CATHYIMAGES



CATHYIMAGES

IMAGES DIVERS ,NATURE,FEMMES ,HOMMES,ENFANTS,VILES, PAYS, ACTEURS, CHANTEURS, NCIS.
 
Accueilhttps://www.catCalendrierÉvènementsPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» MACRON ACTUALITE
Hier à 22:15 par Admin

» DÉCRYPTAGE / JOUE AVEC NOTRE SANTE
Hier à 22:03 par Admin

» ACTION LOCAL..
Hier à 21:48 par Admin

» GUIDE D'ACHAT/UN LITIGE?
Hier à 21:45 par Admin

» ACTUALITE/ QUE CHOISIR / DIVERS
Hier à 21:42 par Admin

» ANIMAUX
Lun 16 Juil - 23:26 par Marck53

» AUTOS SPORTIVE
Lun 16 Juil - 23:12 par Marck53

» INFO ACTU
Lun 16 Juil - 13:32 par Admin

» MACRON
Ven 22 Juin - 22:46 par Admin

Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest




Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher
Forum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LA PLANÈTE

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: LA PLANÈTE   Dim 6 Sep - 15:36

La planète vivante
LA PLANÈTE Terre abrite une quantité et une variété prodigieuses d’organismes vivants — peut-être plusieurs millions d’espèces. Ces différentes formes de vie, qui foisonnent dans le sol, l’air et l’eau, sont en général trop infimes pour être perceptibles à l’œil nu. Par exemple, un seul gramme de terre peut contenir 10 000 espèces de bactéries. Et ne parlons pas du nombre total de micro-organismes ! On a trouvé la trace de certaines espèces à près de trois kilomètres sous terre !
L’atmosphère est également pleine de vie — et pas simplement d’oiseaux ou d’insectes. Selon la période de l’année, elle est chargée de pollens et d’autres spores, de graines et, à certains endroits, de milliers de micro-organismes de différentes sortes. “ Cela rend la diversité des micro-organismes dans l’air comparable à la diversité des micro-organismes dans le sol ”, explique la revue Scientific American.
Pendant ce temps, les océans restent en grande partie un mystère car, pour étudier les profondeurs marines, les scientifiques doivent souvent faire appel à des techniques coûteuses. Même les récifs de corail, qui sont relativement faciles d’accès et qui ont déjà été bien explorés, pourraient servir d’habitat à des millions d’espèces encore inconnues.
Ce que nous savons, néanmoins, c’est que la Terre accueille une telle profusion de vie que celle-ci agit sur les propriétés chimiques de la planète, particulièrement dans sa biosphère — la partie où la vie est présente. Dans les océans, par exemple, le carbonate de calcium que l’on trouve dans les coquillages et les coraux contribue à stabiliser la composition chimique de l’eau, “ presque de la manière dont un alcalin travaille dans l’estomac ”, apprend-on dans un rapport d’un organisme américain, l’Administration océanique et atmosphérique nationale. Les plantes et le phytoplancton (des algues unicellulaires que l’on trouve à la surface des lacs et des océans) participent à la régulation des taux de dioxyde de carbone et d’oxygène dans l’eau et dans l’air. Et, dans le sol, des bactéries et des champignons servent de décomposeurs, fournissant aux plantes des nutriments inorganiques. Oui, la Terre a été appelée à juste titre la planète vivante.
Cependant, la vie sur Terre ne pourrait pas exister sans des réglages extrêmement minutieux dans certains domaines et dont quelques-uns n’ont été entièrement compris qu’au XXe siècle. Citons les exemples suivants :
1. La position de la Terre dans la Voie lactée, notre galaxie, et dans le système solaire, ainsi que son orbite, son inclinaison, sa vitesse de rotation et sa lune.
2. Un double bouclier composé d’un champ magnétique et d’une atmosphère.
3. De l’eau en abondance.
4. Des cycles naturels qui reconstituent et purifient la biosphère.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Dim 6 Sep - 17:09

Un liquide essentiel à la vie
L’EAU, à la fois simple et complexe, reste une énigme. Chaque molécule est composée de trois atomes seulement — deux d’hydrogène et un d’oxygène. Néanmoins, les scientifiques ne comprennent toujours pas complètement le fonctionnement des molécules d’eau. Mais ce que nous savons tous, c’est que l’eau est essentielle à la vie, constituant près de 80 % du poids de toutes les formes de vie. Considérez cinq caractéristiques de cette substance incroyable.
1. L’eau peut stocker beaucoup de chaleur sans que sa température augmente considérablement, ce qui contribue ainsi à tempérer le climat.
2. L’eau se dilate en gelant ; la glace flotte donc et forme une couche isolante. Si, comme d’autres substances, l’eau devenait plus dense en gelant, les lacs, les fleuves et les mers se solidifieraient à partir de leurs fonds, ensevelissant tout dans la glace !
3. L’eau est très transparente, permettant aux organismes dépendants de la lumière de survivre à des profondeurs considérables.
4. Les molécules d’eau produisent une tension superficielle, qui crée une “ peau ” élastique. Cette tension permet à des insectes de se déplacer rapidement sur un étang, et à l’eau de se former en gouttelettes. Cette tension joue aussi un rôle dans le phénomène de capillarité, qui permet à l’eau d’hydrater même les plantes les plus grandes.
5. L’eau est le solvant le plus efficace que nous connaissions. Elle peut acheminer de l’oxygène, du dioxyde de carbone, des sels, des minéraux et de nombreuses autres substances vitales.
Indispensable pour réguler le climat
Les océans couvrent près de 70 % de la surface de la Terre. Ils jouent donc un rôle majeur dans la régulation du climat. En effet, les océans et l’atmosphère forment presque un tout, échangeant chaleur, eau, gaz et mouvements sous la forme de vent ou de vagues. Ensemble, ils amènent la chaleur du soleil des tropiques vers les pôles, agissant en modérateurs des températures du globe. En fait, pour que la plupart des organismes survivent, les températures doivent se maintenir dans la moyenne qui permet à l’eau de rester à l’état liquide. “ Il semble que la Terre ait exactement ce qu’il faut ”, commente le livre L’exception terrestre — Pourquoi la vie complexe est si rare dans l’univers (angl.).

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Dim 6 Sep - 17:13

La Terre : l’“ adresse ” idéale !
NOTRE adresse mentionne généralement notre pays, notre ville et notre rue. Par comparaison, on pourrait dire de la Terre que son “ pays ” est la Voie lactée, sa “ ville ” le système solaire (le soleil et ses planètes), et sa “ rue ” son orbite au sein du système solaire. Grâce aux progrès réalisés en astronomie et en physique, des scientifiques ont réussi à discerner plus exactement en quoi notre minuscule emplacement dans l’univers est si avantageux.
Pour commencer, notre “ ville ”, notre système solaire, se trouve dans une partie de la Voie lactée que beaucoup de scientifiques appellent la zone habitable galactique. Celle-ci est à quelque 28 000 années-lumière du centre de la galaxie et contient juste les bonnes concentrations d’éléments chimiques nécessaires à la vie. Si elle était plus éloignée du centre de la galaxie, ces éléments seraient trop rares. Si elle était plus proche, le voisinage serait trop dangereux à cause de la plus grande quantité de rayonnements potentiellement mortels, ainsi que d’autres facteurs. “ Nous vivons dans la meilleure résidence qui puisse exister ”, déclare la revue Scientific American.
La “ rue ” idéale
La “ rue ” de la Terre, autrement dit son orbite au sein de la “ ville ”, notre système solaire, est également exceptionnelle. À près de 150 millions de kilomètres du soleil, cette orbite est ce que les scientifiques appellent la zone habitable circumstellaire, où la vie ne gèle ni ne brûle. De plus, la route suivie par la Terre est presque circulaire, nous gardant à peu près à la même distance du soleil toute l’année.
Dans le même temps, le soleil est la “ centrale électrique ” parfaite. Il est stable, il a la taille idéale, et il émet exactement la bonne quantité d’énergie. Il a donc été qualifié à juste titre d’“ étoile très spéciale ”.
La “ voisine ” parfaite
Si vous deviez choisir une “ voisine ” pour la Terre, vous ne trouveriez pas mieux que la lune. Son diamètre excède légèrement le quart de celui de la Terre. Mais quand on la compare avec d’autres lunes dans notre système solaire, notre lune est inhabituellement grande en proportion de sa planète hôte. Ce n’est cependant pas une coïncidence.
D’abord, la lune est la cause principale des marées, qui jouent un rôle vital dans l’équilibre écologique de la planète. Ensuite, elle permet à l’axe de rotation de la Terre de rester stable. Sans cette lune “ taillée sur mesure ”, notre planète tournoierait en vacillant comme une toupie, et pourrait même, pour ainsi dire, basculer ou se retourner ! Les changements qui en résulteraient en termes de climat, de marée ou dans d’autres domaines seraient catastrophiques.
Une inclinaison et une rotation parfaites
L’inclinaison de 23,5 degrés de la Terre provoque le cycle annuel des saisons, modère les températures et génère une grande variété de zones climatiques. “ L’axe de l’inclinaison de notre planète semble être ‘ juste celui qu’il faut ’ ”, lit-on dans le livre L’exception terrestre — Pourquoi la vie complexe est si rare dans l’univers (angl.).
De même, la durée du jour et de la nuit, une conséquence de l’inclinaison de la Terre, est la meilleure qui soit. Si la période de rotation était beaucoup plus longue, la partie du globe qui fait face au soleil cuirait, tandis que l’autre gèlerait. Inversement, si les jours étaient plus courts, ne serait-ce que de quelques heures, la rotation rapide de la Terre causerait des vents incessants soufflant en tempête et d’autres dégâts.
Oui, tout ce qui a trait à notre planète — de son “ adresse ” à sa vitesse de rotation en passant par sa voisine, la lune — fournit la preuve d’une conception intelligente par un Créateur plein de sagesse. Le physicien et évolutionniste Paul Davies déclare : “ Même les scientifiques athées se lanceront dans des envolées lyriques sur la dimension, la majesté, l’harmonie, l’élégance et l’ingéniosité absolue de l’univers. ”
Est-il possible qu’une telle ingéniosité soit le produit de la chance, ou reflète-t-elle une conception intelligente ? Gardez cette question à l’esprit pendant que vous lirez le court article suivant. Il parle de deux boucliers étonnants qui protègent la vie sur la Terre des menaces en provenance de l’espace.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Mer 9 Sep - 14:32

Notre système solaire incomparable — Comment est-il apparu ?


DE NOMBREUX facteurs contribuent au caractère incomparable de notre partie de l’univers. Notre système solaire se trouve entre deux des bras en spirale de la Voie lactée, dans une région qui compte relativement peu d’étoiles. Presque toutes celles que nous pouvons voir la nuit sont si éloignées qu’elles ne sont que des points lumineux, même quand nous les observons à l’aide des télescopes les plus puissants. Mais le système solaire pourrait-il être situé ailleurs dans l’univers ?
Si le système solaire était proche du centre de la Voie lactée, la forte concentration d’étoiles aurait pour nous des conséquences dramatiques. Par exemple, l’orbite de la terre serait sûrement perturbée, ce qui aurait un impact considérable sur notre vie. Ce danger est évité grâce à la position idéale du système solaire dans la galaxie, qui lui permet aussi de ne pas être exposé à une chaleur trop importante due à la traversée de nuages de gaz, ou à des radiations mortelles comme celles que provoquent les explosions d’étoiles.
Le soleil est précisément le genre d’étoile qui répond à nos besoins. Sa combustion est stable, sa durée de vie est longue, et il n’est ni trop grand ni trop chaud. Les étoiles de notre galaxie sont, pour la plupart, bien plus petites que le soleil, et elles ne fournissent ni le bon type de lumière ni la bonne quantité de chaleur pour que la vie soit possible sur une planète comme la nôtre. De plus, beaucoup d’étoiles appartiennent à des systèmes de deux étoiles ou plus qui, liées par la gravitation, tournent les unes autour des autres. Le soleil, lui, est indépendant. Si le système solaire devait subir l’attraction gravitationnelle de deux soleils ou plus, il y perdrait sûrement en stabilité.

Un autre facteur concourt à rendre notre système solaire incomparable : la position des planètes géantes éloignées du soleil, dont l’orbite, presque circulaire, ne constitue pas une menace gravitationnelle pour les planètes telluriques proches du soleil. Ces planètes géantes jouent au contraire un rôle protecteur en absorbant ou en détournant les corps célestes dangereux. “ Nous sommes heurtés par des astéroïdes et des comètes, mais en petit nombre seulement, grâce à la présence derrière nous de planètes géantes gazeuses comme Jupiter ”, expliquent les chercheurs Peter Ward et Donald Brownlee dans leur livre L’exception terrestre — Pourquoi la vie complexe est si rare dans l’univers (angl.). On a découvert d’autres systèmes solaires avec des planètes géantes. Mais l’orbite de la plupart d’entre elles les rendrait dangereuses pour une planète de la taille de la terre.
Le rôle de la lune

Depuis l’Antiquité, la lune émerveille les humains, inspirant poètes et musiciens. C’est ainsi qu’un poète hébreu de l’Antiquité l’a décrite comme “ solidement établie pour des temps indéfinis, et comme témoin fidèle dans les cieux nuageux ”.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Mer 9 Sep - 14:33

Un des effets les plus notables de la lune sur la vie terrestre est le phénomène des marées. Ces mouvements de flux et de reflux, dus à l’attraction gravitationnelle de la lune, sont considérés comme essentiels à l’existence des courants océaniques qui, de leur côté, exercent une influence décisive sur le climat.

Autre rôle capital de la lune : son attraction gravitationnelle stabilise l’axe de la terre par rapport au plan de son orbite autour du soleil. Selon la revue scientifique Pour la Science, sans la lune, l’inclinaison de cet axe oscillerait, sur des milliers d’années, “ de près de 0 degré à environ 85 degrés ”. Imaginez ce qui se produirait si l’axe de la terre n’était pas incliné. Les saisons, si agréables, n’existeraient pas, et les pluies seraient insuffisantes.
 En outre, les températures pourraient connaître des extrêmes qui nous seraient fatals. “ La Terre doit sans doute sa stabilité climatique à la présence de la Lune ”, déclare l’astronome Jacques Laskar. Notre lune est grande, plus grande en proportion que les lunes des planètes géantes, ce qui lui permet de bien remplir son rôle stabilisateur.
Ce satellite naturel remplit une autre fonction encore..
IDÉALE AUSSI POUR L’ASTRONOMIE
  Si le soleil se trouvait ailleurs dans la galaxie, nous ne verrions pas aussi bien les étoiles. Le livre La planète privilégiée (angl.) explique : “ Notre système solaire est situé [...] loin des zones de poussière à forte pollution lumineuse, ce qui permet une excellente vision d’ensemble tant des étoiles proches que de l’univers lointain. ”
  Qui plus est, la taille de la lune et sa distance par rapport à la terre sont idéales pour que la lune masque le soleil durant les éclipses de soleil. Ces événements, rares mais impressionnants, permettent aux astronomes d’étudier le soleil, et ainsi de découvrir bien des secrets relatifs aux étoiles et à leur éclat.


La masse de la lune est suffisamment importante pour stabiliser l’inclinaison de l’axe de la terre.

Qu’est-ce qui rend la vie sur la terre possible ? 
De l’eau en abondance, de la lumière et de la chaleur en quantité appropriée, l’atmosphère ainsi qu’un sol fertile.
[Indications d’origine]
Globe terrestre : à partir d’une photo de la NASA ; blé : Pictorial Archive (Near Eastern History) Est.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Ven 11 Sep - 19:26

L’astronomie est mon passe-temps
JE VIS dans le Pacifique Sud, en Nouvelle-Zélande, sur l’île du Nord. Je m’intéresse à l’astronomie depuis l’âge de 15 ans. L’astronomie est un passe-temps tranquille qui peut être aussi simple ou complexe que vous le souhaitez. Non, elle n’est pas réservée aux diplômés de physique ou aux as des mathématiques.

Qui dit passe-temps dit généralement matériel. De quel matériel l’astronome amateur a-t-il besoin ? Principalement de ses yeux. Lorsque vous aurez quitté la lumière de votre maison pour vous enfoncer dans la nuit, il faudra à vos yeux une dizaine de minutes pour s’habituer à l’obscurité. Si vous habitez en ville, vous serez gêné par les réverbères et l’éclairage domestique. Que faire ? Pour de bons résultats, installez-vous en un endroit abrité de ces sources de lumière.

C’est par un ciel dégagé et une nuit sans lune que les conditions d’observation sont les meilleures. La Lune donne à l’atmosphère une légère luminosité qui masque beaucoup d’étoiles pâlottes. Combien d’étoiles sont visibles à l’œil nu ?

 Normalement, 2 000 à 4 000. Celles qui jouxtent l’horizon sont les plus difficiles à voir : leur lumière doit traverser l’atmosphère sur une grande distance, d’où une atténuation et une distorsion plus grandes. Certains sont surpris que seules un nombre relativement faible d’étoiles soient visibles à l’œil nu alors qu’il semble y en avoir des millions lorsqu’on regarde la voûte céleste.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Ven 11 Sep - 19:28

Étoile ou planète ?
Devant un point bien brillant, la question se pose : étoile ou planète ? Les étoiles sont des sources de lumière, d’immenses réacteurs nucléaires qui vomissent leurs signaux électromagnétiques dans l’espace. Elles sont très éloignées de la Terre, la plus proche (abstraction faite du Soleil) étant située à 4,3 années-lumière. La lumière parcourt près de 300 000 kilomètres par seconde. Après un si long voyage, la lumière des étoiles est plutôt faible quand elle nous parvient ; d’autant qu’elle doit traverser l’atmosphère terrestre, de plus en plus dense, laquelle dévie les rayons lumineux un peu dans tous les sens. “ Scintille ! scintille ! belle étoile, révèle-moi qui tu es ! ” dit la comptine, ajoutant une touche d’animation aux cieux silencieux. Si ça scintille, c’est une étoile.
Les planètes, elles, ne font que refléter la lumière du Soleil, à l’instar de la Lune. Elles sont relativement proches de nous, puisqu’elles appartiennent à la même famille que la Terre, le système solaire. Les planètes visibles à l’œil nu reflètent donc une lumière d’intensité constante.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Ven 11 Sep - 19:29

Outils
Vous souhaitez pousser un peu plus loin ? Dans ce cas, laissez-moi vous présenter les assistants qui font de mon passe-temps un vrai bonheur. J’ai cité, tout d’abord, l’atlas stellaire. J’utilise actuellement l’édition révisée du Norton’s Star Atlas. Excellentes cartes du ciel et renseignements destinés à familiariser l’amateur avec le vocabulaire de l’astronomie.
Ensuite, il y a le planisphère, deux disques de plastique placés l’un au-dessus de l’autre et attachés au centre par un dôme. Le disque supérieur, doté d’une fenêtre, tourne sur celui du bas, la carte du ciel, et se règle en fonction de l’heure et de la date désirées. Ce système permet au chasseur d’étoiles de savoir lesquelles sont observables sous sa latitude à une heure et en une saison données. En Nouvelle-Zélande, le Philips’ Planisphere se trouve facilement en librairie. Pour acheter un planisphère, vous devrez connaître la latitude de votre ville, sa position (au nord ou au sud) par rapport à l’équateur.

Devriez-vous acheter une lunette ou un télescope ? Si vous aimez l’astronomie, je pense que vous y viendrez. Ces instruments sont de trois types : réfracteur (lunette), réflecteur (télescope), réfracto-réflecteur (lunette). Faites un tour à la bibliothèque municipale pour vous documenter sur l’astronomie et ces instruments. Construire son télescope est beaucoup plus facile qu’on ne le pense. Investissez dans un ouvrage explicatif peu coûteux, et vous voilà prêt pour une belle aventure.

Les jumelles offrent un large champ de vision. Muni de cet instrument, vous verrez de magnifiques amas stellaires, joyaux suspendus dans un ciel de velours noir, ainsi que de minces volutes : des nébuleuses, nuages de poussières et de gaz distants de plusieurs années-lumière. La Voie lactée, telle une écharpe pailletée, est visible en tous points du globe. Qui plus est, les jumelles sont idéales pour balayer le ciel quand il s’agit de repérer ou d’observer les comètes, ces vagabondes qui, occasionnellement, passent furtivement près de la Terre. Certains journaux publient chaque semaine une rubrique consacrée à l’observation du ciel nocturne.

Avez-vous un ordinateur ? Il existe des logiciels d’astronomie pour les débutants comme pour les initiés. Je me sers de mon ordinateur pour stocker toutes sortes de renseignements relatifs à mon passe-temps. Il existe également des revues très appréciées sur l’astronomie. De temps à autre, le périodique Réveillez-vous ! publie, lui aussi, des articles sur ce sujet.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Ven 11 Sep - 19:30

La Lune et autres planètes
Bien entendu, la localisation de la Lune ne présente aucune difficulté. Quand elle est visible, elle domine le ciel nocturne. La pleine lune est un beau spectacle. L’astre semble se lever à l’est pour se coucher à l’ouest, mais une observation plus fine avec les étoiles pour guides révèle que la Lune voyage dans la même direction que nous, d’ouest en est. Pour vous en convaincre, observez-la à des intervalles de une ou deux heures ou pendant deux nuits consécutives, en notant la position des étoiles fixes par rapport à la sienne.

 Étant donné que la Terre tourne plus vite sur son axe que la Lune ne tourne en orbite, nous laissons la Lune derrière nous.
Les nuits de pleine lune, notre “ réverbère ” peut, par la lumière dont il nous inonde, gêner l’astronome. J’ai toujours préféré observer une Lune de 4 à 7 jours, ou de 22 à 24 jours : les ombres des montagnes et des pentes des cratères sont plus longues et plus nettes. Vu que la Lune est le seul corps céleste suffisamment proche pour qu’on puisse en observer la physionomie (permanente) à l’œil nu, sa surface semble différente selon qu’on se trouve au nord ou au sud de l’équateur.

Il en va de même pour les constellations, ou groupes apparents d’étoiles. Il est donc préférable d’utiliser les cartes correspondant à l’hémisphère où l’on vit ; autrement, les constellations apparaissent à la fois inversées et retournées, ce qui est quelque peu déroutant, surtout pour l’amateur. Il convient également de signaler que les instruments d’astronomie inversent les images. Mais où sont les planètes ? Pour les trouver, il faut d’abord savoir ce que sont l’écliptique et le zodiaque.

L’écliptique est la trajectoire annuelle apparente du Soleil par rapport aux étoiles. Il coupe l’équateur céleste à environ 23° 5’. Le zodiaque, littéralement “ cercle des animaux ”, est une bande imaginaire qui suit l’écliptique sur quelque 8° de chaque côté. Le Soleil, la Lune et les planètes visibles à l’œil nu sont toujours dans les limites de cette zone. On sait que l’objet que l’on regarde est une planète en l’observant plusieurs nuits d’affilée. En effet, les planètes bougent par rapport aux étoiles, lesquelles semblent fixes.
Mais comment mettre un nom sur une planète ? 

Mercure et Vénus se trouveront toujours à l’ouest le soir et à l’est le matin, mais jamais d’aplomb. Seule la Lune rivalise avec Vénus, que vous connaissez probablement comme l’étoile du berger. Les planètes qui décrivent autour du Soleil une orbite plus large que celle de la Terre tournent toutes d’est en ouest. Mars, Jupiter, Saturne et Uranus sont, elles aussi, visibles à l’œil nu. Il faudra au début se renseigner pour les localiser, car elles se cachent parmi les étoiles.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Ven 11 Sep - 19:32

Les étoiles
Les étoiles vous apparaîtront toujours comme de fascinants points de lumière. La découverte des constellations pourrait bien être pour vous le départ d’une histoire d’amour avec ces œuvres redoutables du Créateur.

Certaines étoiles revêtent un intérêt particulier pour l’homme. Telle Sirius, la plus brillante, qui est en réalité une étoile double dont les deux composantes gravitent autour d’un centre commun ; ou encore Canopus, deuxième par l’éclat, repère des sondes spatiales pour établir leur position et orienter leurs antennes vers la Terre afin de faciliter les communications avec le centre de contrôle.


Quelques mots d’avertissement
1) L’astronomie doit être un passe-temps, non une obsession. Une bonne règle à respecter : le Créateur avant la création. 2) Ne regardez jamais le Soleil ou une zone proche avec un instrument optique (y compris des jumelles) : vous risqueriez de devenir aveugle. 3) Ne croyez pas tout ce que vous lisez. Les ouvrages anciens risquent de vous induire en erreur, ainsi que les théories non confirmées. 4) Ne vous lancez pas trop vite dans l’achat de matériel, car votre intérêt risque de retomber.

Mon passe-temps est une aventure sans fin où découverte rime avec émerveillement. Mais chaque mystère levé entretiendra alors une fascination qui durera toujours. — D’un lecteurs.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Ven 11 Sep - 19:34

La Terre : “ fondée ” par le hasard ?
POUR ne pas être soumise à des températures extrêmes, la Terre doit tourner autour du Soleil à la bonne distance. Dans d’autres systèmes solaires, on a détecté des planètes (qui gravitent donc autour de leur “ Soleil ”) situées dans la ‘ zone habitable ’ parce que rien ne s’oppose à ce qu’elles recèlent de l’eau liquide. Pourtant, même ainsi, la vie “ humaine ” n’y serait pas forcément possible ; car elles doivent aussi avoir la bonne vitesse de rotation et la bonne taille.
Si la Terre était légèrement plus petite donc moins massive qu’elle ne l’est, sa force gravitationnelle serait moindre, de sorte qu’une bonne partie de son atmosphère se serait échappée dans l’espace. Voyez la Lune, Mercure et Mars : étant plus petites et moins massives que la Terre, ces planètes n’ont que peu ou pas d’atmosphère. Que se passerait-il maintenant si la Terre était légèrement plus grosse donc plus massive qu’elle ne l’est ?
Sa force gravitationnelle serait alors supérieure, si bien que les gaz légers, tels l’hydrogène et l’hélium, mettraient plus de temps à s’échapper de l’atmosphère. “ Pire, explique le manuel de science Environnement de vie (angl.), le subtil équilibre des gaz atmosphériques s’en trouverait perturbé. ”
Prenez l’oxygène, un comburant. Si son taux augmentait de 1 %, les feux de forêts seraient plus fréquents. Et si le taux de gaz carbonique (un gaz à effet de serre) devait continuer à croître, nous aurions à subir les conséquences d’une surchauffe de la planète.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Ven 11 Sep - 19:35

L’orbite terrestre
Autre caractéristique idéale de la Terre : la forme de son orbite. Si cette orbite était plus elliptique, nous connaîtrions des extrêmes de température insupportables. Heureusement, elle est presque circulaire. Bien sûr, la situation serait tout autre si une planète géante comme Jupiter passait dans le voisinage de la Terre. Ces dernières années, on a découvert que des planètes du gabarit de Jupiter tournaient autour (et très près) de certaines étoiles. Beaucoup de ces “ Jupiter ” ont une orbite excentrique. Une planète comme la Terre aurait des ennuis dans ces systèmes.
L’astronome Geoffrey Marcy a comparé ces systèmes planétaires avec l’ensemble Mercure-Vénus-Terre-Mars, les quatre planètes qui forment le cœur de notre système solaire. Dans une interview, il s’est exclamé : “ Regardez la perfection de cet [ensemble]. On dirait un joyau. Vous avez des orbites circulaires, toutes dans le même plan, et des planètes qui tournent toutes dans le même sens. [...] C’est presque incroyable. ” Cela peut-il être l’œuvre du hasard ?
Le système solaire présente une autre caractéristique fantastique. Les planètes géantes que sont Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune tournent autour du Soleil à une distance qui écarte de nous tout danger. Loin d’être une menace, ces planètes jouent un rôle vital : les astronomes les comparent à des aspirateurs, car leur force gravitationnelle aspire les grands météores, susceptibles autrement de mettre en péril la vie sur la Terre. On le voit, notre planète a été admirablement ‘ fondée ’. Tant sa taille que sa position dans le système solaire sont idéales. Mais ce n’est pas tout. La Terre possède d’autres particularités sans lesquelles nous ne pourrions exister.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Ven 11 Sep - 19:36

Oxygène et photosynthèse
Les atomes d’oxygène représentent 63 % du poids des organismes vivants. De plus, l’oxygène présent dans la haute atmosphère protège les plantes et les animaux des rayons solaires ultraviolets. Cependant, l’oxygène est prompt à réagir avec les autres éléments, par exemple avec le fer pour produire de la rouille. Comment, vu cette grande instabilité, l’atmosphère conserve-t-elle son taux de 21 % d’oxygène ?

Grâce à la photosynthèse, processus époustouflant par lequel la végétation utilise la lumière solaire pour fabriquer de la nourriture. L’oxygène est un sous-produit de la photosynthèse. Il s’en libère chaque jour environ un milliard de tonnes dans l’atmosphère. “ Sans la photosynthèse, explique la Nouvelle Encyclopédie britannique, non seulement le réapprovisionnement de la source fondamentale de nourriture cesserait, mais l’oxygène finirait par disparaître de la terre. ”

Il faut aux manuels scolaires plusieurs pages pour décrire les mécanismes de la photosynthèse. Et tous ces mécanismes ne sont pas pleinement compris. Les évolutionnistes ne peuvent expliquer comment chaque stade aurait évolué à partir de quelque chose de plus simple. En effet, chaque stade s’avère d’une complexité irréductible. “ Il n’y a pas de consensus sur l’origine de la photosynthèse ”, écrit la Nouvelle Encyclopédie britannique. Un évolutionniste a éludé la question en disant que ce processus a été “ inventé ” par “ quelques cellules pionnières ”.

Quoique nullement scientifique, ce commentaire révèle une autre chose extraordinaire : la photosynthèse ne peut se produire qu’au sein de parois cellulaires, de sorte que la perpétuation de ce processus exige que les cellules se reproduisent. Tout cela s’est-il enclenché fortuitement dans quelques “ cellules pionnières ” ?

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Ven 11 Sep - 19:37

De la cellule autoreproductrice à l’homme

Quelles chances y a-t-il que des atomes s’assemblent pour former la plus simple des cellules autoreproductrices ? Dans son livre Une visite guidée de la cellule (angl.), le prix Nobel Christian de Duve écrit : “ Même en ramenant la probabilité de la naissance d’une cellule bactérienne à celle du regroupement fortuit des atomes qui la composent, l’éternité ne suffirait pas à produire une cellule bactérienne. ”

Franchissons maintenant l’abîme entre la cellule bactérienne et les milliards de cellules nerveuses spécialisées qui forment le cerveau humain. Les scientifiques parlent du cerveau humain comme de la structure physique la plus compliquée de l’univers connu. De fait, il est sans égal. Il présente par exemple de vastes zones appelées zones associatives, où sont analysées et interprétées les informations provenant de sa partie sensitive. Une des zones associatives situées derrière votre front vous permet de contempler les merveilles de l’univers. Des processus fortuits peuvent-ils expliquer l’existence de ces zones ? “ On ne trouve chez aucun autre animal des équivalents significatifs de ces zones ”, reconnaît l’évolutionniste Sherwin Nuland dans son livre La sagesse du corps (angl.).

Il a été prouvé que le cerveau humain traite les données beaucoup plus vite que le plus puissant des ordinateurs. Or les ordinateurs sont le fruit de dizaines d’années d’efforts. Que dire alors du cerveau ? John Barrow et Frank Tipler disent ceci dans leur livre Le principe anthropique en cosmologie (angl.) : “ Un consensus se développe chez les évolutionnistes : l’évolution d’une vie intelligente, comparable dans sa capacité de traitement des informations à celle d’Homo sapiens, est tellement improbable qu’il y a peu de chances qu’elle se soit produite sur une quelconque des autres planètes de l’univers visible. ” Notre existence, en concluent-ils, est “ un accident extrêmement heureux ”.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Ven 11 Sep - 19:41

L’œuvre du hasard ?
Et vous, quelle est votre conclusion ? L’univers et toutes ses merveilles peuvent-ils être le produit du hasard ? Toute œuvre musicale sublime n’exige-t-elle pas un compositeur ? Toute interprétation brillante ne réclame-t-elle pas un accordage précis des instruments ? Que dire alors de l’univers ? “ Nous vivons dans un univers réglé avec minutie ”, fait observer le mathématicien et astronome David Block. Sa conclusion ? “ L’univers est une maison. Une maison conçue, je pense, par Dieu. ”


UNE PLANÈTE PAS COMME LES AUTRES
  “ Les conditions particulières qui règnent sur la terre du fait de sa taille idéale, des éléments qui y sont présents et de son orbite quasi circulaire à une distance parfaite d’une étoile à vie longue, le soleil, ont permis l’accumulation d’eau à sa surface. Il est difficile ne serait-ce que d’imaginer l’apparition de la vie sans eau. ” — 

LA VIE : PRODUIT DU HASARD ?
  En 1988, Search, revue de l’Association australo-néo-zélandaise pour le progrès de la science, a fait la critique d’un ouvrage dont l’auteur entendait montrer que la vie pouvait être l’œuvre du hasard. Dans une seule et même page de ce livre, L. Bennett, auteur scientifique, a relevé “ 16 déclarations purement conjecturales, chacune fondée sur la précédente ”. La conclusion de M. Bennett à la fin de l’ouvrage ? “ On est beaucoup plus tenté de croire en un Créateur plein d’amour créant instantanément la vie et la guidant selon ses finalités [...] que d’accepter la multitude de ‘ hasards aveugles ’ nécessaires aux thèses de l’auteur. ”

Sans photosynthèse, ni production de nourriture ni cycle de l’oxygène.
Comment expliquer les caractéristiques idéales de la Terre, sans lesquelles la vie serait impossible ?
Les scientifiques parlent du cerveau humain comme de la structure physique la plus compliquée de l’univers. Comment pourrait-il être le produit du hasard ?

Tailles comparées des planètes.
Soleil
Mercure
Vénus
Terre
Mars
Jupiter
Saturne
Uranus
Neptune
Pluton
[Indications d’origine]
Soleil : National Optical Astronomy Observatories ; 
Mercure, Jupiter et Saturne : 
avec l’aimable autorisation de NASA/JPL/Caltech/USGS ; 
Vénus et Uranus : avec l’aimable autorisation de NASA/JPL/Caltech ; Terre : photo NASA ; Mars : NASA/JPL ; Neptune : JPL ; Pluton : A. Stern (SwRI), M. Buie (Lowell Obs.), NASA, ESA

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Mer 3 Fév - 21:34

LES COMPORTEMENTS À ÉVITER EN CAS D'ORAGE


Les comportements à éviter en cas d'orage
Les orages, bien que fascinants et souvent attendus des paysans en cas de sécheresse et des chasseurs d'orages en quête de photos, n'en demeurent pas moins dangereux lorsque l'on n'est pas informé de la conduite à suivre en cas d'orages particulièrement violents. 
Voici les comportements à éviter :
* Rester isolé au milieu d'un champ ou d'une place déserte, la foudre touchant de préférence l'objet le plus élevé, conducteur d'électricité.
* S'abriter sous un arbre, surtout s'il est grand. Evitez tout particulièrement chênes et peupliers car les statistiques indiquent que ces deux arbres sont les plus foudroyés en France.
* Se placer près des lignes électriques, pylônes, antennes ou poteaux téléphoniques.
* Rester près de clôtures, barbelés ou grillages.
* S'abriter sous un pont.
* Stationner près de bateaux à grand mât.
* Se protéger de pluies orageuses sous un parapluie à baleines métalliques.
* Rester près des sources, cascades ou jets d'eau, car la pulvérisation ionise l'air et augmente son potentiel conducteur d'électricité.
* S'adosser à un mur ou un pilier.
* S'abriter dans un trou, ou une grotte.
* Se baigner, que ce soit en mer, dans un lac, une rivière ou une piscine.
* Prendre un bain ou une douche.
* Se tenir dans un courant d'air à l'intérieur d'une maison ( ça, je peux vous garantir que c'est franchement à éviter ! )
* Téléphoner, car les lignes téléphoniques conduisent la foudre sur des kilomètres et vous n'êtes pas à l'abri d'une décharge.
* Se tenir trop près des radios ou des téléviseurs.
* Conduire vite pendant un orage, car les changements de luminosité et les bruits sourds atténuent la concentration, de même que la pluie réduit la visibilité.
* Se déplacer en deux-roues ou en tracteur, car le système " cage de Faraday " ne s'applique pas à ces véhicules.
* Se coucher sous un véhicule.
* S'abriter dans une cabane en bois.
* Utiliser Internet pendant que l'orage est au-dessus de vos têtes ( mêmes raisons que pour le téléphone )
* Aller à la plage ou jouer au golf.
Enfin, si vos cheveux commencent à se dresser, cela veut dire que vous êtes dans la zone d'électricité positive et que la foudre va vous tomber dessus. Accroupissez-vous et baissez ka tête. Ne vous allongez pas par terre car vous augmenteriez le contact avec les charges qui pourraient être conduites dans la terre par un sol humide. Si quelqu'un est frappé par la foudre, pratiquez une réanimation cardio-pulmonaire dans les secondes qui suivent en attendant les secours, car la foudre laisse peu de temps...



Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Lun 14 Mar - 15:36

DES PAYS ET DES PEUPLES
Petit tour en Italie
L’ITALIE est une terre de contrastes : des plages interminables aux montagnes déchiquetées, des étés caniculaires du sud aux hivers glacials du nord... C’est aussi une terre volcanique, mais seuls quelques volcans sont actifs, comme le Stromboli et l’Etna.

L’Italie est l’un des pays d’Europe les plus densément peuplés. Elle a été occupée par de nombreuses nations, dont les Arabes, les Byzantins, les Grecs, les Normands et les Phéniciens.
Le pays regorge de trésors historiques et artistiques. Ruines grecques ou romaines et architecture baroque ou Renaissance font la fierté de nombreuses villes. On doit fontaines, sculptures en marbre et peintures à de grands artistes tels que Bernin, Michel-Ange ou Raphaël.

La nourriture joue un rôle primordial dans la vie quotidienne, et de nombreuses traditions tournent autour de la cuisine. Les pâtes sont souvent servies en entrée, suivies d’un plat de viande ou de poisson accompagné de légumes. L’huile d’olive étant produite en grande quantité, elle est largement utilisée.

 La pizza et le risotto sont des plats italiens bien connus.
Les Italiens sont réputés pour être chaleureux, hospitaliers et très sociables. 
L’art de la conversation n’a pas de secret pour eux. Il est donc courant de les voir bavarder avec animation sur les places publiques, ou tandis qu’ils flânent dans les rues.

La plupart des Italiens se disent catholiques, même si peu d’entre eux assistent régulièrement aux offices. L’Église a, dit-on, perdu de son influence ces dernières décennies ; les gens rejettent sa position traditionnelle sur l’avortement et le divorce.
Cool
Revenir en haut Aller en bas
Weky

avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Lun 14 Mar - 16:16

DES PAYS ET DES PEUPLES
Petit tour au Salvador
IL Y A presque 500 ans, lorsque les Espagnols sont arrivés dans ce qui est maintenant le Salvador, la tribu principale de la région avait nommé son territoire « Cuscatlán », nom qui signifie « Terre de bijoux ». Aujourd’hui, la plupart des Salvadoriens sont des descendants de tribus indigènes et de colons européens.

Les Salvadoriens sont connus pour être travailleurs et amicaux. Ils sont aussi courtois et respectueux. Avant d’entamer une conversation ou en entrant dans un commerce, les gens se saluent poliment par un buenos días le matin ou un buenas tardes l’après-midi. En fait, dans les campagnes et les petites villes, on juge très impoli de croiser quelqu’un sans le saluer.

Les pupusas sont l’un des plats préférés des Salvadoriens. Ce sont des galettes de maïs (ou de riz) farcies avec du fromage et des haricots, ainsi que du porc ou d’autres garnitures. Elles sont souvent servies avec une sauce tomate et du curtido, un mélange de chou, de carottes, d’oignons et de vinaigre épicé. Bien que certains les mangent avec une fourchette et un couteau, les pupusas se mangent traditionnellement avec les doigts.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Le Salvador a été appelé la « terre des volcans ». Il s’y trouve en effet plus de 20 volcans, certains étant toujours actifs. La cascade Los Tercios se déverse sur de hautes colonnes hexagonales de roche volcanique.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Jeu 24 Mar - 1:13

Au-delà des planètes
La planète X : c’est le nom que l’astronome Percival Lowell donna à la planète inconnue qui, pensait-il, devait graviter au-delà de Neptune. En 1905, Lowell se mit en quête de la planète X dans son observatoire de Flagstaff, en Arizona. Il mourut sans l’avoir trouvée, mais d’autres poursuivirent ses recherches. Enfin, en 1930, Clyde Tombaugh, qui travaillait à l’observatoire Lowell, découvrit Pluton. La planète X existait bien !

Aussitôt les astronomes se demandent : “ Pourrait-il exister une autre planète X ? ” Au cours des 60 années qui suivent, on assiste à une recherche intense ; sur la fin, des sondes spatiales sont même utilisées. Les astronomes découvrent des milliers d’astéroïdes, d’étoiles, de galaxies et de nébuleuses, mais pas de nouvelle planète.

Néanmoins, la recherche continue. Les spécialistes utilisent des techniques nouvelles et des télescopes plus puissants pour observer des objets des millions de fois moins lumineux que ceux que l’on peut voir à l’œil nu. Leurs efforts sont finalement récompensés. À leur grande surprise, ils découvrent plusieurs dizaines de petites planètes au-delà de Pluton !
Où sont situées ces petites planètes ? Combien en reste-t-il à découvrir ? Sont-elles les objets les plus lointains du Système solaire ?

Les objets les plus lointains
Le Système solaire comprend le Soleil et les neuf planètes qui gravitent autour de lui. Il est également parcouru par des milliers d’astéroïdes, dont les orbites sont généralement situées entre celle de Mars et celle de Jupiter. Enfin, il contient près de mille comètes répertoriées.
Parmi ces objets, lesquels sont les plus éloignés du Soleil ? Les comètes, et de loin !
Le mot “ comète ” vient du grec komêtês, qui signifie “ chevelu ”, la comète apparaissant, avec sa traînée lumineuse, comme un astre chevelu. Les comètes ont donné lieu à de nombreuses manifestations de superstition et d’hystérie. Aujourd’hui encore, on appelle leurs visites des “ apparitions ”, héritage du temps où on les prenait pour des spectres. Pourquoi ont-elles suscité autant de crainte ? Entre autres parce que leurs apparitions ont parfois coïncidé avec des événements tragiques.

De nos jours, les comètes inspirent encore de temps à autre des actes fanatiques. En mars 1997, aux États-Unis, 39 membres de la secte Heaven’s Gate (“ Porte du Paradis ”) se sont donné la mort au moment où la comète Hale-Bopp approchait du Soleil ; ils croyaient qu’un vaisseau spatial extraterrestre caché derrière la comète venait pour les emporter.
Cependant, tout le monde n’a pas eu un point de vue irrationnel sur les comètes. Au IVe siècle avant notre ère, Aristote émit l’idée qu’elles étaient des nuages de gaz lumineux situés dans la haute atmosphère. Quatre siècles plus tard, le philosophe romain Sénèque affirma avec beaucoup de clairvoyance qu’elles étaient des corps célestes gravitant dans l’espace lointain.

Après que Newton eut inventé le télescope et découvert la loi de la gravitation, l’étude des comètes devint une science plus précise. En 1705, Edmond Halley, qui avait établi que les orbites cométaires étaient elliptiques, nota que les comètes observées en 1531, en 1607 et en 1682 avaient parcouru des trajectoires pratiquement identiques et s’étaient succédé à environ 75 ans d’intervalle. L’astronome avança la bonne explication : les trois comètes n’en faisaient qu’une. On la baptisa plus tard comète de Halley.

On sait aujourd’hui que les comètes ont un noyau solide dont le diamètre mesure généralement entre 1 et 20 kilomètres. Ce noyau, composé principalement de glace et de poussière, est une sorte d’iceberg sombre et sale. Sur les images de la comète de Halley prises par la sonde Giotto en 1986, on peut voir des jets de gaz et de poussière s’échappant du noyau. Ces émissions constituent la tête et la queue de la comète, brillantes et visibles depuis la Terre.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   Jeu 24 Mar - 1:15

2

Les catégories de comètes
On classe les comètes en deux catégories en fonction de leur période, c’est-à-dire de la durée de leur révolution autour du Soleil. Celles dont la période est inférieure à 200 ans — c’est le cas de la comète de Halley — sont dites périodiques ou à courte période. Leurs orbites ont souvent une faible inclinaison par rapport à l’écliptique, le plan dans lequel la Terre et la plupart des autres planètes gravitent autour du Soleil. Les spécialistes estiment qu’il existe un milliard de comètes périodiques, dont la plupart gravitent au-delà de Neptune et de Pluton, à des milliards de kilomètres du Soleil. Lorsqu’elles passent à proximité de planètes, certaines, comme la comète d’Encke, sont attirées plus près du Soleil et voient leur orbite modifiée.

À la différence des précédentes, les comètes à longue période gravitent autour du Soleil sur des orbites d’inclinaisons quelconques. Hyakutake et Hale-Bopp, dont les apparitions récentes ont été spectaculaires, en font partie. Leur retour n’est pas attendu avant plusieurs milliers d’années !
Aux confins du Système solaire se trouve un immense réservoir de comètes à longue période appelé nuage de Oort, du nom de l’astronome néerlandais qui, en 1950, soupçonna le premier son existence. On estime qu’il contient plus de 1 000 milliards de comètes ! Certaines sont situées à plus d’une année-lumière du Soleil. À cette distance, une période s’élève à plus de dix millions d’années !


Des myriades de petites planètes
Les petites planètes récemment découvertes dont nous avons parlé en introduction partagent leur domaine, situé au-delà de Pluton, avec les comètes à courte période. Depuis 1992, les astronomes en ont identifié plus de 80. Il pourrait en exister plusieurs dizaines de milliers ayant un diamètre supérieur à 100 kilomètres. Ces mini planètes constituent la ceinture de Kuiper, ainsi nommée en hommage à l’astronome qui, il y a 50 ans, devina son existence. Les objets situés dans cette ceinture sont probablement composés de roche et de glace.

La découverte des petites planètes a-t-elle eu une influence sur l’étude du Système solaire interne ? Certainement ! Les spécialistes pensent maintenant que Pluton et sa lune Charon, Triton, le satellite de Neptune, ainsi que d’autres objets glacés du Système solaire interne sont issus de la ceinture de Kuiper. Certains estiment même que Pluton ne mérite plus le statut de grande planète !

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA PLANÈTE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA PLANÈTE
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CATHYIMAGES :: [SUJETS PUBLIC EN GÉNÉRAL ] :: [SUJETS PUBLIC ]HISTOIRE ET LA NATURE-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: