CATHYIMAGES


INFORMATIONS, DIVERS IMAGES ,NATURE,FEMMES ,HOMMES,ENFANTS,VILES, PAYS, ACTEURS,, NCIS.
 
Accueilhttps://www.catCalendrierÉvènementsPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» TITANIC/HISTOIRE MODEL DE SYSTEM ACTUEL
Hier à 20:07 par Admin

» IMAGES EN ROUGE / RED
Hier à 18:15 par Lola2

» VOTE DE JANVIER 2019
Hier à 17:41 par Lola2

» IMAGES DIVERS
Hier à 17:25 par Love2

» GYNÉCOLOGIE + MALADIES
Hier à 16:42 par Stiven

» MACRON
Hier à 16:33 par Stiven

» MACRON ACTUALITE
Mar 15 Jan - 19:13 par Marck53

» MATELAS
Sam 12 Jan - 16:12 par ZIVA88

» DÉCRYPTAGE / JOUE AVEC NOTRE SANTE
Sam 12 Jan - 15:36 par ZIVA88

Janvier 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest




Portail
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher
Forum

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 A LA SOURCE

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: A LA SOURCE    Jeu 10 Jan - 17:01



Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 10 janvier 2019 à 15h10

De nombreux contribuables partis récemment à la retraite ne savaient pas qu'ils devaient informer l'administration fiscale de leur changement de situation et modifier leur taux de prélèvement et subissent ainsi un prélèvement plus important que prévu.

La mise en place du prélèvement à la source se déroule "sans aucun bug", s'est félicité lundi 7 janvier sur RTL Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics. Le 2 janvier, les anciens cadres et salariés pensionnés à l'Agirc-Arrco ont reçu leur retraite diminuée du montant de l'impôt.

Mercredi 9 janvier, les 13,3 millions de retraités affiliés au régime général de voir leur pension de décembre prélevée à la source. "Il n'y a pas eu de sujet particulier, le nombre d'appels aux centres des impôts a même baissé dans la matinée", a assuré le ministre des Comptes publics au Figaro.

Pourtant, certains ont rencontré des difficultés, ainsi qu'en atteste plusieurs médias. Sur France 3, Josiane, qui a pris sa retraite l'an dernier, explique qu'elle a connu une forte baisse revenus. Elle estime qu'elle devrait payer désormais 130 euros d'impôts par mois au lieu de 683. Comme d'autres concitoyens partis à la retraites récemment, elle ne savait pas qu'elle devait informer l'administration fiscale de son changement de situation et modifier son taux de prélèvement. Or, certains n'ont pas réussi à le faire sur le site des impôts.
Prélèvement à la source : les retraités, premiers à subir les accrocspar franceinfo
De mauvais calculs

D'autres n'avaient tout simplement fait le bon calcul. De nombreux retraités n'ont en effet pas compris qu'ils seraient prélevés sur leurs revenus nets fiscaux, en raison de la part non déductible de la CSG qui grève leurs pensions. "La différence entre le net imposable et le net tout court entraîne quelques euros de différence, donc les pensionnés refont leurs calculs, ça ne tombe pas juste et ils appellent leur centre des impôts", reconnaît Gérald Darmanin.

Une situation d'autant plus perturbante que leur espace personnel sur le site impôts.gouv.fr n'affiche pas encore le récapitulatif. Un délai d'un mois avant que le fisc actualise cette donnée est en effet nécessaire, précise Le Figaro.

Auprès d'Europe 1, le ministère des Finances met également en garde les autres salariés qui auraient calculé leur prélèvement en fonction de leur revenu net et non leur revenu net imposable.

Parmi les quelques bugs relevés, la station souligne par ailleurs que certains contribuables se sont vus appliquer un taux neutre alors qu'ils ne l'avaient pas choisi. Selon Bercy, c'est lié au fait que l'administration fiscale n'a pas réussi à les identifier : il peut y avoir des problèmes d'état civil, une erreur d'orthographe ou de date de naissance, qui fait que le contribuable n'est pas reconnu. Il y a parfois, aussi, des homonymies quasiment parfaites. Quelques milliers de cas ont été recensés, explique le ministère de l'Action et des Comptes publics. Ceux qui sont concernés peuvent le signaler à l'administration fiscale et le changement sera pris en compte dans les deux mois, au maximum.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: A LA SOURCE    Jeu 10 Jan - 17:12

Malheureusement quand on voie les journaliste qui touche paquet de l'argent pour faire désinformation, ou de raconter des bêtise.. Je dit pas pour la fille ici présent ..Un example et suggestion...




"""ELLE TOUCHE PLUS QUE LE PRÉSIDENT, SEULEMENT IL FAUT COMPTE QUE LE PRÉSIDENT CE QUI TOUCHE C'EST POUR LUI""IL NE PAIE I NUL PART""" , ELLE QUAND ELLE PAIE TOUT COMME NOUS TOUCH A , C EST ENTRE PARENTHÈSE""" MOI JE VEUX RESTE CORECTE, C EST SA PAIE , DONC ON SAIS CE QU IL FAUT TOUT ASSUMER..."""


Alors que le salaire de 14 700 euros brut par mois de la présidente de la Commission nationale du débat public, Chantal Jouanno, suscite la polémique en pleine crise des "gilets jaunes", le journaliste de l'Obs Vincent Jauvert explique sur franceinfo qu'en France, "ils sont environ 500 à gagner plus que le président de la République". L'auteur du livre Les Intouchables d'Etat, bienvenue en Macronie, rappelle par ailleurs qu'un débat au Sénat avait permis de révéler que beaucoup "des patrons des hautes autorités administratives étaient extrêmement bien payés" (...) "pour un travail minime."

franceinfo : Comment est fixé un salaire tel que celui de Chantal Jouanno ?


Vincent Jauvert : C'est un mystère, notamment pour Chantal Jouanno, puisque lorsque l'on regarde le "jaune budgétaire" [un document annexé au projet de loi de finances], c'est-à-dire le document budgétaire dans lequel est indiqué ce salaire, ce qui est d'ailleurs la première fois, il est indiqué qu'on attend les textes réglementaires afférents à ce salaire. Donc, c'est le pouvoir exécutif : le président de la République, le secrétaire général de l'Elysée ou le directeur de cabinet du Premier ministre, qui fixe ou qui a fixé cette rémunération pour quelqu'un qui a soutenu Emmanuel Macron, comme "constructive" en mai 2017, au moment où Emmanuel Macron a fait des appels du pied à la droite et au centre.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: A LA SOURCE    Jeu 10 Jan - 17:17

Prélèvement à la source : les retraités, premiers à subir les accrocspar franceinfo



De mauvais calculs

D'autres n'avaient tout simplement fait le bon calcul. De nombreux retraités n'ont en effet pas compris qu'ils seraient prélevés sur leurs revenus nets fiscaux, en raison de la part non déductible de la CSG qui grève leurs pensions. "La différence entre le net imposable et le net tout court entraîne quelques euros de différence, donc les pensionnés refont leurs calculs, ça ne tombe pas juste et ils appellent leur centre des impôts", reconnaît Gérald Darmanin.

Une situation d'autant plus perturbante que leur espace personnel sur le site impôts.gouv.fr n'affiche pas encore le récapitulatif. Un délai d'un mois avant que le fisc actualise cette donnée est en effet nécessaire, précise Le Figaro.

Auprès d'Europe 1, le ministère des Finances met également en garde les autres salariés qui auraient calculé leur prélèvement en fonction de leur revenu net et non leur revenu net imposable.

Parmi les quelques bugs relevés, la station souligne par ailleurs que certains contribuables se sont vus appliquer un taux neutre alors qu'ils ne l'avaient pas choisi. Selon Bercy, c'est lié au fait que l'administration fiscale n'a pas réussi à les identifier : il peut y avoir des problèmes d'état civil, une erreur d'orthographe ou de date de naissance, qui fait que le contribuable n'est pas reconnu. Il y a parfois, aussi, des homonymies quasiment parfaites. Quelques milliers de cas ont été recensés, explique le ministère de l'Action et des Comptes publics. Ceux qui sont concernés peuvent le signaler à l'administration fiscale et le changement sera pris en compte dans les deux mois, au maximum.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Admin
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: A LA SOURCE    Jeu 10 Jan - 18:43


AFP, publié le jeudi 10 janvier 2019 à 15h39

"Non", Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, n'ira pas vendredi à Matignon pour discuter du grand débat national à venir organisé par l'exécutif en réponse au mouvement des "gilets jaunes", a-t-il dit jeudi, de même que Solidaires.

Interrogé par LCI pour savoir s'il se rendrait à ce rendez-vous, il a répondu: "non".

Solidaires non plus n'ira pas car "ça n'a aucun sens d'y aller. C'est de la communication", a dit à l'AFP Eric Beynel, son porte-parole, relevant qu'il n'y avait pas "de changement de la politique" gouvernementale.

De leur côté, Laurent Berger (CFDT), Yves Veyrier (Force ouvrière), François Hommeril (CFE-CGC), Philippe Louis (CFTC) et Luc Bérille (Unsa) se rendront à ce rendez-vous prévu à 09H00, ont dit leurs services respectifs à l'AFP.

Matignon a convié vendredi les responsables syndicaux à une "consultation" sur le débat national.

"Le Premier ministre nous a reçus le 10 décembre en disant +j'ai sûrement fait des erreurs, j'écoute pas assez, aujourd'hui dites-moi ce que vous voulez et je vous écouterai+", a expliqué M. Martinez. "On a dit ce qu'on avait à dire" et le 31 décembre, Emmanuel Macron a dit "+je ne change rien+", lors de ses voeux.

"Il a même dit - je pense que la CGT était visée - +ceux qui considèrent qu'on peut travailler moins et gagner plus, qu'ils ne comptent pas sur moi+", a relevé M. Martinez.

En revanche, M. Martinez s'est dit ouvert à "des débats citoyens" dans les départements et les localités pour mettre "noir sur blanc des revendications (...) en matière de services publics, de mobilité, de salaires".

Mais il n'appelle pas à rejoindre le mouvement des "gilets jaunes", alors que fin décembre, il avait donné des signaux de rapprochement.

"Ce mouvement n'a pas de coordination nationale. Quel interlocuteur on a au niveau national pour discuter? Aucun, d'ailleurs ils n'en veulent pas", a-t-il dit.

La CGT "ne peut pas se rallier à des individus qui réclament la suppression des cotisations sociales (qui) sont notre sécurité sociale", a ajouté M. Martinez, qui considère toutefois ce mouvement comme étant "social" par d'autres revendications, comme celles portant sur la justice fiscale et l'augmentation des salaires.

Solidaires a appelé mercredi à manifester sur l'ensemble du territoire samedi prochain lors de l'acte 9 de la mobilisation des "gilets jaunes", de même que les samedis suivants.

Admin

Revenir en haut Aller en bas
http://photosquiparlent.xooit.com/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A LA SOURCE    

Revenir en haut Aller en bas
 
A LA SOURCE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CATHYIMAGES :: FORUM PUBLIC &ACTUALITÉ& QUE CHOISIR & VIDEOS :: DIVERS SUJET PUBLIQUE-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: