'authenticité de cette demande, il suffit de passer, par exemple, par la page d'accueil du site. Sinon, vos données personnelles risqueraient fort de se retrouver entre de mauvaises mains.

Admin
Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Sam 1 Avr - 14:27

GUIDE D'ACHAT
Négociez un tarif de groupe
Mutuelle pour les familles Négociez un tarif de groupe

Lorsque aucun des parents ne peut « rattacher » son ou ses enfants à un contrat collectif (parce que chacun est auto-entrepreneur, demandeur d’emploi, sans emploi ou fonctionnaire par exemple), ou lorsque celui-ci est un contrat socle, avec des prises en charge modestes, il est alors nécessaire de souscrire une mutuelle familiale ou une surcomplémentaire familiale.

SOMMAIRE
1. Les garanties indispensables 2. Les garanties intéressantes 3. La réglementation 4. Les points de vigilance
→ Accès direct au Comparateur mutuelles santé de Que Choisir
LES GARANTIES INDISPENSABLES

Consultations avec dépassements d’honoraires (nécessaire au vu des nombreux spécialistes régulièrement consultés pour les enfants), imagerie médicale avec dépassements d’honoraires, pharmacie et hospitalisation.
Frais d’orthodontie pour les enfants dès 10-12 ans.
Frais d’orthophonie pour les enfants dès 10-12 ans également.
LES GARANTIES INTÉRESSANTES

Forfaits de remboursements qui augmentent au fil du temps pour récompenser le fait de rester assuré plusieurs années.
Forfait naissance pour chaque enfant.
Prestations d’assistance enfant malade.
LA RÉGLEMENTATION

Les contrats « famille » obéissent à la même réglementation que les autres contrats du marché. Ils doivent être responsables et solidaires : absence de sélection médicale à l’entrée, garanties viagères, prise en charge de certains actes de prévention notamment.
Même s’il n’existe aucun texte sur ce point, les enfants et les jeunes jusqu’à 25 ans (âge qui correspond en principe à leur entrée dans la vie active), bénéficient automatiquement du même niveau de garantie que leur(s) parent(s) assuré(s). Il est possible de les relier, au choix, au contrat de leur père ou à celui de leur mère. Il est également possible d’opter pour un contrat global : toutes les personnes assurées disposent dans ce cas du même niveau de garanties.
LES POINTS DE VIGILANCE

À niveaux de garanties identiques, souscrire une mutuelle familiale regroupant 2 adultes et 2 enfants par exemple plutôt que 4 contrats individuels, doit en principe revenir moins cher.
LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ SELON VOTRE PROFIL

Mutuelle pour fonctionnaires et militaires - Les contrats des mutuelles sont très bien adaptés
Mutuelle pour jeunes et étudiants - Visez les contrats pas chers ou l’ACS
Mutuelle pour les retraités - Optez pour une mutuelle spécifique
Mutuelle pour les demandeurs d’emploi - Utilisez la portabilité avant tout
Mutuelle pour les auto-entrepreneurs - Visez les contrats simples
Mutuelle pour indépendants et professionnels libéraux - Profitez de la déductibilité de vos cotisations
→ Accès direct au Comparateur mutuelles santé de Que Choisir

Roselyne Poznanski

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Ven 30 Juin - 16:04


PRIX ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Le principe de fonctionnement d’un répéteur (ou amplificateur) Wi-Fi est assez simple : il « répète » autour de lui la couverture Wi-Fi de votre box. La zone couverte par votre connexion sans fil est ainsi étendue. Pour optimiser la portée du répéteur, son positionnement est important. Il doit être placé ni trop près, ni trop loin de votre box Internet. Le fonctionnement est le même pour tous les modèles disponibles dans le commerce, mais de l’un à l’autre les fonctionnalités varient. C’est pourquoi le prix d’un répéteur Wi-Fi oscille de 20 à 100 € environ.



AGRANDIR LA PHOTO

Positionnement idéal d’un répéteur Wi-Fi : ni trop près, ni trop loin de la box. La plupart des modèles disposent d’un système d’aide pour bien placer l’appareil.

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Ven 30 Juin - 16:04

NORMES WI-FI ET DÉBITS


Le protocole Wi-Fi et les normes ont évolué au cours du temps (fréquences, canaux, débits). Aujourd’hui, tous les répéteurs supportent le Wi-Fi « n » (802.11n) et/ou le Wi-Fi « ac » (802.11ac), plus récent et plus rapide. Les plus évolués proposent même du « ac MU-MIMO » (« Multi User-Multiple Input and Multiple Output », multi-utilisateur à entrées et sorties multiples), qui améliore la gestion du Wi-Fi avec plusieurs appareils à la fois. Sachez que ces normes sont rétrocompatibles : un répéteur Wi-Fi ac fonctionnera avec une box Wi-Fi n. Concernant les débits, rien ne sert d’installer un répéteur Wi-Fi ac à 900 Mb/s si votre box, même Wi-Fi ac, ne délivre que du 450 Mb/s : le répéteur se calera sur le débit de la box (notre comparateur des FAI vous orientera vers les fiches techniques des différentes box). Sachez d’ailleurs que les fabricants mentionnent généralement des débits non seulement théoriques, mais aussi cumulés. Quand Devolo (Devolo Wi-Fi Repeater, 70 €) ou Netgear (AC1200, 55 €) évoquent des « débits jusqu’à 1 200 Mb/s grâce au Wi-Fi ac », il s’agit en fait du débit maximum simultané en Wi-Fi n et en Wi-Fi ac, soit 867 Mb/s (arrondis à 900 Mb/s) + 300 Mb/s. Les modèles d’entrée de gamme ne peuvent quant à eux gérer qu’une seule bande de fréquences (Wi-Fi n sur la bande des 2,4 GHz). Leur débit est généralement limité à 300 Mb/s (450 Mb/s théoriques).

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Ven 30 Juin - 16:05

WPS POUR UNE CONFIGURATION SIMPLE

Veillez à ce que votre répéteur soit doté d’un bouton « WPS » (« Wi-Fi Protected Standard »). Il s’agit d’un système de configuration rapide et automatique qui épargne à l’utilisateur l’installation d’un logiciel sur son ordinateur et une configuration manuelle potentiellement fastidieuse. L’installation est enfantine et plutôt bien expliquée sur les deux modèles que nous avons pris en main (Linksys RE 6300 et Netgear 16130).


Le Linksys RE 6300 et le Netgear E6130
Une fois le répéteur installé, un nouveau réseau apparaît dans la liste des réseaux Wi-Fi disponibles ; pour s’y connecter, le mot de passe est le même que pour le réseau Wi-Fi existant dans la plupart des cas (vérifiez que le mot de passe par défaut n’est pas « admin » ou « 123456 » ; si tel est le cas, personnalisez-le !).



Une fois le répéteur installé, le réseau étendu (ici décliné en 2,4 GHz et 5 GHz) apparaît dans la liste des réseaux disponibles. Le mot de passe pour s’y connecter est le même que celui du réseau initial.

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Ven 30 Juin - 16:05

DE LA PRISE GIGOGNE À L’AMPOULE CONNECTÉE

Un répéteur Wi-Fi rend service pour étendre la couverture du réseau, mais il présente deux défauts : d’abord, il monopolise une prise électrique ; ensuite, même lorsque les antennes sont intégrées au boîtier, l’équipement n’est pas particulièrement esthétique. Il existe heureusement des modèles avec prise gigogne, qui laissent donc la prise électrique disponible. D’autres modèles plus évolués, comme le TP-Link RE270K (disponible fin juin 2017 à 69,90 €), intègrent même une prise connectée qui permet de piloter à distance l’appareil qui y est branché.
La plupart des répéteurs intègrent par ailleurs un ou deux ports Ethernet pour connecter un ordinateur ou une imprimante à Internet en filaire. Attention, les vitesses de transfert varient selon le type : le « Fast Ethernet » (100 Mb/s) est moins rapide que le « Gigabit Ethernet » (1 000 Mb/s). On trouve aussi des répéteurs intégrant une prise audio jack 3,5 mm sur laquelle il est possible de connecter des enceintes pour écouter de la musique envoyée depuis son smartphone (Linksys RE4100 à 45 €, par exemple). Sachez enfin qu’il existe des modèles de répéteurs originaux, comme les ampoules Sengled Boost A60 (50 €) ou GU10 (60 €), qui amplifient le signal Wi-Fi tout en éclairant la pièce.



Un répéteur avec prise gigogne et prise connectée à gauche (TP-Link RE270K) et un modèle au format ampoule (Sengled Boost A60).

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Ven 30 Juin - 16:06

RÉPÉTEUR WI-FI ET POINT D’ACCÈS : QUELLES DIFFÉRENCES ?

Amplificateurs de signal et points d’accès Wi-Fi sont souvent proposés au même rayon dans les magasins physiques et chez les webmarchands. Il existe pourtant une différence fondamentale entre ces deux produits : l’amplificateur répète un signal Wi-Fi de la box alors que le point d’accès en crée un à partir du point d’entrée filaire d’Internet dans la maison. Le point d’accès doit donc être connecté en filaire à la box. Il est souvent privilégié dans les entreprises, mais rien n’exclut un usage chez les particuliers. Il permet par exemple de créer un réseau Wi-Fi plus performant que celui de la box (ac au lieu de n, par exemple), auquel pourront se connecter simultanément des dizaines d’utilisateurs. Pour un usage domestique, cette solution, plus onéreuse (80-350 €), est sans doute un peu surdimensionnée.

RÉPÉTEUR WI-FI OU KIT CPL ?


Le courant porteur en ligne ou CPL permet lui aussi de relayer sa connexion Internet dans toute la maison. Le réseau passe cette fois par l’installation électrique. Il suffit de connecter un boîtier CPL à sa box (et au secteur), et un autre à la prise murale dans chaque autre pièce où l’on souhaite se connecter à Internet. Un port Ethernet, sur chaque kit CPL, permet de connecter son équipement. Certains modèles intègrent aussi une puce Wi-Fi pour connecter une tablette ou un smartphone. 



Camille Gruhier

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   Ven 30 Juin - 16:10

VOILA UNE CHOSE QUE JE NE COMPRENDS PAS..
ON A INTERNET ET WI-FI AVEC , MAIS IL NE MARCHE PAS 
COMME IL SE DOIT, CA AU MONS TOUS Y CONSTATE...
ET IL FAUT RAJOUTER LES APPAREILLE LES PRISE 
QUE JE NE SAIS, POUR QU'IL FONCTIONNE NORMALEMENT..
CE N'EST PAS UNE CHOSE GRAVE?? 
EH OUI..BIEN SUR QUE CI... 
CA DEVRAIT FONCTIONNER NORMALEMENT SANS QU'ON SERA
FORCE ACHETÉE LES CHOSES SUPPLÉMENTAIRE ..
JE SUIS MALADE..

Admin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?   

Revenir en haut Aller en bas
 
GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guide d’achat Noël 2012 : les objectifs indispensables en Canon/Nikon/Pentax
» **** PETIT GUIDE D'ACHAT DE MONTRES RUSSES ****
» [S][Guide d'achat] Les différents savage pour faire votre choix !
» [Conseil] Débuter une Armée - conseil d'achat
» Magazine Photo : guide d'achat 2010

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CATHYIMAGES :: PRESENTATION &FORUM :: QUE CHOISIR & ACTUALITÉ-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: