CATHYIMAGES


INFORMATIONS, DIVERS IMAGES ,NATURE,FEMMES ,HOMMES,ENFANTS,VILES, PAYS, ACTEURS,, NCIS.
 
Accueilhttps://www.catCalendrierÉvènementsPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» MACRO MENTEUR IL FAUX QU IL S EN AILLE
Hier à 14:35 par kristel555

» VOTE 12 MARS
Lun 10 Déc - 2:32 par Mary10

» MACRON
Lun 10 Déc - 2:20 par Mary10

» GIFES
Dim 9 Déc - 22:37 par Sneki2

» ACTUALITÉ
Dim 9 Déc - 22:27 par Sneki2

» ACTION / DE QUE CHOISIR
Dim 9 Déc - 21:40 par Gabriel10

» CONSEILS
Dim 9 Déc - 21:36 par Sneki2

» ENQUÊTE /QUE CHOISIR
Dim 9 Déc - 21:33 par Sneki2

» ACTUALITE DIVERS / QUE CHOISIR 2
Dim 9 Déc - 21:25 par Gabriel10

Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest




Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher
Forum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 MACRON ACTUALITE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Jeu 12 Avr - 12:55

https://www.dailymotion.com/video/x6hom9x

Source BFMTV, publié le jeudi 12 avril 2018 à 08h38


Sucres, sels, graisses, nitrites, pesticides, additifs... La revue 60 millions de consommateurs pointe du doigt une centaine de produits de grande consommation pour leurs aliments cachés et potentiellement dangereux.






Nature, aromatisé, allégé, aux fruits... Chaque Français consomme en moyenne entre 130 et 150 yaourts par an. En France, le yaourt est particulièrement réglementé. Non mentionné dans sa définition, les additifs - colorants, épaississants et conservateurs - sont interdits, mais un décret autorise d'ajouter au lait fermenté des arômes et, dans la limite de 30% du produit fini, "sucres et autres denrées alimentaires conférant une saveur spécifique".

"L'astuce, c'est de dire la denrée alimentaire que l'on incorpore dans le yaourt, c'est un mélange de fruits. Dans ce mélange de fruits, l'industriel met des additifs", explique à BFMTV Adeline Tregouët, rédactrice en chef des hors-série de 60 millions de consommateurs.

Dans un numéro à paraître ce jeudi, la revue s'attaque à l'industrie agroalimentaire en dénonçant "ces aliments qui nous empoisonnent" et en apprenant au consommateur à débusquer, marque par marque, sucres, sels, graisses, additifs, nitrites et pesticides cachés dans plus de 100 produits de grande consommation.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Jeu 12 Avr - 13:17




Le chef de l'État va répondre aux question de Jean-Pierre Pernaut ce jeudi à 13h sur TF1 et LCI. "La tonalité sera d'être au plus proche des préoccupations et du quotidien des Français", assure le journaliste.
Emmanuel Macron va tenter d'apaiser les inquiétudes des Français, notamment des retraités et des ruraux, en répondant ce jeudi 12 avril à 13h aux questions de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 et LCI, sa troisième interview télévisée depuis son élection il y a près d'un an.

Pour l'occasion, le JT de la mi-journée sera délocalisé dans l'école primaire d'un petit village normand de 1.100 habitants, Berd'huis (Orne), à 150 km à l'ouest de Paris, village dynamique qui a gardé ses commerces et ses médecins

Une idée de TF1
https://www.dailymotion.com/video/x6hjal2

L'entretien se déroulera dans une classe de CE2 de cette école modèle sur le plan des équipements numérique, entre de "courts reportages et témoignages, via lesquels des Français pourront interpeller ou s'adresser au chef de l'État", selon TF1.

L'idée ne vient pas de l'Élysée mais de TF1, et plus précisément de Jean-Pierre Pernaut, lui-même assure la chaîne. "Il voulait le faire dans une école connectée, parce qu'il estime que tout démarre de l'école", explique le directeur de l'information de LCI Thierry Thuillier, à Franceinfo



Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Jeu 12 Avr - 13:19


Depuis un village normand, Macron sur TF1 veut répondre aux contestations

Berd'huis, petit village normand à 150 km de Paris, accueille jeudi Emmanuel Macron qui vient y donner une interview en direct sur TF1 pour apaiser les inquiétudes des Français, notamment des retraités et des ruraux.

Choix inhabituel, le chef de l'Etat s'exprimera dans le JT de Jean-Pierre Pernaut de la mi-journée, le préféré des séniors mais peu regardé des actifs urbains.

Pour marquer encore davantage son intention de s'adresser à la France des campagnes, le JT est délocalisé dans l'école primaire de Berd'huis (Orne), 1.118 habitants.

Dans ce paisible village, bouclé depuis l'aube par les gendarmes, des curieux sont arrivés dès 09H00 près de l'école pour apercevoir le chef de l'Etat, attendu vers 11H30 sous un soleil printanier. Il devrait repartir pour Paris juste après l'émission.

Les résidents, qui avaient placé Marine Le Pen en tête au premier tour de la présidentielle mais choisi Emmanuel Macron au second, veulent surtout l'interpeller sur des sujets de la vie quotidienne, en particulier la limitation de vitesse à 80 km/heure et la hausse de la CSG qui frappe les retraités (30% de la population).

Sur TF1, le chef de l'Etat pourrait aussi s'expliquer sur la réforme de la SNCF, l'évacuation très musclée des zadistes de Notre-Dame-des-Landes, le blocage dans certaines facs, le projet de loi asile et immigration et les menaces de frappes en Syrie.

Cet entretien vise à regagner le soutien des classes populaires et rurales, qui décrochent dans les sondages. La cote de confiance du président recule à la fois dans les classes populaires, à 27%, et dans les classes moyennes (-6 points à 41%), alors qu'elle progresse chez les cadres, à 65%, selon un sondage Elabe.

Des chiffres qui alimentent les accusations de l'opposition, selon laquelle Emmanuel Macron est à la fois un "président des riches" et un "président des villes".

Cette interview est le premier volet d'une offensive médiatique destinée à marquer le premier anniversaire de la présidentielle. Elle sera suivie d'une seconde dimanche soir de deux heures, avec Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, sur BFMTV, RMC et Mediapart.

- Mémorisation -

L'objectif de l'interview "un peu atypique" sur TF1 est de "redonner le sens, de mieux expliquer que la politique de transformation du pays permet de réparer la France mais aussi de s'occuper de l'égalité des territoires", a commenté le député LREM Hugues Renson.

"En matière de pédagogie nous n'en faisons jamais assez", a reconnu le Premier ministre Edouard Philippe en début de semaine. Le JT de TF1, suivi par 5,3 millions de téléspectateurs en moyenne, est le plus regardé par les retraités, les employés et les habitants des campagnes.

Sur France Inter, son prédécesseur François Hollande a critiqué un Emmanuel Macron selon lui trop présent dans les médias. "Tous les jours on a le président - celui-là comme je l'étais hier et avant moi - à un moment. Quand il y a chaque jour un feuilleton, on finit par perdre le sens du film", a-t-il lancé sur France Inter.

Plusieurs syndicats ont annoncé des cars pour manifester à Berd'huis mais ils seront maintenus à 300 mètres de l'école, selon la police.

Les habitants qui voulaient s'approcher jeudi matin étaient soigneusement filtrés et fouillés. Un retraité avec une petite pancarte "Je soutiens les étudiants et les zadistes" est resté bloqué loin du lieu de l'arrivée présidentielle.  

Après un an de réformes en série, le chef de l'Etat doit aussi les faire connaître. "La mémorisation des réformes, pour un président qui a fait du réformisme son marqueur principal, sera essentielle le moment venu. Or, pour le moment, elle est relativement faible pour cause de multiplication des fronts, et d'extrême complexité des réformes menées", note Chloé Morin, directrice de l'opinion à la fondation Jean-Jaurès.

Préférant les longs discours ou les échanges directs avec la population, Emmanuel Macron n'a donné jusqu'ici que deux entretiens à des chaînes françaises (TF1 en octobre, France 2 en décembre).

Après cette offensive médiatique, il sera deux jours la semaine prochaine dans les Vosges, un département très rural.

5

partages

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Jeu 12 Avr - 19:35



Orange avec AFP, publié le jeudi 12 avril 2018 à 12h55


Le chef de l'État s'exprime, ce jeudi 12 avril, dans le journal de 13 heures de TF1, depuis le village normand de Berd'huis (Orne). Il doit être interviewé par Jean-Pierre Pernaut.

Il s'agit de sa troisième interview télévisée depuis son élection il y a près d'un an. Ce jeudi 12 avril, face à Jean-Pierre Pernaut, Emmanuel Macron a tenté d'apaiser les inquiétudes des Français, notamment des retraités et des ruraux.

14h20 Le mot de la fin


14h15 Sur le blocage des universités

Le président a souligné qu'il y'avait très peu d'universités occupées dans le cadre de la mobilisation étudiante contre la loi orientation et réussite des étudiants (ORE). "Et souvent, ce ne sont pas des étudiants mais des agitateurs professionnels", a-t-il déploré.

Le chef de l'État appelle les étudiants à réviser, "car il n'y aura pas d'examens en chocolat dans la République."

14h12 L'évacuation de Notre-Dame-des-Landes

Affirmant qu’il "n’existe pas" de situation où "le premier ministre et le président de la République sont en désaccord", Emmanuel Macron a adopté la même fermeté qu’Édouard Philippe sur Notre-Dame-des-Landes. "Les gens qui manifestent aujourd'hui, qui sont présents, qui créent du trouble, occupent illégalement des territoires publics ou privés. Ils n’ont plus aucune raison de le faire".

14h09 Sur les entreprises

"À partir du 1er janvier prochain, il n'y aura plus de forfait social sur l'intéressement, plus aucune charge" pour les entreprises qui comptent moins de 250 salariés, a annoncé Emmanuel Macron. Cela concernera 10 millions de Français, selon lui.

Il a par ailleurs dit que l'impôt sur les sociétés allait être abaissé à 25%, "ce qui est la moyenne européenne".

13h57 La limitation à 80 km/h

Emmanuel Macron a défendu la mesure très contestée de l'abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les route secondaires. "Vous irez expliquer aux familles des victimes que ce n'est pas utile", a-t-il répliqué.

"Cette mesure est impopulaire, je l'entends. Mais en campagne, le temps moyen sur la route est de 40 minutes. Vous allez perdre 2 minutes par rapport à d'habitude. Alors il faut que tout le monde garde son calme", a-t-il insisté.

Le chef de l'État prend deux engagements :


•"L'argent qui sera perçu, s'il y a des contraventions (...) on le mettra dans les hôpitaux qui soignent les blessés de la route."
•"On rendra transparents les résultats. Si ça ne marche pas, on ne continuera pas."  


13h53 "Nous n'abandonnons pas la ruralité"


Après s'être défendu sur son image de "président des riches", Emmanuel Macron a dû se justifier sur son image de "président des villes". "On s'engage pour le rural. On n'abandonne pas du tout la ruralité", a-t-il assuré.

"5.000 classes seront ouvertes à la rentrée" scolaire, dont 1.000 en milieu rural, a-t-il annoncé.

13h50 Macron, "président des riches"

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Jeu 12 Avr - 19:46



Une réponse comme ça peut donne un enfants..
C'est vraiment trop facile. Les acte montre
les agissements sont bien réel a savoir pour qui est un
président..
Les riche se débrouillent  seul bien sur , eux il ne touche pas APL , alors on leur enlève pas l’argente..
Un retraiter avec les source minimums n'as pas plus de 800€ Les personnes comme ça sont nombreux , et il se trouve qu'il sont vraiment dans les problème .. Alors de parler des autre pays , c'est bien, mais d'abords il faut s'occuper de ça maison.
Au lieux de dire que les riche ce débrouille seul, il faux comprendre que les pauvre se débrouille , les autres n'ont pas souci , comment je vais finir ma fin de mois, comment je mangerais aujourd'hui, et au final on nous menace qu'il aura pas de soutien.. Déjà quand on voie que les gens crée les robots pour emboucher les ouvriers , les million vont au service de robotisâmes et on tue les gens vivant ..

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Jeu 12 Avr - 19:53

13h45 La question de l'islamisme radical

Questionné sur la politique envers les fichés S et la mouvance salafiste, le chef de l'État a appelé à la prudence. "Il faut faire attention à ce qu'on appelle salafiste (...) il n'y a pas de définition juridique. Nous avons fait voter une loi à l'automne dernier, et depuis nous avons fermé trois mosquées", a-t-il expliqué, affirmant qu'il annoncerait bientôt des mesures sur les questions du financement étranger des mosquées. "Je ne veux plus de mosquées qui s'ouvrent avec des financements cachés", a-t-il lancé.

"L'islam radical, l'islamisme, ce n’est pas ça l’islam, ce n’est pas tous les musulmans, mais c’est un problème. On prendra toutes les mesures utiles pour lutter contre l'islamisme radical."

13h40 Vers une baisse des impôts
?

Jean-Pierre Pernaut lui a demandé s'il comptait baisser les impôts, au vu du retour de la croissance. "Le début de la croissance doit permettre de commencer à rembourser la dette", a-t-il répliqué.

"On a une dette amassée sur les 35 dernières années", a-t-il expliqué. "Quand vous avez des dettes avec la banque, vous commencez à rembourser, vous ne dites pas tiens j'ai un peu plus, je vais dépenser davantage. Si on a de l'argent en plus, je préfère l'investir : l'investir dans l'agriculture, le bio, les circuits courts. Aider l'industrie, et aider les plus modestes comme on l'a fait avec le minimum vieillesse et comme on le fera avec l'allocation adulte handicapé."



13h35 La taxe d'habitation


Répétant que "la taxe d'habitation est l'impôt le plus injuste qui soit", Emmanuel Macron a réaffirmé son objectif de voir 100% des foyers fiscaux exonérés de la taxe d'habitation à la fin de son quinquennat.

Il a par ailleurs affirmé que le manque à gagner pour les collectivités sera "compensé à l'euro près". "Ce que nos concitoyens ne paieront pas c'est l'État qui le prend en charge et qui remboursera les communes".

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Jeu 12 Avr - 20:08



Nous sommes pas en  Belgique  , nous sommes en France. Elle signifie "mensonge", "bêtise".  Vous pensez que les gens raconte "mensonges" , et les "bêtises" ?
Eh bien vous tergiverser énormément pour nous souler et que le temps passe , ainsi , vos marche pieds ""nous les petit"" se débrouillerons a vous comprendre..
Oui vous penser que vous nous roulerais dans notre  farine ?
Les gens ne sont pas  déranger. Mon fils a l'age de président, et il a pas une expérience de moi.. NON? Vous penser quoi? Si vous manger et dormez tranquillement pensant que beaucoup sont affamer, alors là................. Bien sur vous ne serrait jamais capable d'arriver a géré de telle imprimeur a par que vous donner du travaille au lieu que les poste se ferment de par tout...


OUI C'EST CA!!!!!!

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Jeu 12 Avr - 20:14


13h20 Hôpital : "Il faut réorganiser le système de soins"

"Sur l'hôpital, il y a des situations de très grand stress", a reconnu le chef de l'État. "On va mettre plus de moyens dans l'hôpital, a-t-il assuré. Mais cela ne sert à rien de mettre des moyens dans un système qui n'est pas adapté. (...) Il faut réorganiser le système de soins pour que l'investissement soit utile."

Sur les hôpitaux, sur les EHPAD, "on sera au rendez-vous, vous pouvez compter sur moi"


13h15 Fermeté sur la réforme de la SNCF
BIEN BIEN


Face à la contestation des cheminots, qui protestent contre la réforme de la SNCF, le chef de l'État est resté ferme. "Nous devons faire cette réforme", a-t-il insisté.
"Nous avons besoin d'un chemin de fer fort, et la réforme va le renforcer. Cette réforme elle demande des efforts à un peu tout le monde : les prix ont augmenté ces dernières années, je ne veux pas qu'on continue à augmenter le prix des billets."

Emmanuel Macron a assuré que la SNCF ne sera privatisée, ce qui est une des grandes craintes des syndicat. "Je le garantis absolument. Ce sera dans la loi. 100% de capitaux d'État."


13h11 La réforme de l'ISF

"Ce n'est pas de l'injustice, c'est une politique d'investissement"


Emmanuel Macron

JT de 13h, TF1, 12 avril

Getty Images


13h08 Sur son rôle de réformateur

"Je veux changer beaucoup de choses et pour moi il n'y a pas de répit", a répondu Emmanuel Macron, alors que Jean-Pierre Pernaut l'interrogeait sur son image de réformateur.

"Je fais les choses avec méthode. Il faut que les bases soient solides pour que la maison tienne", a-t-il plaidé

"Je fais ce que j'ai dit. Peut-être qu'on n'était pas plus habitué"

13h05 Macron répond sur la Syrie


Interrogé sur la situation en Syrie, le chef de l'État a assuré qu"il avait la "preuve (....) que des armes chimiques ont été utilisées par le régime de Bachar Al-Assad".

Il n'a néanmoins pas donné d'indications quant à d'éventuelles frappes françaises. "La France agira en Syrie quand elle aura vérifié toutes les informations", a-t-il expliqué, affirmant qu'"en aucun cas la France ne laissera une escalade se faire dans la région moyen-orientale."
Cet entretien est la première partie d'une offensive médiatique destinée à marquer le premier anniversaire de la présidentielle. Emmanuel Macron sera de nouveau sur le petit écran dimanche soir pour un entretien de deux heures avec Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, sur BFMTV, RMC et le site Mediapart.


https://actu.orange.fr/politique/en-direct-suivez-l-interview-d-emmanuel-macron-sur-tf1-magic-CNT0000011kVOz.html

12h15

Le chef de l'État est arrivé à 12H15, en retard précise RTL, à Berd'huis (Orne), le petit village à 150 km de Paris dans lequel le JT de 13h a été délocalisé pour l'occasion. Plus d'une centaine d'habitants lui ont réservé un accueil chaleureux à son arrivée à l'école primaire où l'entretien se déroulera dans la salle de CM2, l'une de ses huit classes. Quelque dizaines de manifestants, dont des cheminots et des agriculteurs, étaient maintenus à distance du village, dont les accès étaient strictement limités.



Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Jeu 12 Avr - 22:55


Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Jeu 12 Avr - 22:57


Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Ven 13 Avr - 21:06



Après son interview au journal télévisé de 13h jeudi sur TF1, Emmanuel Macron poursuit son offensive médiatique ce week-end. Le chef de l'État sera interrogé dimanche 15 avril à 20h35 par Jean-Jacques Bourdin (BFMTV, RMC) et Edwy Plenel (Mediapart).
Une configuration inédite imaginée et souhaitée par l'Élysée, qui s'attend néanmoins à "un match de boxe".

Jusqu'à présent avare d'apparitions à la télévision, Emmanuel Macron mène cette semaine une offensive médiatique pour marquer le premier anniversaire de son arrivée au pouvoir. La séquence intervient aussi dans un contexte social perturbé (grève à la SNCF, mobilisation des fonctionnaires, colère des retraités...) qui a entraîné un décrochage de l'exécutif dans les sondages.

"Deux émissions à trois jours d'intervalle, contre deux en un an de mandat, c'est qu'il y a urgence", a estimé dans L'Opinion Franck Louvrier, ancien conseiller communication de Nicolas Sarkozy et président de Publicis Events. Jeudi, le chef de l'État s'est voulu rassurant en affirmant qu'il entendait "les inquiétudes" des Français, notamment des retraités mécontents de la hausse de la CSG et des ruraux préoccupés par la désertification de leur territoire ou mécontents de la limitation de la vitesse à 80 km/h prévue à partir du 1er juillet sur certaines nationales.

"Il bachote comme un étudiant"

Le président n'a cependant rien cédé sur le fond et le rythme des réformes engagées, notamment de la SNCF, répétant qu'il avait bien l'intention d'aller "jusqu'au bout". La deuxième interview, dimanche, "pourrait permettre d'aborder d'autres sujets" comme "la conception de la République, la politique économique ou l'international", croit savoir Hugues Renson, vice-président (LREM) de l'Assemblée. Ou encore le projet de loi sur l'asile et l'immigration, qui doit être débattu à partir de lundi à l'Assemblée et fait grincer des dents au sein de LREM.


Pour cet entretien de deux heures, l'attelage des journalistes est inattendu. Edwy Plenel, engagé à gauche, fondateur d'un site qui a révélé l'affaire Cahuzac et les soupçons de financement libyen de la campagne Sarkozy, a hésité. Il a accepté pour "ne pas se dérober" et promet de relayer les "questionnements sans concessions de la société".

De son côté, Jean-Jacques Bourdin se présente souvent comme le porte-parole des colères populaires et exige des réponses sans langue de bois de ses invités politiques. Face à ces deux professionnels aguerris, "il s'agit pour Emmanuel Macron de travailler son image de 'cohérence', voire de 'vérité' ou de 'transparence'. Il veut être le premier président dont les Français disent : 'lui au moins dit ce qu'il fait'. Même s'ils ne sont pas d'accord avec lui", souligne Philippe Moreau-Chevrolet, expert en communication politique.

https://www.dailymotion.com/video/x6hj9t6
Comment le président se prépare-t-il ? "Il s'enferme dans son bureau avec ses fiches et il bachote comme un étudiant", a expliqué son entourage à RMC. Le chef de l'État a aussi "beacoup consulté" selon la radio et "a déjeuné avec François Bayrou et Marielle de Sarnez mercredi à l'Élysée pour avoir leur remontée de terrain".

Emmanuel Macron s'est également "renseigné sur les sujets phare des deux présentateurs, leur marotte, histoire d'avoir quelques repères d'ici dimanche soir", poursuit RMC. "L'entourage du président s'attend à un match de boxe avec les deux présentateurs".

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Kevin1

avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Dim 15 Avr - 22:01

coucou  Tout le monde.
Je suis bien étonner de toutes ses nouvelles.
Malheureusement , si tout le monde a bien réfléchi
et eu moins de peur de madame Marie, peut
être les choses ce sont passer autrement , différemment..

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Dim 15 Avr - 23:04

Macron sur BFMTV et Mediapart : ce qu'il faut retenir

Interrogé par Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin, Emmanuel Macron a abordé plusieurs sujets dont celui de la Syrie dimanche soir.


Pour la deuxième fois en quatre jours, Emmanuel Macron s’est livré dimanche soir à l’exercice de l’interview, cette fois face à Jean-Jacques Bourdin (BFMTV, RMC) et Edwy Plenel (Mediapart). Au programme figuraient tant le bilan de la première année du quinquennat que les grands enjeux des dernières semaines. Le président de la République était particulièrement attendu sur les sujets de la Syrie, de la laïcité et de l’immigration. Voici les points qu’il fallait retenir de cette soirée au théâtre Chaillot.


Macron juge que les frappes en Syrie étaient "indispensables"


"Les capacités de production d'armes chimiques ont été atteintes et détruites. Il n'y a aucune victime aux dires des autorités syriennes." Emmanuel Macron a fermement campé sur sa position concernant les frappes menées par la France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni en Syrie dans la nuit de vendredi à samedi. Il a aussi indiqué qu'il a convaincu Donald Trump de garder ses forces en Syrie : "Il y a 10 jours, le président Trump disait que les Etats-Unis ont vocation à se désengager de la Syrie. Nous l'avons convaincu qu'il est nécessaire d'y rester, au-delà de ces frappes.", a déclaré le président français.

"De là où je suis, on ne peut pas se contenter de donner des leçons de morale, a-t-il déclaré. Cette frappe était indispensable pour redonner de la crédibilité à la parole de notre communauté [internationale]." Le président s'est félicité d'avoir notamment recouvré cette "crédibilité" vis-à-vis des Russes.

Le Président se dit "intraitable" sur la fraude fiscale, moins sur la spéculation

Entre la suppression de l'Impôt sur la fortune et les autres "cadeaux faits aux plus riches", Edwy Plenel évoque 5 milliards d'euros évaporés depuis le début du quinquennat. "Je n'ai pas fait de cadeau", réfute Emmanuel Macron. Il avoue cependant une certaine impuissance à réguler les débordements. "L'ISF a été supprimé pour ceux qui investissent dans l'économie. Ceux qui spéculent? Je le regrette. Mais il est très difficile de séparer le bon grain de l'ivraie."

Quant aux 60 à 80 milliards d'euros perdus chaque année en France par la fraude fiscale, le président se fait très formel. "Nous serons intraitables en matière de fraude fiscale, je m'y engage devant vous, il n'y aura aucune complaisance."
http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/macron-sur-bfmtv-et-mediapart-ce-quil-faut-retenir/ar-AAvUpJo?li=BBwlBpb&ocid=ientp

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mer 18 Avr - 14:12


Source BFMTV, publié le mercredi 18 avril 2018 à 12h31


En visite ce mercredi à Saint-Die, dans les Vosges, Emmanuel Macron était attendu à la sortie de la mairie par des cheminots en colère. Sous les huées, le président à défendu la nécessité de la réforme ferroviaire.
"On n'est pas d'accord mais moi je vous respecte", a-t-il répondu à un cheminot qui l'interpellait au sujet de la dette. "Ce n'est pas de la provocation de faire ce pourquoi j'ai été élu", a ajouté Emmanuel Macron et de rappeler que "j'ai constamment dit qu'il fallait réformer la SNCF".

"Je n'ai jamais dit que le problème était le statut des cheminots, vous avez raison on a sous-investit", répond Emmanuel Macron à un cheminot pour expliquer la situation de la SNCF. "Pourquoi je ne veux pas investir dans l'entreprise telle qu'elle est aujourd'hui, c'est qu'avec son organisation et ses contraintes, honnêtement c'est de l'argent qui ne fonctionnera pas", poursuit-il.

https://www.dailymotion.com/video/x6i0rif

A un cheminot qui s'inquiétait de devoir conduire un train à 65 ans et d'être licencié avant cet âge, il répond "La SNCF est aujourd'hui plus protectrice que la fonction publique" et de rappeler que le licenciement n'est pas possible "Présentez-moi le dernier qui s'est fait virer (...) Y compris pour faute, ils ne sortent pas de la boîte". "Je ne supprime pas le statut pour ceux qui sont dedans. Les jeunes qui vont rentrer dans le système, ils rentreront avec des contrats comme les postiers le font. La Poste c'est un service public", rappelle Emmanuel Macron.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Stiven
Stiven
Stiven
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mer 18 Avr - 14:16



En marge de son nouveau spectacle, Patrick Sébastien a accordé une interview à La Provence. Il y évoque un "spectacle intime" et revient sur des sujets d'actualité.
Il moque notamment la présence des politiques aux obsèques de Johnny Hallyday.

Patrick Sébastien fait son retour... sur scène. Avant un nouvel album prévu cet été, l'animateur de France 2 est à l'affiche d'un nouveau spectacle plus intime intitulé "Avant que j'oublie (Tout ce que je n'ai pas pu dire à la télé) ". En marge, il a accordé une interview au quotidien La Provence. Il évoque son spectacle, bien sûr, mais également des sujets plus "chauds" comme les obsèques de Johnny Hallyday, qu'il aborde sur scène. Il tacle au passage le président de la République, Emmanuel Macron, ainsi que les deux anciens chefs de l'État, présents ce jour-là. "Je fais quelques imitations, des imitations de Johnny entre autres, mais ce que je dis sur Johnny, c'est que le jour de l'enterrement, derrière le cercueil il y avait trois présidents de la République qui sont des gens qui ont toujours balancé des lois partout pour empêcher les gens de fumer, de boire, de conduire vite et de bloquer l'argent à l'étranger. Ils venaient rendre hommage à un mec qui n'a fait que ça. Ça a dû le faire marrer, Johnny", dit-il avec son franc-parler habituel dans La Provence.
Une franchise qui lui joue des tours, notamment à la télévision. "Pour être clair, depuis quelques années à la télé, c'est devenu trop compliqué pour moi, je suis un journaliste, je suis un bienveillant. C'est trop tordu quoi". Un retour sur scène qu'il considère comme une véritable "bouffée d'air pur". "J'avais vraiment besoin de pouvoir m'exprimer parce que tu ne peux plus. La moindre chose que tu dis, ça part sur les réseaux sociaux, ça pourrit tout", concède l'artiste.

https://www.dailymotion.com/video/x6hzk6p

C'est sale"
Mais dans cet entretien dans La Provence, Patrick Sébastien évoque également la bataille judiciaire qui met aux prises Laeticia Hallyday et les enfants du chanteur, David et Laura. "C'est sale, c'est pas beau. Moi, le seul héritage que je veux garder de lui, c'est ses chansons". Et de faire l'éloge du rockeur. "J'étais pas intime avec lui, mais j'ai passé beaucoup de soirées... Je parle beaucoup d'alcool dans mon spectacle, j'ai bu jusqu'à 32 ans, ça fait 30 ans que j'ai arrêté quand même. À la fois je ne regrette pas d'avoir arrêté, à la fois je ne regrette pas de l'avoir fait, j'ai croisé dans des nuits des mecs formidables, des Gainsbourg, des Hallyday. Moi ce que je veux retenir, c'est juste l'idole, le mec de scène."
Patrick Sébastien avoue aussi être resté un grand enfant et rester très proche de sa fille. Il concède d'ailleurs quelques détails sur son prochain album, notamment une future probable chanson. "Je discutais avec ma fille hier soir et elle me disait qu'à l'école y'a une phrase qui revient souvent : "ça va partir en cacahuète". Je pense que je vais faire une chanson qui va s'appeler "ça va partir en cacahuète."

source orange

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    

Revenir en haut Aller en bas
 
MACRON ACTUALITE
Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CATHYIMAGES :: FORUM PUBLIC &ACTUALITÉ& QUE CHOISIR & VIDEOS :: SUJETS PUBLIC CONCERNANT MACRON-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: