CATHYIMAGES


INFORMATIONS, DIVERS IMAGES ,NATURE,FEMMES ,HOMMES,ENFANTS,VILES, PAYS, ACTEURS,, NCIS.
 
Accueilhttps://www.catCalendrierÉvènementsPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» FEMMES ♥ HOMMES
Mar 13 Nov - 21:27 par Marck53

» TENDANCES WEB
Mar 13 Nov - 20:18 par Marck53

» ACTUALITÉ
Mar 13 Nov - 19:44 par Marck53

» Comparatif Antivirus
Dim 11 Nov - 19:07 par Admin

» ACTUALITE/ QUE CHOISIR / DIVERS
Dim 11 Nov - 19:04 par Admin

» DÉCRYPTAGE / JOUE AVEC NOTRE SANTE
Dim 11 Nov - 18:34 par Admin

» CHOIX DE LA MUSIQUE
Dim 11 Nov - 17:46 par Admin

» YouTube / Adele
Dim 11 Nov - 13:03 par Sneki2

» VOTE 12 MARS
Dim 11 Nov - 12:44 par Sneki2

Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest




Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher
Forum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 MACRON ACTUALITE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Dim 6 Mai - 1:19


Entre les deux tours de la dernière élection présidentielle, l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron a fait faire des retouches sur la photo du candidat pour un montant de 5 500 euros, rapporte l'émission "Quotidien" sur TMC.

Arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril 2017, Emmanuel Macron était donné largement favori pour son duel du second tour face à la candidate du Front national, Marine Le Pen. Entre les deux tours de scrutin, l'état-major de la campagne de l'ancien ministre a tout de même fait retoucher "en urgence" la photo d'Emmanuel Macron utilisée pour illustrer les affiches électorales. Deux factures, qu'a pu se procurer un journaliste de l'émission de TMC "Quotidien", montrent que de nombreuses retouches ont été effectuées pour un montant total de 5 500 euros.

"Remplacer chemise blanche col ouvert par l'intégration d'une chemise + cravate + veste", "Plantation cheveux et camouflage golfes dégarnis", "Changer couleur sourcil trop blond en teinte châtain"... Telles sont les principales modifications apportées à une photo qui ne ressemblait, au final, plus beaucoup au cliché d'origine. Des améliorations auxquelles il faut notamment ajouter un lissage du grain de peau, une atténuation des cernes ou encore la modification de la couleur des yeux en un bleu plus clair. La seconde facture, correspondant à des retouches supplémentaires, comprend notamment un "recollage" de l'oreille gauche, un lissage des épaules et même un recentrage du noeud de cravate !

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Dim 6 Mai - 1:30

Code:
Entre les deux tours de la dernière élection présidentielle, l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron a fait faire des retouches sur la photo du candidat pour un montant de 5 500 euros, rapporte l'émission "Quotidien" sur TMC.

Mais quelle honte , honte , au gens comme mois ils supprimer les APL et force les gens a vivre avec rien car on MÊME PLUS LES DROITS....
OUI, les lois pour les gens modeste n'existe plus, car a chaque bureau on refuse les RDV ou il joue chat et souris , balade les gens en trouvent les faute qu'ils sont commise ""qu'il n'existe pas ""pour mieux se débarrasser des gens, alors c'est exactement ce qu'il veux la tête que les gens deviens dengue et qu'ils se suicide comme on a vu se dernière temps, le pire beaucoup trop longtemps on nous as cache les souffrance des gens au travaille. Si vous dite quelque chose il va dire ça va vous avez travaille , voilà ce qu'on a pour dirigent, cynique , inexpérimentée

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Dim 6 Mai - 1:41


Une majorité de Français (55%) dresse un bilan "négatif" de l'action d'Emmanuel Macron après un an de pouvoir, contre 45% qui jugent le bilan positif, selon une enquête du Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), réalisée par Ipsos-Sopra Steria avec Le Monde et la Fondation Jean Jaurès.

L'action d'Emmanuel Macron pour ce qui est du pouvoir d'achat et de la réduction des inégalités sociales est jugée sévèrement, 78% des Français estimant qu'elle va dans le mauvais sens.

Ils sont à peine moins sévères pour ce qui est du système de santé, 72% jugeant que l'action présidentielle va dans le mauvais sens, tout comme pour le système de retraite (70%) et la maîtrise de l'immigration (66%).

Le bilan est plus légèrement négatif pour la lutte contre l'insécurité (53% jugent que l'action menée va dans le mauvais sens), la réforme de l'éducation (51%) et la lutte contre le chômage (51), tandis que les électeurs sont très partagés sur l'amélioration du fonctionnement de la vie politique (50%).

Seules quatre thématiques emportent l'adhésion: la politique étrangère, qui va "dans le bon sens" pour 63% des Français, l'aide aux entreprises (61%), l'Union européenne (60%) et la lutte contre le terrorisme (57%).

Confortant l'image d'un "président des riches" brandie par l'opposition, les Français estiment à 76% que la politique menée "profite avant tout aux catégories aisées", et seulement 16% qu'elle bénéficie "à l'ensemble des Français" (contre 5% qui la voient favorables aux catégories populaires et 3% aux classes moyennes).

Enquête réalisée du 25 avril au 2 mai auprès de 13.540 personnes inscrites sur les listes électorales, interrogées par internet et sélectionnées selon la méthode des quotas
[code]Une majorité de Français (55%) dresse un bilan "négatif" de l'action d'Emmanuel Macron après un an de pouvoir, contre 45% qui jugent le bilan positif, selon une enquête du Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), réalisée par Ipsos-Sopra Steria avec Le Monde et la Fondation Jean Jaurès.

L'action d'Emmanuel Macron pour ce qui est du pouvoir d'achat et de la réduction des inégalités sociales est jugée sévèrement, 78% des Français estimant qu'elle va dans le mauvais sens.

Ils sont à peine moins sévères pour ce qui est du système de santé, 72% jugeant que l'action présidentielle va dans le mauvais sens, tout comme pour le système de retraite (70%) et la maîtrise de l'immigration (66%).

Le bilan est plus légèrement négatif pour la lutte contre l'insécurité (53% jugent que l'action menée va dans le mauvais sens), la réforme de l'éducation (51%) et la lutte contre le chômage (51), tandis que les électeurs sont très partagés sur l'amélioration du fonctionnement de la vie politique (50%).

Seules quatre thématiques emportent l'adhésion: la politique étrangère, qui va "dans le bon sens" pour 63% des Français, l'aide aux entreprises (61%), l'Union européenne (60%) et la lutte contre le terrorisme (57%).

Confortant l'image d'un "président des riches" brandie par l'opposition, les Français estiment à 76% que la politique menée "profite avant tout aux catégories aisées", et seulement 16% qu'elle bénéficie "à l'ensemble des Français" (contre 5% qui la voient favorables aux catégories populaires et 3% aux classes moyennes).

Enquête réalisée du 25 avril au 2 mai auprès de 13.540 personnes inscrites sur les listes électorales, interrogées par internet et sélectionnées selon la méthode des quotas
[code]TOUT VA DANS LE MAUVAISE SANS[/code]
Lui il sais très bien où il va , il est grondait avec les chose donne la mains , avec les outilles , prêt a travaille , les pauvre qu'on les traite telle , sont obliger a travaille pour faire des étude , ce n'est pas ni MORAL NI LÉGAL..

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mar 8 Mai - 23:23


Admin

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mar 15 Mai - 14:14


Emmanuel Macron critique "ceux qui pensent que le summum de la lutte c'est les 50 euros d'APL", et les met en regard des "valeurs" pour lesquelles le colonel Beltrame est mort lors des attentats de Trèbes, dans un documentaire qui doit être diffusé lundi sur France 3.

"Le colonel Beltrame est mort parce que la France, ce sont des idées, des valeurs, quelque chose d'une guerre qui le dépasse. Les gens qui pensent que la France, c'est une espèce de syndic de copropriété où il faudrait défendre un modèle social qui ne sale plus (...)" et où l'"on invoque la tragédie dès qu'il faut réformer ceci ou cela, et qui pensent que le summum de la lutte c'est les 50 euros d'APL, ces gens-là ne savent pas ce que c'est que l'histoire de notre pays", déclare-t-il dans un extrait du documentaire diffusé sur France Inter.

"L'histoire de notre pays, c'est une histoire d'absolu, c'est un amour de la liberté au-delà de tout, c'est une volonté de l'égalité réelle", ajoute le président de la République.

"Emmanuel Macron, la fin de l'innocence", réalisé par Bertrand Delais, doit être diffusé lundi soir sur France 3, alors que M. Macron achève sa première année à l'Elysée.

"Emmanuel Macron méprise les gens qui se sont indignés pour la baisse des APL. C'est petit et indigne de sa fonction. La France, c'est une France sociale et républicaine", a réagi le député de La France insoumise Alexis Corbière sur Twitter.

La baisse à l'automne dernier des aides personnalisées au logement (APL), de 5 euros mensuels pour 6,5 millions de ménages bénéficiaires, sans distinction, avait été vivement critiquée par les ONG de défense des mal-logés, les bailleurs sociaux et certains syndicats.

Le Premier ministre Edouard Philippe avait qualifié de "pas intelligent" ce coup de rabot, qui représente une économie mensuelle de 32,5 millions d'euros pour l'Etat. Mais il l'avait justifié par la nécessité de réaliser les économies prévues dans le budget 2017 par la majorité précédente.

Un argument repris par Richard Ferrand, chef de file des députés de La République en marche (LREM), lundi sur France Inter, pour qui la mesure était donc "une connerie inévitable".

Dimanche, le secrétaire d'Etat à la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, a reconnu sur France 3 que cette baisse avait été une "mauvaise décision". "Nous avons corrigé la chose, nous avons lancé une réforme de fond sur le logement social qui fait que demain, il n'y aura plus aucun perdant aux APL", a-t-il ajouté.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mar 15 Mai - 14:24

Code:
"L'histoire de notre pays, c'est une histoire d'absolu, c'est un amour de la liberté au-delà de tout, c'est une volonté de l'égalité réelle", ajoute le président de la République.

Mais de quelle liberté parle cette enfants??
Là où une personés est paye 1000€ ET IL PAIE 600 OU 700 € LOYER , disant rien plus, c'est depuis très longtemps, ça c'est pas liberté.. Et ça tous comprendras de telle liberté...Car dès qu'ils gagne plus, ils sont attaquer pour payer ce qu'il est leur devoir ou pas , donc
personne ne peux dépasser plus, aucune chance , alors ça , ça c'est pas liberté..
Celui qui a vote la personnes qui doitée avec son dogat les gens comme ça
c'est bien une grosse honte . Porter plainte contre une Person parce qu'il c'est
sentie agresser, alors cette personne là devrait réfléchir un peux plus que ça
et a voir son propre comportement. De tout façon personnellement ceci ne me surprends pas,
car c'est rien encore ce qu'il fait, CA VA ARRIVER PIRE ..TRES GRAVE...

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mar 15 Mai - 14:29



AFP, publié le lundi 07 mai 2018 à 20h23


Un an pile après son élection, Emmanuel Macron était accusé lundi de mépris social pour avoir critiqué dans un documentaire "ceux qui pensent que le summum de la lutte c'est les 50 euros d'APL", qu'il met en regard des "valeurs" pour lesquelles le colonel Beltrame est mort lors des attentats de Trèbes.

"Le colonel Beltrame est mort parce que la France, ce sont des idées, des valeurs, quelque chose d'une guerre qui le dépasse", fait valoir le chef de l'État dans un documentaire devant être diffusé lundi soir sur France 3.

Or, selon lui, "les gens qui pensent que la France, c'est une espèce de syndic de copropriété où il faudrait défendre un modèle social qui ne sale plus (sic), une République dont on ne connaît plus l'odeur", et où l'"on invoque la tragédie dès qu'il faut réformer ceci ou cela, et qui pensent que le summum de la lutte c'est les 50 euros d'APL... Ces gens-là ne savent pas ce que c'est que l'histoire de notre pays".

Pour définir cette histoire, le président énumère "une histoire d'absolu, (...) un amour de la liberté au-delà de tout, c'est une volonté de l'égalité réelle : c'est ça, la France", dit-il dans ce documentaire réalisé par Bertrand Delais, intitulé "Emmanuel Macron, la fin de l'innocence".

"Nous sommes la France, et la France est un pays qui ne se réforme pas. On est un pays qui se cabre", constate-t-il encore, en faisant observer qu'"il y a en nous un goût romantique pour la lutte qui fait que, quand bien même ces statuts ne sont pas pour nous, on vit dans l'idée de pouvoir un jour les obtenir, on aime la lutte de celui qui les protège". "Ça fait partie de la vie politique française, il faut le regarder avec respect et amour de notre histoire", estime-t-il.

- "Petit", "misérable" -

Avant même sa diffusion, le documentaire suscitait la polémique.

"Emmanuel Macron méprise les gens qui se sont indignés pour la baisse des APL. C'est petit et indigne de sa fonction", a tweeté le député de La France insoumise Alexis Corbière sur Twitter.

"Se servir de la magnifique figure du colonel Beltrame pour salir ceux qui luttent pour leurs droits est misérable", a tweeté de son côté le PCF, tandis que le porte-parole du PS Boris Vallaud jugeait "petit d'opposer les héros des plus pauvres", estimant que "ceux qui sont à 20 euros près ne méritent pas ce mépris".

Pour le président LR du Sénat Gérard Larcher, "on ne peut pas avoir des mots raccourcis. L'APL est un sujet important pour des millions de familles françaises et il faut qu'on le traite avec équité", a-t-il déclaré sur LCI.

La présidente du FN Marine Le Pen y voit pour sa part, sur Radio Classique, une "indécence. Les préoccupations de ceux qui n'arrivent à pas à finir leurs fins de mois ne l'intéressent pas. Ce n'est pas son monde".

Pour Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, sur BFMTV, "la petite phrase (...) montre sa haute considération pour les gens qui ont peu ou pas grand-chose", ce qui est "à l'image de sa première année."

La baisse à l'automne dernier des aides personnalisées au logement (APL), de 5 euros mensuels pour 6,5 millions de ménages bénéficiaires, avait été vivement critiquée par les ONG de défense des mal-logés, les bailleurs sociaux et certains syndicats.

Dimanche, le secrétaire d'État à la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, a reconnu que cette baisse avait été une "mauvaise décision" et promis qu'il n'y "aurait plus aucun perdant" en matière d'APL.

Le Premier ministre Édouard Philippe avait qualifié de "pas intelligent" ce coup de rabot, qui représente une économie mensuelle de 32,5 millions d'euros pour l'État. Il l'avait justifié par la nécessité de réaliser les économies prévues dans le budget 2017 par la majorité précédente, argument repris par Richard Ferrand, chef de file des députés de La République en marche (LREM), lundi, pour qui la mesure était "une connerie inévitable".

Dans les propos fustigés lundi, "il parle des gens qui instrumentalisent cela politiquement", a fait valoir la secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes Marlène Schiappa sur France Culture.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mar 15 Mai - 14:38

Macro n'a rien a dire sur les gens qui ne supporte de telle comportement , car c'est la première chose qu'il a attaquer c'est APL.
De deux , quand l'APL est débuter en France , et POURQUOI?
Si les patron était demander de payer les gens correctement personnes n'aurais demander l'APL qui été autorise pour passer la pommade au peuple a leur donne ça parce que les paies ne suffisez pas ,aujourd'hui encore moins... et personnes ne sera obliger de donner l''APL.. Mais non, ils ont crée le cas social , et aujourd'hui avec les paies qui donne les gens ne peux pas s'en sortir.. En plus , si les gens était payer correctement , ils aurons meilleur retraite , mais non , toute est fabriquer pour crée la miser, et il appelé cela la liberté..

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Lun 21 Mai - 13:23

Ont demande Macron ;
Il y aura t-il un seconde jour de solidarité?
Il repends , c'est une piste..
VRAIMENT IL EST GRAVE CETTE HOMME 
IL EST PAS DANS UNE SÉRIES POLICIER LA..

EH BIEN CEUX QU'ILS ONT CHOISIE 
J'ESPERE QU'IL AURONS EXACTEMENT 
COMME LES PAUVRE...

Ou par exemple le sujet où il as tricher 
en préparons en sous marin son coup..
Et encore le journaliste cherche a compromettre 
le Monsieur qui dit la vérité , alors c'est le bouquet..
Président se moque des pauvre sans moyen de vivre 
il complote encore davantage pour les tué..

JE DIT QU'IL DEVRAIT EXISTER LA LOI POUR
DES TELLE PERSONNES AUSSI A LES JUGER 
CAR LA FAUTE D'UN PAUVRE OU UN RICHE
OU EN POUVOIR EST LE MÊME..

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mer 23 Mai - 21:29

Effigie d'Emmanuel Macron brûlée : "C'est inacceptable", dit Gilbert Collard 
En marge de la manifestation des fonctionnaires organisées mardi 22 mai dans tout le pays, une effigie d'Emmanuel Macron a été brûlée. De quoi scandaliser Gilbert Collard.
"Ce qui s'est passé hier est particulièrement grave sur le plan de la violence symbolique. Il ne faudrait pas l'oublier, cela masque la violence réelle. C'est inacceptable (...) Je dirais qu'autrefois, le brûlement d'une effigie équivalait à l'exécution d'une peine de mort", a dit notamment le député du Front national du Gard.

Manifestation des fonctionnaires : une effigie de Macron brûlée 
Lors de la manifestation des fonctionnaires, qui a réuni 16 400 personnes à Paris mardi 22 mai, une effigie du président de la République en papier maché a été brûlée.

Mécontents des réformes en cours, les trois versants de la fonction publique - État, territoriale et hospitalière - ont manifesté, mardi 22 mai, partout en France pour dénoncer les orientations du gouvernement, qui constituent selon elles une "attaque" du statut de fonctionnaire.
Outre les échauffourées de fin de manifestation, c'est une effigie du chef de l'Etat qui fait actuellement polémique.



Une violence symbolique

Présente en tête de cortège, lors de la manifestation, une effigie du président, impact de balle fictif sur le front, a été relevée par de nombreux journalistes sur place et a suscité de nombreuses réactions sur twitter. 
Une violence symbolique qui a connu son paroxysme en fin de parcours, lorsque la tête en papier mâché a été brûlée sur la place de la Nation. Un épisode qui rappel celui de Nantes, en avril dernier, où des manifestants avaient pendus symboliquement une marionnette du chef de l'Etat. 


Les leaders politiques ont aussitôt condamné cette action. La France insoumise, via Adrien Quatennens, a déclaré combattre Emmanuel Macron "politiquement et non pas personnellement. Je ne suis pas favorable au fait qu'on brûle des effigies". Du côté de la République En Marche, Rémy Rebeyrotte dénonce des "actes d'obscurantisme". Pour sa part, le député Front national du Gard, Gilbert Collard, juge l'événement "particulièrement grave sur le plan de la violence symbolique. Il ne faudrait pas l'oublier, cela masque la violence réelle".

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mer 23 Mai - 21:43

Mais bien avidement que les chose agrésiv criminel ne sont pas soutenu par les gens, mais cause de qui viens tout cela , vraiment qui est en cause.
Un homme vine au pouvoir et dès lendemain prend 20€ de APL a une femme qu'elle touche 630€ de retrait et qu'elle pais loyer 6380€.. Elle va faire quoi, et il y a des millier qu'ils était voler leur APL complétement, et donne l'ordre de refuse d'accepte même les RDV. C'est une honte si cette personne sais ce qu'il est honte.
Mais fait financer les banque et ceux qui sont déjà bien aisée.. Alors je comprends très bien les gens et leur colère .;Tout le monde est gentille de dire ça ne se fait pas et je m'en passent , par contre personne ne fait exposer les gens qui puissent s'exprimer et dire leur souffrance cause par un enfant avec une vie surprotéger parle il veux que tous écoute soit d'accore avec, et exécute ses ordre  , et oblige les plus vulnérable a fermer leur bouche , il as aucun caractère humain. C'est grave ce que je veux dire ""mais il est dangereux pour la population""
IL EST PREMIÈRE ""DE SOIT DISANT DIRIGER LA PAYS"" MAIS IL LA DIRIGE AVEC LES MENSONGE..

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Kevin1

avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mer 13 Juin - 10:44



Dans une video publiée mardi 12 juin sur Twitter par sa conseillère en communication Sibeth Ndiaye, le chef de l'Etat s'emporte contre l'inefficacité des aides sociales : "On met un pognon de dingue dans les minimas sociaux et les gens ne s'en sortent pas", tonne-t-il, répétant son discours qu'il aura à prononcer aujourd'hui à la Mutualité, comme le précise Sibeth Ndiaye sur le réseau social.

Pour Macron, les aides sociales coûtent un “pognon de dingue” sans résoudre la pauvretépar BFMTV

Un exercice de discussion à bâton rompu et dans un langage familier, censé servir à briefer ses collaborateurs sur l'esprit de son discours de Montpellier qui démarrera à 11h30. Cette intervention est très attendue dans un contexte de critiques y compris dans son camp sur la politique perçue comme trop libérale du président depuis le début de son quinquennat.

Dans cette vidéo, Emmanuel Macron poursuit, avec véhémence : "Je vais faire un constat qui est de dire : on met trop de pognon, on déresponsabilise et on est dans le curatif. Toute notre politique sociale, c'est qu'on doit mieux prévenir, ça nous coûtera moins, ensemble, et mieux responsabiliser tous les acteurs".

Il fait ensuite un constat : "Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres. On doit avoir un truc qui permet aux gens de s'en sortir. Par l'éducation...", défend-il. Selon le président, "il faut prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu'ils sortent de la pauvreté. Et sur la santé c'est pareil. Tout le système de soins que je veux repenser, c'est aller vers plus de prévention pour responsabiliser, y compris les acteurs de soins".

Revenant sur les récentes annonces concernant les nouveaux seuils de remboursement de certains soins (lunettes et prothèses notamment), Emmanuel Macron explique "C'est une politique de responsabilité car tout le monde va au pot, je demanderai des efforts aux mecs qui font des lunettes, aux types qui font des verres... Là c'est cohérent. Sinon vous n'aviez pas de fil directeur... C'était de la lasagne à la feta avec de la paella !"

Bercy envisage depuis plusieurs semaines une refonte totale du système des aides sociales. Si le Premier ministre Édouard Philippe dément une "baisse des aides sociales individuelles", mais affirme vouloir lancer un audit du système afin de passer à une logique où "on accompagne les personnes et où on investit dans leurs compétences pour qu'ils retrouvent une activité ou un emploi".

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Kevin1

avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mer 13 Juin - 10:49



Emmanuel Macron tracera mercredi le cadre de sa politique sociale devant le 42e congrès de la Mutualité française, après avoir fustigé mardi soir le "pognon de dingue" que coûtent les aides sociales sans endiguer la pauvreté.

Dans ce "discours stratégique", il veut "redonner de la cohérence" à son approche sociale, selon l'Elysée, après le début de cacophonie dans son gouvernement sur une réforme des aides sociales.

Les maîtres-mots du chef de l'Etat mercredi devraient être l'"efficacité" des aides et la "responsabilité" des aidés.

Dans un visible souci pédagogique, il expose sa philosophie en un langage familier, dans une vidéo postée mardi soir par sa conseillère en communication Sibeth Ndiaye, qui le filme en train de peaufiner son discours de mercredi.

"On met un pognon de dingue dans les minimas sociaux et les gens ne s'en sortent pas. Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres. On doit avoir un truc qui permet aux gens de s'en sortir. Par l'éducation...", s'enflamme-t-il.

"Je vais faire un constat qui est de dire : on met trop de pognon, on déresponsabilise et on est dans le curatif" (...). "Il faut prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu'ils sortent de la pauvreté. Et sur la santé c'est pareil", explique-t-il.

L'Elysée a cité l'exemple du RSA dont "la moitié des allocataires n'ont pas d'accompagnement vers l'emploi". Ce qui ne rentre pas dans la logique d'efficacité érigée en boussole.

Toutes les aides sociales, aux particuliers comme aux entreprises, sont passées en revue sous ce prisme, poussant les ministres concernés à afficher ces dernières semaines des points de vue contradictoires.

Celui de l'Economie, Bruno Le Maire, a dégainé le premier en jugeant "légitime de réduire la politique sociale sur l'emploi". Son collègue des comptes publics, Gérald Darmanin, a renchéri en estimant qu'il y avait "trop" d'aides sociales, dénonçant au passage certaines "trappes à inactivité".

"Pas question de faire des économies sur le dos des pauvres", a répliqué la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, qui sera aux côtés de M. Macron mercredi.

Rien n'est encore tranché : beaucoup d'arbitrages doivent encore être rendus, en vue notamment du plan pauvreté qui doit être présenté en juillet.

- "Pas un tournant social" -

L'exécutif sait qu'il dispose de "marges de manoeuvre" budgétaires pour les années à venir, grâce au retour à l'équilibre plus rapide que prévu des comptes de la Sécurité sociale.

Mais le gouvernement n'entend pas délier trop vite les cordons de la bourse, M. Darmanin affirmant qu'"il n'y a pas de cagnotte".

D'où la prudence de l'Elysée, qui assure que le discours de Montpellier ne sera "pas un tournant social, mais un approfondissement".

M. Macron ne devrait aussi qu'esquisser la transformation du système de santé lancée en février, sans préciser le plan hôpital annoncé pour juillet.

Le vieillissement et la dépendance, qui doit également faire l'objet d'une réforme, seront aussi abordés, en particulier par le prisme de la solidarité familiale et du statut des aidants.

Le chef de l'Etat ne vient toutefois pas au congrès de la Mutualité les mains vides. Il pourra en effet y annoncer la concrétisation du "reste à charge zéro", une promesse de campagne.

Cette réforme permettra aux 95% de Français couverts par une complémentaire santé d'accéder à des prothèses dentaires ou auditives et à des lunettes intégralement remboursées à partir de 2020.

Après l'accord trouvé fin mai entre les dentistes et l'Assurance maladie, Mme Buzyn signera à Montpellier les textes concernant les secteurs de l'optique et de l'audioprothèse.

Les frais avancés par les assurés seront à terme allégés de plusieurs centaines de millions d'euros, grâce à des baisses de prix qui pèseront sur les professionnels de santé et à des remboursements plus importants de la Sécu et des complémentaires, priées de ne pas faire flamber leurs cotisations.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
Kevin1

avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mer 13 Juin - 11:06

Pourquoi sont pauvre les gens?
Mais c'est normal, il brise tout le travaille, et s'il on  a un travail il  est mal payer..
Là ils parlent tous pour rien, et Macron lui même va grincer ses dents..
COMMENT LES RETRAITER QUI TOUCHE 630€ ARRIVERONS A VIVRE,
ARRËTER VOTRE MASCARADE ET BLA BLA ..Comme elle a dit une femme
au téléphone, personne ne parle ni même Macro , l'argent qui dépensé , et
c'est a qui ce argent??
A lui? Surement pas. Un enfants qui viens sans aucune experiance de la vie ,
et il viens d'écraser les pauvre gens, car a toute évidence il aura soutien des bien aise..
Ils va pousser les gens d'être expulser , voler , tuer, se suicider , oui , ça il va faire ,
il appelle cela un chef d'êta Française..
Depuis qu'il est venu il y as que des crie de cœur des gens qui ne mérite pas cela.
De dire que les gens ne cherche pas travaille a cause de l'aide , c'est aussi mascarade, car personne
n'aimerais de vivre avec l'aide , les gens ont honte. Les riche vont manger au resto de cœur ,
pauvre il est gêner.. Macro, voir ce qu'il veux voire , pas où se trouve réelle problème. Si l'argent
est trop utiliser  au nomme de la sociale, ce n'est pas pour ceux qui touche RSA mais il sont donne
déjà a ceux qui travail. On nous annonce que la SS a était  pirate vole je ne sais quoi, mais ce n'est rien,
les gens qui sont pousser dans la M**** ne tiens pas l'être pour financer Macro..
Mais vraiment , dont 5 ans il va sortir un livre sur première personne  sans logique.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.cathyimages.org
PascalP

avatar


MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    Mar 19 Juin - 14:25




Monsieur président, l'expression de visage prouve que les obstacle aussi mineur , n'est pas capable a les affronter
en sourire. Par contre dépouille pauvre gens ça le dérange pas, et en  plus il veux qu'on l'appelle  Monsieur ..
C'est une honte voler APL a une personne qui va toucher 630€ et qu'elle paie autant son loyer...MONSIEUR..
PAS FACILE DE SE FAIRE LA PLACE AU DE SOUS DE ME SOLEIL SUR LES PLEUR DES AUTRES PETIT;;
https://www.dailymotion.com/video/x6m6ato

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MACRON ACTUALITE    

Revenir en haut Aller en bas
 
MACRON ACTUALITE
Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CATHYIMAGES :: FORUM PUBLIC &ACTUALITÉ& QUE CHOISIR & VIDEOS :: SUJETS PUBLIC 3-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: