CATHYIMAGES


INFORMATIONS, DIVERS IMAGES ,NATURE,FEMMES ,HOMMES,ENFANTS,VILES, PAYS, ACTEURS,, NCIS.
 
Accueilhttps://www.catCalendrierÉvènementsPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» FAUX PROFIL
Aujourd'hui à 15:11 par Stiven

» ACTUALITÉ
Aujourd'hui à 14:02 par Stiven

» Neo-Nutrition
Ven 19 Oct - 16:24 par Mary10

» INÉGALITÉ DANS LA JUSTICE
Ven 19 Oct - 13:51 par Love2

» FLEURS ROSES
Ven 19 Oct - 3:10 par Admin

» RESTAURANT DANS UNE GROTTES
Ven 19 Oct - 2:32 par Admin

» GIFES
Mer 17 Oct - 17:11 par Kevin1

» REX CHIEN FLIC
Mer 17 Oct - 16:42 par Kevin1

» BRETAGNE CHEZ AMIES
Mar 16 Oct - 13:42 par Hollden

Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest




Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher
Forum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 MACRON

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: MACRON   Dim 27 Mai - 11:36


La cote de popularité d'Emmanuel Macron s'effrite, d'après un sondage

Franceinfo

Il y a 3 heures

57% des personnes interrogées se sont dites "mécontentes" d'Emmanuel Macron, contre 55% en avril.
La cote de popularité du Président de la République a baissé en un mois, passant de 44% de "satisfaits" en avril à 41% en mai, selon un sondage Ifop* dans le Journal du Dimanche, dimanche 27 mai. Inversement, 57% des personnes interrogées se sont dites "mécontentes" d'Emmanuel Macron, contre 55% en avril. 2% des sondés ne se sont pas prononcés.

La cote de popularité du chef de l'État avait atteint en août dernier son plus bas niveau (40% de mécontents) et son sommet en juin avec 64% de "satisfaits". La cote du Premier ministre n'a pas bougé en un mois et reste fixée à 45% de "satisfaits", contre 50% de "mécontents" et 5% ne se prononcent pas.

C'est en juillet de l'année dernière que la cote de popularité du chef du gouvernement avait atteint son plus haut niveau depuis sa prise de fonctions (56% de satisfaits) et en mars dernier son plus bas niveau (54% de mécontents).

*Sondage réalisé par internet du 17 au 26 mai auprès d'un échantillon représentatif de 1933 personnes selon la méthode des quotas.



Admin



Dernière édition par Admin le Dim 27 Mai - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Dim 27 Mai - 11:44

QUI SONT CEUX QUI NE CE SONT PAS PRONONCER?
C'EST N'APPORTE QUOI, JE NE ME SUIS PAS PRONONCER , MES VOISINS NON PLUS, IL Y A BEAUCOUP DE MONDE QUI NE SONT PAS D'ACCORD AVEC CETTE PERSONNE QUI DONNE POUVOIR AUX GENS QUI ONT UNE PAIE DE 3000€ ET COMME BEAUCOUP MÊME PAS 1000€ ET EN PLUS ON NE COMPTE PAS QUE LOYER ET LES CHARGES NE PEUX PAS ÊTRE COUVERT AVEC 1000€.. ALORS LES GENS VIVENT COMMENT , IL SE HABILLE COMMENT , VU QUE SA FEMME UTILISER 6FOIS+ DE PAIE DES PAUVRE POUR SE COIFFER , ET ENCORE JE SUIS GENTILLE...HONTE

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Dim 27 Mai - 11:54



Franceinfo
"L'enfer des mensonges", David Ramault, le meurtrier présumé d'Angélique se confie dans une lettre d'explication
Franceinfo
Il y a 3 heures

David Ramault s'explique surle meurtre d'Angélique, dont le corps a été retrouvé dans la nuit du 28 au 29 avril à Quesnoy-sur-Deûle. L'homme placé en détention provisoire a écrit un courrier à son avocat, révèle Le Journal du dimanche, dimanche 27 mai.

Dans cette lettre, il assure que les pilules contre les troubles de l'érection achetées le matin-même du meurtre étaient destinées à sa femme, car le couple n'avait plus de relations sexuelles.


Il réfute une exhibition dans un bus


L'homme explique aussi qu'au moment du viol, la victime se débattait et criait. Il s’est dit : "Je ne peux plus cacher ça [ce viol]", résume son avocat, ce qui l'aurait conduit à tuer l'adolescente de 13 ans. Il écrit se trouver "dégueulasse" sur le moment et regrette. Puis "il déploie une énergie folle pour se sauver, tout en sachant que c’est peine perdue", ajoute son conseil.

David Ramault affirme aussi qu'il voulait se confier à sa femme dès le lendemain des faits, à son retour en voiture. Mais il y aurait renoncé en voyant ses fils à l'arrière du véhicule. "C'est l'enfer des mensonges", qui commence, assure-t-il alors. Par ailleurs, le détenu réfute une exhibition dans un bus ainsi qu'une appétence pour les sites pédopornographiques.
non
LES MALADE COMME ÇA TUE LES ENFANTS C EST HORRIBLE .. DE L AUTRE COTE LES VIELLEUX SONT DÉTRUIT PAR HAUTE POUVOIRS..
LA GUERRE FROIDE SANS DOUTE, MAIS TRÈS INÉGAL...

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Sam 2 Juin - 10:56



Fabien Gallet
Voilà un chiffre qui a de quoi faire tourner toutes les têtes, mais est-il seulement véridique ? La rubrique CheckNews.fr du journal Libération s'est penchée sur la question.

"40 000. C'est ce que touche Brigitte Macron par mois en frais de représentation... Une somme payée par tous pour quelqu'un qui n'a été élue par personne. Pendant ce temps, on supprime des postes d'infirmières car il n'y aurait plus de sous", indique une publication Facebook sur laquelle vous êtes peut-être tombée ces dernières semaines. Curieuse de savoir si ce chiffre est vrai, une internaute a interrogé la rédaction de Libération. Le verdict est sans appel : non, l'épouse du président de la République n'empoche pas une telle somme.

"Pas de salaire" pour la femme du chef d'État

En effet, le journal explique que Brigitte Macron dispose en réalité d'une enveloppe de 440 000 euros par an, destinée à "payer son équipe". Cette dernière est "composée d'un conseiller spécial qui 'assure la fonction de directeur du cabinet'", ce que précisait le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, alors en poste lors du vote du budget 2018 en novembre 2017. Elle compte également "un conseiller qui 'exerce la fonction de chef de cabinet'", et "deux personnes chargées du secrétariat".

Ainsi, comme l'assure Libération, la femme d'Emmanuel Macron n'est "pas rémunérée pour ses missions" et "ne touche donc pas de salaire" de la part de l'Élysée. Avec cette démonstration, le journal prouve une fois de plus qu'il est important de se fier à des informations provenant de sources fiables, d'autant plus que de nombreux détracteurs du couple ne perdent jamais une occasion de faire enfler des rumeurs infondées. Gare aux fake news donc !

PS/
Eh bien , les pauvre gens , pour avoir 40 000€ il faux que passe 5 longue année.
C'est une grande honte de savoir qu'on vol aux pauvre pour donner aux bon portant r comme elle.
Qu'elle travaille qu'elle exerce , et ils critiquer la femme de fillon, Macro ne fait pas mieux..

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Sam 2 Juin - 11:24


Myriam Azoul


Avant leur mariage à la chapelle Saint George, le 19 mai 2018, le prince Harry et Meghan Markle avaient prévenu qu'ils n'accepteraient aucun cadeau. Une demande explicite, qui n'a pourtant pas été prise en compte par Emmanuel Macron.


Le duc et la duchesse de Sussex n'ont pas souhaité recevoir de cadeaux le jour de leur mariage. Plusieurs marques ont tout de même tenté leur chance, espérant que le couple expose leurs produits. Mais les règles de la famille royale britannique sont très claires à ce sujet : "Lorsque des cadeaux sont acceptés, le consentement du membre de la famille royale devra être subordonné à l'engagement de l'entreprise de ne pas exploiter le cadeau à des fins commerciales". C'est donc plus de 8 millions d'euros de cadeaux qui ont été renvoyés par le Prince Harry et son épouse.

Emmanuel Macron est au-dessus du protocole


Du côté des invités, la règle était quasiment la même à une exception près. En effet, seules les donations caritatives sont considérées, par le couple, comme un cadeau recevable. Un message bien reçu par le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui a reversé 33 000 euros à l'organisation Jumpstart. Notre président de la République a, quant à lui, refusé de laisser tomber le traditionnel cadeau de mariage, et a donc envoyé un coffret créé par l'entreprise française S.T. Dupont. Cette pièce unique contient un briquet en or, un coupe-cigare, un stylo et des boutons de manchette.
Myriam Azoul
Avant leur mariage à la chapelle Saint George, le 19 mai 2018, le prince Harry et Meghan Markle avaient prévenu qu'ils n'accepteraient aucun cadeau. Une demande explicite, qui n'a pourtant pas été prise en compte par Emmanuel Macron.

Le duc et la duchesse de Sussex n'ont pas souhaité recevoir de cadeaux le jour de leur mariage. Plusieurs marques ont tout de même tenté leur chance, espérant que le couple expose leurs produits. Mais les règles de la famille royale britannique sont très claires à ce sujet : "Lorsque des cadeaux sont acceptés, le consentement du membre de la famille royale devra être subordonné à l'engagement de l'entreprise de ne pas exploiter le cadeau à des fins commerciales". C'est donc plus de 8 millions d'euros de cadeaux qui ont été renvoyés par le Prince Harry et son épouse.

Emmanuel Macron est au-dessus du protocole

Du côté des invités, la règle était quasiment la même à une exception près. En effet, seules les donations caritatives sont considérées, par le couple, comme un cadeau recevable. Un message bien reçu par le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui a reversé 33 000 euros à l'organisation Jumpstart. Notre président de la République a, quant à lui, refusé de laisser tomber le traditionnel cadeau de mariage, et a donc envoyé un coffret créé par l'entreprise française S.T. Dupont. Cette pièce unique contient un briquet en or, un coupe-cigare, un stylo et des boutons de manchette.
Prince Harry et Meghan Markle : Ils ont renvoyé pour 8 millions d’euros de cadeauxpar Non Stop People
L'époux de Brigitte a également fait graver sur une plaque les chiffres "007". Une attention qui a sans doute beaucoup touché le Prince Harry, fan du film "James Bond"

OUI AUX RICHE EN DONNE PLUS, AUX PAUVRE EN L'ENLÈVE PLUS

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Sam 2 Juin - 11:37


Myriam Azoul

Ce mercredi 23 mai, la RTBF a diffusé un documentaire sur la vie de Brigitte Macron. On y retrouve plusieurs de ses proches et notamment sa fille, Tiphaine Auzière, qui n'a pas tari d'éloges envers le couple présidentiel.

Les 24 ans de différence entre le président de la République et sa femme font toujours autant débat. Le documentaire, diffusé sur la RTBF, intitulé "Brigitte Macron, un roman français : portrait d'une première dame pas comme les autres", a en effet révélé que le couple a dû faire face à "des médisances, des ricanements, et même des coups de fil anonymes." Des critiques qui ont beaucoup touché notre première dame qui peut en revanche toujours compter sur le soutien de sa fille, Tiphaine Auzière.

Plus qu'une histoire, c'était une évidence

En plus de son statut de première dame, Brigitte Macron est également maman de trois enfants nés d'une précédente union avec André-Louis Auzière. Sa benjamine s'est d'ailleurs exprimée dans le documentaire en qualifiant la relation du couple présidentiel comme une évidence : "Dès que j'ai su qu'il y avait une histoire entre Emmanuel Macron et ma maman, je n'ai eu aucun doute sur le caractère sérieux de la chose, tellement c'était une évidence."
https://www.dailymotion.com/video/x5mn94k
L'avocate de 34 ans ne s'est pas arrêtée là et a ajouté fièrement : "Quand ils sont ensemble, c'est comme si le monde n'existait pas. Si je devais donner une vision de l'amour, ce serait Emmanuel et ma maman." Une déclaration qui n'a sûrement pas laissé de marbre la principale concernée.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Sam 2 Juin - 11:38

Qu'est ce qu'elle dirais d'autre ...

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Jeu 7 Juin - 12:07



Il y a quelques semaines, Mediapart et Le Monde révélaient qu'Emmanuel Macron avait bénéficié de promotions "exceptionnelles" de GL Events pendant sa campagne. Aujourd'hui, Franceinfo révèle que le chef de l'État a profité d'importantes ristournes de la part d'autres sociétés également.

Alors que la Commission nationale des comptes de campagne a jugé "normales et régulières" les réductions dont a bénéficié Emmanuel Macron pendant sa campagne de la part de la société de communication GL Events, Franceinfo révèle que ce ne sont pas les seules conditions avantageuses dont il a profité.

Le chef de l'État aurait bénéficié de 75% de rabais pour ses deux soirées organisées au théâtre Bobino le 6 février 2017 et au théâtre Antoine le 8 mars 2017.

Facturée chacune 3 000 euros, Franceinfo estime le coup habituel à 13 000 euros. Un important rabais qui aurait été possible grâce au propriétaire des deux théâtres parisiens, Jean-Marc Dumontet, "devenu un proche du couple Macron". Joint par Franceinfo, il affirme n'avoir pourtant fait aucun "cadeau" au candidat Macron. "Ils m'avaient bloqué plusieurs dates. J'avais un peu râlé. Finalement ils sont revenus vers moi à la dernière minute, au moment où ils pouvaient négocier", affirme Jean-Marc Dumontet.

Autre exemple cité par Franceinfo : la location de La Bellevilloise. Emmanuel Macron l'avait réservé le 2 mai 2017. Montant de la soirée : 1 200 euros. Pour cette même salle de concert, Benoît Hamon avait quant à lui été facturé 4 838,40 euros le 20 mars 2017. Alors que le candidat Macron s'est vu offrir les "packs son et vidéo", le candidat socialiste aurait quant à lui tout payé bien plus cher.

Emmanuel Macron a également bénéficié d'une importante remise de la part de la société de design scénique Giglam and The Imagineers. Un rabais de 36% sur une facture originale de 4 743 euros. Même son de cloche concernant le NationBuilder, le logiciel privilégié des candidats à la présidentielle. Le candidat Macron aurait bénéficié d'une promotion commerciale de 30% contre seulement 15% pour François Fillon ou encore Jean-Luc Mélenchon.

Face aux révélations de Franceinfo, l'Elysée s'est empressée de réagir, rappelant que "les comptes de campagne du candidat Emmanuel Macron ont été validés par les autorités compétentes en la matière". Sur France Inter, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux a quant à lui souligné que les comptes de campagne d'Emmanuel Macron "ont été ceux, parmi les grands candidats, les moins réformés, puisqu'il y a 120 000 euros de réformation (correction dans les comptes, ndlr)".

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Jeu 7 Juin - 12:16

C'est vraiment honteux de voir de telle comportement , de traquer les personne démunis, de leur enlever le moyens de vivre dignement et Comme il disait George Marche, ''c'est un scandale''

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Jeu 7 Juin - 12:20




Les comptes de campagne d'Emmanuel Macron pour la présidentielle ont été "validés" par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), a souligné l'Elysée jeudi, après de nouvelles informations de presse sur des remises obtenues sur des prestations.

"Les comptes de campagne du candidat Emmanuel Macron ont été validés par les autorités compétentes en la matière", a réagi l'Elysée auprès de l'AFP, ne souhaitant pas faire plus de commentaires et invitant à se rapprocher de la Commission nationale des comptes de campagne ou de La République en marche pour toute question.

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a abondé: "la commission a validé les comptes d'Emmanuel Macron", a-t-il déclaré sur France Inter, interrogé sur des informations de Radio France selon lesquelles des "rabais conséquents" dont aurait bénéficié le candidat auraient "échappé à la vigilance de l'autorité de contrôle".

Les comptes de campagne d'Emmanuel Macron "ont été ceux, parmi les grands candidats, les moins réformés, puisqu'il y a 120.000 euros de réformation (correction dans les comptes, NDLR)", a-t-il plaidé.

"C'est important que vous y consacriez une matinée, mais comme Jean-Luc Mélenchon lui a eu 450.000 euros de réformation, je vous propose que proportionnellement vous y consacriez deux journées, et que Marine Le Pen a 870.000, là je crains que vous ayez à passer la semaine avec Mme Le Pen", a-t-il ironisé.

Après la révélation par Mediapart de promotions "exceptionnelles" accordées par la société d'événementiel GL Events à l'équipe de campagne de M. Macron, la CNCCFP avait estimé début mai que les remises obtenues auprès de prestataires de services étaient "acceptables" et ne constituaient "pas des participations illicites au financement" de cette campagne.

Radio France évoque jeudi de nouvelles ristournes, accordées notamment pour la location de salles.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Jeu 7 Juin - 12:20

Bonne chance a vous qui vous êtes comme lui..

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Jeu 7 Juin - 12:25


Des entreprises ont bien cassé les prix pour se mettre au service d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. Mediapart et Le Monde ont déjà révélé que certaines remises accordées au candidat d’En Marche ont attiré l’attention de la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP), qui, après examen, a finalement jugé que ces ristournes étaient "normales et régulières". Cependant, l’enquête de la cellule investigation de franceinfo montre que ce ne sont pas les seules conditions avantageuses dont a bénéficié Emmanuel Macron. Certains rabais conséquents ont échappé à la vigilance de l’autorité de contrôle.

Jean-Marc Dumontet : des théâtres à prix d’ami
Drôles d’endroits pour une campagne présidentielle. À deux reprises, Emmanuel Macron est monté sur la scène de théâtres parisiens, le 6 février 2017 à Bobino, puis le 8 mars au Théâtre Antoine. Point commun des deux salles : leur propriétaire, Jean-Marc Dumontet (il est copropriétaire du Théâtre Antoine avec Laurent Ruquier). En quelques années, il a constitué un petit empire dans le secteur : JMD Prod. L’homme qui a notamment lancé Nicolas Canteloup est aujourd’hui un personnage incontournable du théâtre français. Il présidait le 28 mai dernier la cérémonie des Molières.

Lors de la campagne présidentielle, Jean-Marc Dumontet est devenu proche du couple Macron. Il s’est engagé publiquement en faveur de l’ancien ministre de l’Économie qu’il a alimenté en notes et en conseils. Le 8 mars 2017, à la fin d’une soirée consacrée à l’égalité hommes-femmes, Brigitte Macron le remercie chaleureusement d’avoir accueilli ce meeting de campagne.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Jeu 7 Juin - 12:28



Quatre jours plus tard, dans un autre mail, le même Stanislas Guerini décrit un prestataire plutôt conciliant : "J'ai eu Jean-Marc Dumontet le propriétaire de Bobino au téléphone. Voici ses possibilités : - lundi 13/03 (date bloquée pour nous pour le moment) - lundi 20 ou lundi 27 février (il a un client qui a une option sur les deux dates, si l'une des deux nous parait bien, il essayera de le pousser sur l'autre date.)" Le producteur conteste pourtant avoir fait un "cadeau" à son candidat favori. Mais quand nous lui demandons combien il a facturé Bobino à la dernière entreprise qui a réservé la salle, afin de d’avoir un point de comparaison, Jean-Marc Dumontet élude : "Je n’en sais rien parce que nous le faisons très peu".

Jean-Marc Dumontet a également mis une autre de ses salles à disposition des soutiens d’Emmanuel Macron. Le Grand Point Virgule a accueilli le 17 janvier 2017 un débat sur la place de la culture dans le programme du candidat. Cette soirée n’a pas été considérée comme un événement de campagne. Impossible donc de savoir quelles conditions commerciales ont été accordées à En Marche qui a réglé la facture ce soir-là.

Après l’élection d’Emmanuel Macron, Jean-Marc Dumontet se serait bien vu ministre de la Culture. Son activisme n’a pourtant pas été récompensé, mais ces derniers jours encore, certains le voyaient partir rue de Valois pour remplacer Françoise Nyssen. Interrogée, la Commission des comptes de campagne admet que les factures des théâtres étaient peu précises. Elle explique s’être bornée à vérifier que ces événements avaient bien eu lieu afin d’en valider le remboursement.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Jeu 7 Juin - 12:29

La Bellevilloise : un tarif "spécial Macron" ?
Salle de concert située dans le nord-est de Paris, mi-bobo, mi-populaire, la Bellevilloise est aussi devenue ces dernières années un lieu très prisé des politiques de gauche comme de droite. L’association de campagne d’Emmanuel Macron l’a réservée le 2 mai 2017 pour une soirée de campagne à laquelle le candidat ne participait pas. Tarif de la location : 1 200 euros. La facture a attiré l’attention de la Commission des comptes de campagne en raison de la mention de deux remises pour un total de 900 euros HT. La réponse d’Oriza, la société propriétaire du lieu, semble l’avoir convaincue : elle affirme qu’il ne s’agit pas d’une "remise liée à la nature du client". Pourtant, certains éléments permettent d’en douter.

D’abord, Emmanuel Macron a bénéficié d’un tarif nettement plus avantageux que Benoît Hamon. Le 20 mars 2017, le candidat socialiste a lui aussi posé ses valises à La Bellevilloise pour une soirée assez similaire, à quelques détails près, à celle organisée par l’équipe Macron. Montant de la facture : 4 838,40 euros. Non seulement Benoît Hamon ne s’est pas vu offrir les "packs son et vidéo" comme Emmanuel Macron, mais il a tout payé plus cher : le service d’ordre, le personnel et surtout la location "brute" de la salle. Facturée 2 580 euros au candidat PS, elle n’a coûté que 200 euros (hors taxes) à son rival d’En Marche.

Comment expliquer une telle différence de traitement ? Le 8 avril, alors qu’il revient à La Bellevilloise, le candidat Hamon se voit de nouveau appliquer les mêmes bases tarifaires que le 20 mars pour la précédente location. Et quand En Marche loue à nouveau la salle pour une réunion publique le 5 avril, c’est de nouveau à 200 euros HT que la location de la salle lui est proposée, comme nous avons pu le constater dans un mail tiré des "Macron Leaks". Au total Benoît Hamon paie donc près de quatre fois plus cher – à prestations égales – qu’Emmanuel Macron. Si l’on se réfère au tarif "catalogue" de la salle, l’équipe Macron a bénéficié d’une remise de 85% à chaque fois qu’elle est venue à La Bellevilloise.

Malgré tout, le propriétaire des lieux, Oriza, affirme qu’il s’agit là d’une pratique "habituelle et normale" dans sa réponse à la Commission des comptes de campagne. L’autorité de contrôle s’est contentée de cette explication. Interrogée sur ce point, la CNCCFP, estime qu’il "paraît difficile d'affirmer, que les prestations fournies à Emmanuel Macron et Benoît Hamon sont sensiblement équivalentes". Les factures des deux candidats comportent pourtant de nombreux points communs faciles à comparer.

La Mutualité : Emmanuel Macron premier prix
Ce scénario semble s’être joué de nouveau à la Maison de la Mutualité à Paris. Emmanuel Macron y a bénéficié de conditions qu’aucun autre candidat n’a obtenues de la part de GL Events, le gestionnaire de la salle. Nos confrères de Mediapart l’ont déjà largement raconté : le numéro un français de l’événementiel a accordé une remise globale de l’ordre de 26% sur le total de la facture émise après le meeting du candidat Macron le 12 juillet 2016. Ni François Fillon le 14 janvier 2017, ni Benoît Hamon le 5 février 2017 n’ont obtenu les mêmes niveaux de remise. Pour sa défense, le groupe lyonnais a notamment expliqué qu’il s’agissait là d’une "remise usuelle en période estivale à Paris par les gestionnaires de sites événementiels, dans un contexte de concurrence très forte et de faible activité pendant la période d’été". Encore une fois, cette explication semble avoir satisfait la Commission des comptes de campagne qui n’a pas demandé plus de précisions.

Pourtant, si la CNCCFP avait jeté un œil à l’agenda politique, elle aurait remarqué que le 2 juillet 2016, dix jours avant Emmanuel Macron, Les Républicains ont tenu leur conseil national à La Mutualité. D’après nos informations, ce jour-là, LR a bien obtenu une remise, mais elle n’atteint que 12%, loin de celle du candidat En Marche. Au total, pour une occupation comparable de la Mutualité, LR a donc payé 37 000 euros de plus que l’équipe Macron.

Interrogée sur ce point, la Commission des comptes de campagne se réfugie une nouvelle fois derrière le fait que "les prestations correspondantes ne sont pas forcément identiques selon l'ampleur de l'événement (meeting, conseil national, convention d'investiture)". En tout état de cause, elle n’a pas demandé de précisions supplémentaires à GL Events.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: MACRON   Jeu 7 Juin - 12:31

Lyon : promo sur la péniche avec Gérard Collomb
Le 7 septembre 2016, les militants d’En Marche dans le Rhône sont invités à un rassemblement festif, avec apéro, sur une péniche à Lyon autour de Gérard Collomb, maire, président de la métropole et premier soutien d’Emmanuel Macron. Plusieurs centaines de personnes répondent à l’appel et passent la soirée sur La Plateforme, une péniche privatisée pour l’occasion. Dans un premier temps, la facture de l’événement est adressée par erreur à la métropole de Lyon qui la redirige vers En Marche, qui la verse aux comptes de campagne de l’élection présidentielle.


Cette facture, d’un montant total de 996 euros TTC, a de quoi étonner. La seule location de la salle a coûté 785 euros HT. Un rapide coup d’œil au catalogue de l’établissement montre que les prix pratiqués avoisinent plutôt généralement les 3 000 euros la soirée. Interrogé sur ce point, le cabinet de Gérard Collomb nous fait remarquer que "ce prix catalogue de 3 000 euros" vaut "pour un événement de type mariage, de 15 heures à 4 heures du matin, un week-end, dans l’ensemble de la péniche, en incluant des prestations que nous n’avons pas sollicitées". Bref, ce prix catalogue ne serait pas comparable, selon le cabinet du ministre, "avec une location de 2h30 avec en appui, une vingtaine de bénévoles d’En Marche".

La CNCCFP nous a fait une réponse très similaire à celle du cabinet du ministre. "Le prix catalogue que vous évoquez semble se rapporter à l’organisation de mariages, pour une location du samedi 15 heures au dimanche 4 heures du matin." Pour en avoir le cœur net, nous nous sommes fait établir un devis pour un événement fictif qui aurait lieu un soir de semaine, en septembre prochain, de 18 heures à minuit. La simple location de la péniche nous a été proposée à… 2 925 euros. Un autre point pose question. La facture de l’apéro des "marcheurs" de Lyon comporte une "remise commerciale" de 1 100 euros. Le montant de la ristourne accordée aux organisateurs d’En Marche est donc supérieur au montant total de la facture !

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MACRON   

Revenir en haut Aller en bas
 
MACRON
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CATHYIMAGES :: FORUM PUBLIC &ACTUALITÉ& QUE CHOISIR & VIDEOS :: SUJETS PUBLIC 3-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: