CATHYIMAGES


INFORMATIONS, DIVERS IMAGES ,NATURE,FEMMES ,HOMMES,ENFANTS,VILES, PAYS, ACTEURS,, NCIS.
 
Accueilhttps://www.catCalendrierÉvènementsPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» MACRO MENTEUR IL FAUX QU IL S EN AILLE
Hier à 14:35 par kristel555

» VOTE 12 MARS
Lun 10 Déc - 2:32 par Mary10

» MACRON
Lun 10 Déc - 2:20 par Mary10

» GIFES
Dim 9 Déc - 22:37 par Sneki2

» ACTUALITÉ
Dim 9 Déc - 22:27 par Sneki2

» ACTION / DE QUE CHOISIR
Dim 9 Déc - 21:40 par Gabriel10

» CONSEILS
Dim 9 Déc - 21:36 par Sneki2

» ENQUÊTE /QUE CHOISIR
Dim 9 Déc - 21:33 par Sneki2

» ACTUALITE DIVERS / QUE CHOISIR 2
Dim 9 Déc - 21:25 par Gabriel10

Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest




Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher
Forum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 ACTUALITÉ

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Hollden

avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Ven 2 Nov - 9:50


VIDÉO.Le vol Air France Paris-Saïgnon de 13h10 du jeudi 1er novembre a dû faire demi-tour trois heures après son départ de Paris. L'appareil n'a en effet pas reçu l'autorisation de survoler l'espace aérien russe, rapporte Europe 1.

C'est un événement rarissime.



Selon les informations d'une passagère transmises à Europe 1 et confirmées par la compagnie, un vol Air-France qui devait effectuer la liaison entre Paris et Hô-Chi-Minh-Ville a été contraint de faire demi-tour, faute d'autorisation de survoler l'espace aérien russe. "Au bout de quelques heures, le capitaine nous a annoncé qu'on n'avait pas l'autorisation de survoler une partie du territoire russe et qu'on rentrait à Paris (...) On était très surpris, je n'avais jamais entendu ça, les autres passagers non plus.

INFORMATION EUROPE 1 - Un vol Air France, interdit d'espace aérien russe, contraint de faire demi-tourpar Europe 1

Le responsable a confirmé qu'il n'avait jamais vu ça de sa carrière", confie la passagère à Europe 1. Six heures après le décollage, l'avion est rentré à Roissy-Charles-de-Gaulle après son décollage, ajoute Europe 1.



Alors que les passagers ont voulu avoir des explications de la part du personnel d'Air France, ils n'en ont reçu aucune. Certains passagers ont été invités à prendre d'autres vols, d'autres ont été placés dans un hôtel pour la nuit. Interrogé par Europe 1, Air France cherche encore à comprendre ce qui a pu se passer. Peut-être "un bug informatique en pleine saison été-hiver, où les catalogues de vols sont susceptibles de changer", avance la compagnie.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Hollden

avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Ven 2 Nov - 9:54


En juillet 2017, un avion d'Air Canada a failli se poser sur une piste où étaient stationnés quatre appareils remplis de passagers. L'incident, qui aurait pu virer à la pire catastrophe aérienne de l'histoire, est dû à une erreur des pilotes.

Des pilotes d'Air Canada ont pris par erreur une piste d'accès sur laquelle quatre avions de ligne attendaient de pouvoir décoller de San Francisco pour leur piste d'atterrissage et ont ainsi frôlé la catastrophe, ont révélé les enquêteurs du National Transportation Safety Board (NTDB), vendredi 12 octobre.

Une file d'attente d'avions prise pour une piste d'atterrissage

"Seulement quelques mètres d'écart ont empêché que ça ne devienne sans doute le pire accident de l'histoire de l'aviation", a expliqué Bruce Landsberg, vice-président de l'agence fédérale américaine chargée de la sécurité des transports dans le rapport d'enquête final.

Selon ce document, l'Airbus A320 d'Air Canada avec 140 personnes à bord avait reçu l'autorisation le 7 juillet 2017 peu avant minuit de se poser sur la piste 28-droite de l'aéroport de San Francisco.


Or, les pilotes ont aligné l'appareil sur le taxiway C (parallèle à la piste) où se trouvaient quatre avions de ligne en attente de décollage sur la piste 28-droite.

"L'avion est descendu à une altitude de 30 mètres au-dessus du sol, survolant le premier avion sur le taxiway. L'équipage de l'avion incriminé a remis les gaz, et l'avion est descendu à une altitude minimale d'environ vingt mètres et a survolé le second appareil sur le taxiway avant de commencer à remonter", a expliqué le NTSB, précisant qu'aucun des 135 passagers et 5 membres d'équipage n'a été blessé et que l'appareil n'a pas été endommagé. Les enquêteurs ont déterminé que la "cause probable" de cet incident est "la mauvaise identification par l'équipage du vol du taxiway C comme étant la piste prévue d'atterrissage".

Selon eux, les pilotes ne savaient pas que la piste habituelle 28-gauche serait fermée à partir de 23 heures du fait de "leur consultation insuffisante des Messages aux navigants aériens (NOTAM, en anglais, NDLR) avant leur vol et pendant le briefing d'approche" de l'aéroport. Le capitaine du vol, qui avait peu avant expérimenté cet aéroport de nuit, a reconnu avoir confondu les deux pistes 28 et le taxiway.

"Il va où ce gars?"

Un enregistrement audio des échanges par radio entre le pilote et la tour de contrôle, publié sur internet peu après l'incident, a témoigné d'un certain cafouillage. Le pilote reçoit l'instruction d'atterrir sur la piste 28-droite avant de reprendre contact avec la tour.
"Euh, tour de contrôle, je veux juste confirmer --ici Air Canada 759-- on voit des lumières sur la piste là-bas, en travers de la piste, vous pouvez confirmer qu'on a bien l'autorisation d'atterrir?" Réponse: "Air Canada 759 confirme atterrissage sur piste 28-droite. Il n'y a personne d'autre que vous sur 28-droite". "Ok, Air Canada 759", répond le pilote.

A ce moment-là, une voix masculine se fait entendre, probablement celle d'un pilote à bord d'un avion en stationnement: "Il va où ce gars? Il est sur le taxiway". C'est alors qu'un contrôleur aérien a réorienté l'avion d'Air Canada.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Hollden

avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Ven 2 Nov - 10:33



Non Stop People
Cyril Hanouna sidéré : il réagit à la mise en demeure de TF1 et de Karine Ferri
Il y a 23 minutes





Les tensions sont loin d’être apaisées entre TF1 et Cyril Hanouna. Jeudi 1er novembre, la chaîne a publié un long communiqué dans lequel elle annonce mettre en demeure Touche pas à mon poste et saisir le CSA. La cause de cette décision ? Les supposées multiples attaques à l’encontre de Karine Ferri. "Après avoir attaqué de nombreux programmes du groupe ainsi que ses dirigeants, ses nouvelles cibles sont 'Danse avec les stars' et l’une de ses incarnations, Karine Ferri. Sous couvert de la défendre, Karine Ferri est l’objet d’une campagne systématique de dénigrement", indique le communiqué avant de continuer. "Dans cette escalade, hier soir, une nouvelle étape a été franchie, TPMP dévoilant à l’antenne des photos de jeunesse privées, dont l’exploitation publique à l’insu de Karine Ferri avait donné lieu à une condamnation du titre à l’époque, ainsi qu’à une interdiction de diffusion", ajoute le communiqué pour justifier sa démarche.

"Ils veulent tuer TPMP"

Le groupe évoque même "une campagne de dénigrement et de harcèlement moral". En conséquence, "la présentatrice a adressé un courrier de mise en demeure à la chaîne, la société de production et son animateur pour l’exploitation de ses photos. TF1 et Karine Ferri ont également décidé de saisir le CSA". Dans TPMP, jeudi soir, Cyril Hanouna a vivement réagi. "C’est des méthodes qu’on n’aime pas. Vraiment, je tombe des nues, et d’autant plus que j’aime énormément Karine Ferri. C’est quelqu’un que je voulais engager sur C8, et elle a préféré rester sur TF1", déclare l’animateur affirmant que les dirigeants de TF1, Ara Aprikian et Xavier Gandon veulent "tuer TPMP". "Ils veulent faire du buzz parce que les audiences de ‘Danse avec les stars’ baissent’", conclut-il en évoquant un "communiqué de presse ridicule". Sur Twitter, Cyril Hanouna s’est à nouveau exprimé sur le sujet.



Admin

Revenir en haut Aller en bas
Hollden

avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Ven 2 Nov - 11:02

J'ai toujours DÉTESTER de cette émission.
La titre c'est vraiment 0, car aujourd'hui tous
sont rester sans leur poste..
Rien vraiment intéressent , répéter les choses
comme les publicités , ou l'émission sur la TMC
qui s'appelle"" COUTUDIENS""c'est tout simplement grosse débilite.
Cyril ri comme je ne sais a quoi le confondre,
simplement pour mon oreille c'est insupportable..
Les grands gars qui joue au petit , mélange entre sérieux
et la comédie vraiment pas de sans.
Je déteste c'est deux émission.
Pour moi, et je suis sûr qu'il y as beaucoup d'autre qu'il n'aime pas
car on a besoin autre choses que les stupidité des autres.
La Télévision en général est devenu une vrai poubelle pour
ceux qu'il garde je l'ai plient.
Toute est calculer , car personne ne gagne rien avec TV..
Arriver a cette époque là, où on trouve rien gratuite , alors c'est triste, et
c'est toujours les même qui se plaignent .
Donc Macron reviens de de nouveau a payer la télé, quelle honte
et ils parle tous des proroger.
A la télé n'a rien a voir car on nous fait pression d'acheter les filme
les programmes, les chaines chez notre opérateurs qui peut arriver très couteux
tout les mois.
ALORS IL PEUVENT COURIR ..SI LES GENS SONT UN PEU RÉFLÉCHIE
NE LE FERONS PAS.. DE TOUTE FAÇON PERSONNE NE PEUT OBLIGER LES GENS
A FAIRE QUOIQUE IL SOIT..CAR PLUS PART ONT A PAS POUR VIVRE ,ALORS LA
LA TV, ON S'EN MOQUE.. EN PARTICULIER , VOIR A QUELLE PION NOUS SOMME
INFECTER AVEC LES PUB, ÇÀ PROUVE QU'ILS ONT RIEN A NOUS DONNE
LES ÉGOÏSTE..
PLUS PAR PLEUR SUR LES ARNAQUEURS, VU COMMENT C'EST PARTI IL
Y AURA D'AVANTAGE ET JE NE PEUT PAS LES PLAINDRE..
CYRIL ET TOUT LES AUTRES SONT PAYER A RIEN FAIRE QU'A RICANE
JE NE PEUX PAS SOUTENIR CELA...IL FAUT STOPPER CELA..
AH, LES CHAINE NE DONNER PAS LES FILME OU SÉRIE COMME "MAIGRE"
AUJOURD'HUI ILS DONNE, C'EST A MOURIR DE RIRE QUEL MOQUERAI...

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Mar 13 Nov - 19:09


Patrick Sébastien révèle les messages qu'il échange avec Emmanuel Macron



Patrick Sébastien était invité sur le plateau de LCI ce mardi 13 novembre pour faire la promotion de son livre intitulé Et si on était bienveillant. L'occasion pour l'animateur de France 2 d'évoquer différentes questions de société et de confier qu'il échangeait de temps en temps avec le président de la République.

L'homme qui chuchote à l'oreille du président... Patrick Sébastien était invité sur le plateau de LCI ce mardi 13 novembre pour évoquer son livre Et si on était bienveillant disponible en librairies depuis le 4 octobre. Un ouvrage dans lequel il invite le lecteur à "oser faire le premier pas vers l'autre". Profitant de sa présence en plateau, l'animateur de France 2 a été interrogé sur des sujets d'actualité et notamment sur les commémorations des attentats du 13 novembre ou encore sur le harcèlement à l'école. L'occasion pour lui de donner son sentiment sur la société et de confier qu'il lui arrivait parfois d'échanger aussi avec le président de la République en personne.

Précisant qu'il ne lui avait pas envoyé son dernier livre, Patrick Sébastien a néanmoins révélé qu'il "lui arrivait de temps en temps d'échanger des messages avec lui." "Je ne suis pas du tout intime avec lui, je ne suis pas 'conseiller' de Macron, surement pas, je ne l'ai jamais été, et on se connait très peu " s'est-il défendu, ajoutant néanmoins "mais c'est vrai qu'on échange. J'essaie de lui faire passer mon ressenti populaire." Avec un objectif précis pour l'animateur, "lui expliquer ce que les gens ressentent, et cette frustration d'être mis à l'écart."

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Mar 13 Nov - 19:21


Les annonces de Gérald Darmanin ce weekend ont fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux et soulevé de nombreuses interrogations. Le ministre de l'Action et des Comptes publics a déclaré dans l'émission Capital diffusée dimanche soir sur M6 qu'une expérimentation allait être lancée par le fisc : surveiller les comptes des contribuables sur les réseaux sociaux afin d'améliorer la lutte contre la fraude fiscale.

Concrètement, l'administration traquera par exemple sur Facebook ou Twitter les éléments (des photographies, des vidéos...) laissant soupçonner un train de vie sans rapport avec les revenus déclarés par un contribuable. L'idée serait aussi de débusquer des contribuables se déclarant faussement non-résidents en France. "Les données ouvertes qui seront utilisées ne serviront que d'indices qui, croisées avec d'autres données, pourront conduire l'administration à ouvrir un contrôle", a précisé Gérald Darmanin dans un message publié lundi sur Facebook.
Intrusif ?

De quoi provoquer de nombreuses critiques, sur le respect de la vie privée des internautes. Mais Gérald Darmanin s'est rapidement défendu : "Cette expérimentation se fera dans le cadre des règles de protection des données personnelles, et après autorisation de la CNIL avec laquelle l'administration fiscale travaille actuellement", est-il également écrit sur la page du ministre. Selon lui, il ne s'agit nullement d'une "surveillance généralisée".

Mais la CNIL, elle, semble sceptique. La lutte contre la fraude constitue "un objectif légitime, mais un projet de ce type soulève, par nature, d'importantes questions de proportionnalité (...) compte tenu de son caractère intrusif dans la vie privée des personnes et du caractère potentiellement massif de la collecte", a-t-elle estimé, contactée par l'agence de presse Reuters. Elle a fait savoir qu'elle n'avait "pas à ce stade été saisie officiellement".

Début 2019 ?

Selon la commission, "le fait que les données soient accessibles publiquement ne leur ôte pas leur caractère de données personnelles et l'exigence de protection de la vie privée s'applique".

Cette expérimentation sera mise en place "sans doute au début de l'année prochaine, en même temps que la police fiscale" et les autres dispositions prévues par la loi du 24 octobre, a indiqué Gérald Darmanin.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Mar 13 Nov - 19:26

de toute façon tous veulent connaitre la vie prive des petit et chercher a l'écraser de n'importe quelle côte, tout les droit s'approprient , alors pourquoi pas le voleur et tricheur.. Il y a une telle laisser allée que les gens normaux on peur d'allée sur net ..

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Mar 13 Nov - 19:33


AFP, publié le mercredi 07 novembre 2018 à 07h20

Facebook a annoncé mercredi le lancement en France d'un "Fonds pour le civisme en ligne", doté de 1 million d'euros pour 2019, et qui soutiendra des projets de la société civile contre le harcèlement chez les jeunes.

Cette structure, inédite à l'échelle du groupe, sera animée par "un comité d'experts qui décidera des orientations du fonds et sélectionnera les projets lauréats", a précisé le réseau social américain dans un communiqué.

Les membres du comité sont Raymond Artis, président de la FCPE (fédération de parents d'élève); Frédéric Potier, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH); Iannis Roder, professeur d'histoire-géographie à Saint-Denis; le pédopsychiatre et spécialiste des adolescents Patrice Huerre; Lola Dubini, youtubeuse engagée contre le harcèlement; et Julie de Bailliencourt, responsable de la sûreté et sécurité à Facebook.

Outre un grand prix doté de 200.000 euros, le comité soutiendra chaque année 10 à 12 projets, chacun pouvant aller à une hauteur de 80.000 euros, "qui innovent dans la promotion de comportements responsables en ligne", portées par des associations ou start-up, assure le géant américain.

Cette annonce intervient à la veille de la journée nationale contre le harcèlement à l'école, organisée depuis 2015, et sur fond de pressions grandissantes sur les réseaux sociaux pour mieux lutter contre les dérives en ligne (discours de haine, désinformation...), en France comme à l'étranger.

Début octobre, Facebook avait annoncé des initiatives au niveau mondial pour lutter contre le harcèlement en ligne, dont la possibilité pour les utilisateurs de masquer ou de supprimer des commentaires en un bloc (plutôt qu'un par un), et celle de signaler des cas de harcèlement dont seraient victimes des amis qui n'osent pas se plaindre.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Mar 13 Nov - 19:44

Mais c'est quoi cela .. Comme si c'est qqch nouveau cela.
Chaque fois quand on a réclamer des choses , les
mot vulgaire , racistes seule peuvent en parler comme ça .
les gens qui aime les autres ne parle comme ça .
Plus par ici a souffert d'arnaque et le chantage
une vrai guerre , on ne savait plus qui parle
avec qui , a qui se plaindre, car de toute façon
personne ne repends.. combien suicide a eux ?
Qui a parler et fait qqch..
Tous crée des choses deviennent milliardaires sur le dos des brave gens
mais quand a secourisme , il n'y as pas.
Normalement chaque personne qui ne s'exprime
correctement sur net, ses poste doivent être
éliminer , en plus avertissement , si rien se arrange
supprimer.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Marck53
Marck53
Marck53
avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Mar 20 Nov - 21:37


VIDÉO. Une collision entre motard et une fourgonnette a eu lieu lundi matin dans la Drôme à l'approche d'un barrage filtrant organisé par les "gilets jaunes".


Le motard impliqué dans l'accident est mort à l'hôpital mardi.

L'accident a eu lieu lundi 19 novembre dans la matinée. à Portes-les-Valence (Drôme). Un embouteillage s'était formé en amont d'un barrage filtrant mis en place par des "gilets jaunes". Le motard, décédé ce mardi des suites de ses blessures, remontait la file de véhicules sur la gauche. Parmi eux, le conducteur d'une camionnette a alors décidé de faire demi-tour et a franchi la ligne blanche sans voir arrivé le motard derrière lui, rapporte France Bleu Auvergne-Rhône-Alpes. Selon France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, la collision entre les deux véhicules aurait été très violente.

Gravement blessé, le conducteur de 37 ans a été transporté en état d'urgence absolue à l'hôpital de Valence, poursuit la télévision locale. Il a succombé à ses blessures mardi 20 novembre dans l'après-midi.

Le conducteur de la fourgonnette, un jeune homme de 19 ans devrait être entendu de nouveau par la police de Valence, chargée de l'enquête, après le décès de la victime, selon France Bleu.

Interrogé sur le plateau de BFMTV, Laurent Nuñez a confirmé qu'"un motard qui avait été grièvement blessé sur un point de barrage (était) décédé (cet) après-midi". Juge-t-il que le décès de ce motard relève de la responsabilité des "gilets jaunes" ? "Des investigations sont en cours mais il a été tué dans un accident provoqué par un barrage", a répondu le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur.

Ce décès s'ajoute à celui d'une manifestante tuée samedi matin à Pont-de-Beauvoisin (Savoie), percutée par une conductrice qui a été prise de panique et a foncé sur les manifestants.


VRAIMENT LE PRÉSIDENT IL CONTINUE DE VIVRE TRANQUILLEMENT ÇA VIE ..
IL NE COMPRENDS PAS QUE LES GENS NE SONT PAS DESCENDU DANS LA RUE
PAR PLAISIRS .. PERSONNE AGE MALADE , ILS AIMERAIT MIEUX RESTE CHEZ SOI
SANS PEUR DE TOUT CE QU'IL FAIT AUX GENS..
ON A BIEN DIT NOS SEULEMENT QUI ATTIRE LES ENNUI A LUI MAIS EN PARTICULIER
A LA FRANCE .. SA PLACE N 'EST PAS OU IL SE TROUVE...

Admin

Revenir en haut Aller en bas
kristel555

avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Ven 30 Nov - 14:12



Que d’effets indésirables ! Le dossier des antibiotiques de la famille des fluoroquinolones (Monoflocet, Tavanic et autres) ne cesse de s’alourdir. Ces médicaments sont autorisés contre diverses infections bactériennes : ORL, respiratoires, urinaires, gastro-intestinales, etc. Mais leur usage, en comprimé ou inhalé, apparaît de plus en plus risqué. Cet été, l’agence sanitaire américaine (FDA) exigeait que l’information soit renforcée sur ses effets possibles en santé mentale telles que des troubles de l’attention, de l’agitation, des problèmes de mémoire, etc. Courant novembre, un nouvel effet indésirable venait s’ajouter officiellement à cette liste : la survenue d’anévrismes aortiques. Il s’agit d’une dilatation de la paroi de l’artère qui peut se rompre et avoir des conséquences extrêmement graves. Ce risque est plus marqué chez les personnes âgées.



RESTREINDRE L’USAGE
Ces antibiotiques étaient déjà connus pour provoquer des troubles musculaires, articulaires (rupture du tendon d’Achille, par exemple) et nerveux. Des « effets indésirables durables, handicapants et potentiellement irréversibles », note l’Agence européenne du médicament qui recommande désormais d’en restreindre l’usage. Par exemple, leur utilisation est déconseillée en prévention de la diarrhée du voyageur. D’une manière générale, il faut les éviter pour des infections légères ou moyennement graves. Leur usage doit être réservé aux cas les plus graves, quand d’autres antibiotiques ne peuvent pas être utilisés. Pour les personnes âgées, souffrant de troubles rénaux ou prenant des corticoïdes, une prudence accrue est encore plus de mise.



https://www.quechoisir.org/conseils-fluoroquinolones-a-reserver-aux-cas-les-plus-graves-n60966/

https://www.quechoisir.org/actualite-effets-indesirables-des-medicaments-un-portail-de-signalement-plus-simple-n25616/

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
kristel555

avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Ven 30 Nov - 15:15

L'Assurance-maladie met en garde contre une arnaque par email invitant les usagers à changer de carte Vitale

L'Assurance maladie met en garde contre une nouvelle arnaque par email qui invite les usagers à remplir un formulaire pour changer de carte Vitale, a appris franceinfo.

De plus en plus de Français, impossible de savoir combien exactement, reçoivent depuis plusieurs jours un email de hameçonnage leur disant qu'une nouvelle carte Vitale est disponible. L'Assurance maladie est formelle, il n'y a pas de nouvelle carte Vitale. Personne ne doit la changer, simplement, comme tous les ans, la sécurité sociale invite à mettre à jour les données de la carte Vitale chez le pharmacien.

Une arnaque très bien faite
L'email que beaucoup de Français ont déjà reçu est plutôt bien fait. On pourrait s'y méprendre. Une Marianne sur un fond bleu blanc rouge, un en-tête "Service public" et le site officiel de l'administration française apparaissent très clairement. Le texte, pas très bien rédigé, vous invite à cliquer sur un lien pour obtenir la prétendue toute nouvelle carte Vitale. En cliquant, vous tombez sur le logo de l'Assurance maladie, et un formulaire où l'on vous demande vos coordonnées. C'est bien là le but, recueillir des données.

L'Assurance-maladie ne demande jamais d'informations personnelles par email
L'Assurance maladie précise bien sur son site internet que cet email n'est pas officiel. D'ailleurs, elle rappelle qu'elle ne demande jamais d'informations personnelles par email : informations médicales, numéro de sécurité sociale ou coordonnées bancaires. Une astuce supplémentaire pour débusquer les arnaques : l'Assurance maladie n'écrit jamais en police rouge dans ses emails, une couleur considérée comme visuellement trop agressive.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Sneki2

avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Dim 9 Déc - 22:18

[size=47]Steve Bannon et Marine Le Pen font cause commune à Bruxelles[/size]



Jean Quatremer
 
Il y a 1 heure


Samedi, à Bruxelles, le parti flamand Vlaams Belang avait invité l’ancien conseiller de Donald Trump et la présidente du Rassemblement national pour dénoncer le «pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières» de l’ONU.
Voir Emmanuel Macron, le jeune chef de l’Etat français, assiégé dans son palais de l’Elysée par des émeutiers en jaune réjouit tout ce que la planète compte de démagogues et de régimes autoritaires, de Donald Trump, le président américain, à Recep Tayyip Erdogan, son homologue turc, en passant par la République islamiste d’Iran ou encore Matteo Salvini, le ministre de l’Intérieur italien et patron de la Ligue, parti d’extrême droite. Tous affichent leur soutien au mouvement des gilets jaunes et espèrent désormais ramasser la mise politique à quelques mois des élections européennes de mai 2019.

Samedi, à Bruxelles, où défilaient un petit millier de gilets jaunes locaux, Steve Bannon, l’ancienne «éminence noire» de Donald Trump, a retrouvé sa comparse Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, et le Vlaams Belang, le parti fasciste flamand, pour dénoncer, lors d’un meeting, le «pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières» de l’ONU. Ce «pacte avec le diable» selon Marine Le Pen, préparerait le «grand remplacement» des blancs par les Africains et les Arabes, l’une des «infox» qui a connu un grand succès sur certains réseaux des gilets jaunes.

«Paris brûle»
Pour Bannon, qui rêve d’exporter la révolution conservatrice trumpienne sur le Vieux Continent, les «jaunes» sont l’équivalent de la classe moyenne blanche américaine qui a porté Trump au pouvoir : «Dans les petits villages, dans les zones rurales de France et dans les rues de Paris, les gilets jaunes, les "déplorables" de France, sont exactement les mêmes personnes qui ont élu Donald Trump […], le même type de personnes qui ont voté pour le Brexit. Ils veulent avoir le contrôle de leur pays, ils croient en l’Etat nation.» De fait, l’absence de diversité dans le mouvement des gilets jaunes n’a pas échappé à ce fin politique.

Marine Le Pen l’a parfaitement compris aussi : «A l’heure où dans mon pays se déroulent des évènements d’une gravité inquiétante, au moment même où les Français, guettés par la misère, des travailleurs et retraités pauvres se révoltent pour leur pouvoir d’achat et leur dignité, […] il est indécent d’envisager toute nouvelle immigration. […] Il est indécent de continuer à dilapider les aides sociales de nos pays dans des politiques insensées de distribution de notre argent à la terre entière, lorsque nos compatriotes n’ont plus les moyens de se soigner, de se déplacer, de se loger et parfois même pas les moyens de manger.» «Paris brûle, Londres est en crise. Le pacte mondial de Marrakech sur les migrations est mort avant sa signature», a martelé Steve Bannon.

Europe divisée
Même si ce pacte est juridiquement non contraignant et réaffirme le «droit souverain des Etats» à définir leur politique migratoire, qu’importe ! Ce texte, qui recense les principes et droits existants (défense des droits de l’Homme, des enfants) et formule 23 objectifs pour aider les pays à faire face aux migrations, offre le moyen rêvé de faire le lien entre angoisses identitaires, refus de l’immigration et peur du déclassement. Ce n’est pas un hasard si les pays européens dirigés par des populistes – ou les comptant dans leur majorité – ont décidé de ne pas le signer, offrant ainsi au monde le visage d’une Europe profondément divisée.

En Belgique, le gouvernement dirigé par le libéral francophone, Charles Michel, se retrouve même en lambeau après le départ, dans la nuit de samedi à dimanche, de la N-VA, le parti indépendantiste et de droite radicale flamande, qui a refusé d’être associée à ce Pacte. Certes, le parti de Bart De Wever, le premier parti de Flandre, continuera à soutenir le gouvernement Michel, mais uniquement sur les textes économiques, afin d’éviter d’anticiper les élections législatives de mai prochain. Une cure de «semi-opposition» qui lui permettra d’occuper l’espace dont comptait s’emparer le Vlaams Belang. L’affrontement entre nationalistes identitaires et europhiles a déjà commencé, il sera brutal et les premiers ont déjà une longueur d’avance.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Sneki2

avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Dim 9 Déc - 22:22

20 Minutes
«Gilets jaunes» : Le parquet de Paris détaille sa riposte à l'acte IV des casseurs
F.P. Il y a 1 heure



MANIFESTATIONS - «On ne peut venir tout casser le samedi sans avoir de comptes à rendre à la justice», a rappelé le procureur de Paris, lors d'un point presse ce dimanche soir...

« Mon parquet est pleinement décidé à ne pas laisser impuni des exactions commises à Paris. » Rémy Heitz, procureur de Paris a fait un point ce dimanche à 18h, lors d’une conférence de presse, la réponse judiciaire aux débordements de l’acte IV des «gilets jaunes», manifestation émaillée de nouvelles violences dans la capitale samedi 8 décembre.

« On ne peut laisser accréditer l’idée qu’il est possible de venir tout casser ou de commettre des violences très graves le samedi, puis rentrer chez soi sans être inquiété, sans avoir de comptes à rendre à la justice », a justifié le représentant du parquet.

Les mêmes profils que la semaine dernière
Mille personnes ont été placées en garde-à-vue samedi, rien qu’à Paris. Le profil des « gilets jaunes » interpellés ce samedi est très proche de ceux interpellés la semaine dernière. « Majoritairement des hommes, de moins de 40 ans, souvent sans antécédents judiciaires et venus de différentes régions de France », rappelle Rémy Heitz.

Le procureur de Paris indique tout de même parmi les interpellés, « des profils plus marqués issus manifestement de l’ultra-droite ou des rangs de l’ultra-gauche ». « Par ailleurs, comme la semaine dernière, des profils d’hommes plus jeunes, mineurs pour certains, et motivés souvent par la volonté de piller des commerces, ont été interpellés en seconde partie d’après-midi », a poursuivi Rémy Heitz.

Les effectifs de magistrats plus que doublés
Le parquet de Paris a mis en place un dispositif adapté pour faire face à ce nombre accru de garde à vue. Quinze magistrats samedi et 25 ce dimanche ont été mobilisés au sein de la section de permanence du parquet de Paris, « contre cinq habituellement », précise Rémy Heitz.

Même chose pour les greffiers dont le nombre a été doublé. « Nous nous attacherons à apporter une réponse pénale à chacune des procédures engagées ce week-end, une réponse adaptée à la gravité des faits constatées, aux circonstances de leurs commissions et à la personnalité et à l’absence ou non d’antécédents judiciaires de leurs auteurs », a conclut Rémy Heitz.

Des comparutions immédiates pour les faits les plus graves
Le parquet de Paris privilégiera les comparutions immédiates pour les faits les plus graves. « La semaine dernière, 100 personnes ont comparu devant le tribunal correctionnel entre le lundi et le mardi. Cinq audiences supplémentaires avaient été créées. Ce dispostif sera reconduit lundi, annonce Rémy Heitz et augmenté même. « Au total, ce seront dix audiences de comparution immédiate qui siégeront sur ces deux jours, précise le procureur de Paris. Et, compte tenu du volume des présentations en justice, un certain nombre de prévenus de la petite couronne seront orientés vers les tribunaux de Nanterre, Bobigny et Créteil. »

Admin

Revenir en haut Aller en bas
Sneki2

avatar


MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    Dim 9 Déc - 22:27


Admin

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ACTUALITÉ    

Revenir en haut Aller en bas
 
ACTUALITÉ
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CATHYIMAGES :: FORUM PUBLIC &ACTUALITÉ& QUE CHOISIR & VIDEOS :: ACTUALITÉ PEUPLE-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: